Entrepreneurs

Une première certification pour des maisons «neutres en carbone»

Belvedair et Planetair unissent leurs forces et expertises pour lancer la première certification de maison carboneutre adaptée au Québec.

Certification maison neutre en carbone par Belvedair et Planetair
© Belvedair

Le 12 novembre dernier, Belvedair et Planetair, respectivement constructeur de maisons écologiques et OBNL offrant un service de compensation carbone, ont lancé la certification « Neutre en carbone », une première certification spécifiquement adaptée aux maisons québécoises.

Développé par Planetair à la demande de Belvedair, le protocole de quantification permettra de comptabiliser les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées au cycle de vie d’une maison, de la construction à la démolition. La portée du protocole de quantification intègre les éléments suivants : 

 – Conception et construction :
  • Émissions en amont, associées à la production hors site et transport des matériaux utilisés pour la construction;
  • Émissions associées aux opérations de construction des bâtiments incluant également la gestion des déchets de chantier;
 – Exploitation (opération) :
  • Émissions associées à l'utilisation de la maison durant sa vie utile (durée moyenne de 75 ans);
 – Fin de vie :
  • Émissions associées à la démolition de l'ouvrage et remise en état du site.

« La quantification inclut tout le cycle de vie d'une maison, de sa fabrication - incluant l'empreinte carbone des matériaux - jusqu'à sa fin de vie, moment où la maison est démolie. L'énergie consommée pendant sa vie utile est estimée par simulation énergétique et vise toute l'énergie consommée (chauffage, climatisation s'il y a lieu, chauffage de l'eau, éclairage et électroménagers). Évidemment, les maisons où l'électricité est la seule source d'énergie risquent d'obtenir une plus faible quantité de crédits carbone à compenser, mais il n'y a pas de limitation sur les sources d'énergie utilisées pour le chauffage des espaces, de l'eau et la cuisinière, par exemple. », précise Patrick Ranger, chargé de projets chez Belvedair.

Réservée pour le moment aux clients de Belvedair, la certification pourrait cependant être offerte éventuellement à un plus large marché, Belvedair et Planetair cherchant à rendre le protocole accessible à tous.

Les clients de Belvedair intéressés à rendre leur habitation neutre en carbone n’ont qu’à mandater le constructeur, qui achètera auprès de Planetair des crédits-carbone certifiés Gold Standard. Établie il y a plus de 12 ans par le World Wildlife Fund, la Fondation David Suzuki et d’autres partenaires internationaux, la certification Gold Standard est considérée comme l’une des plus rigoureuses sur le marché mondial des crédits-carbone compensatoires volontaires. Les propriétaires d’une maison Belvedair neutre en carbone recevront ensuite à cet effet un certificat de l’organisme Planetair.

Pourquoi rendre sa maison neutre en carbone? Parce que les enjeux environnementaux liés aux changements climatiques sont nombreux à être aussi liés aux émissions de GES produits par les activités humaines, dont celles associées au secteur de la construction résidentielle.

Par ailleurs, pour réduire considérablement son empreinte écologique, il est important de noter que le transport aura lui aussi un impact majeur sur les émissions de GES associées à son mode de vie. L'emplacement de son habitation, par rapport à son lieu de travail, est donc aussi à considérer en priorité. 

Le protocole réalisé par Planetair et Belvedair est basé sur l’ « ATHENA Impact Estimator for Buildings », un outil disponible pour les architectes, ingénieurs et autres professionnels de l’habitation, ainsi que sur des outils de calcul développés par Planetair. 

Écohabitation a voulu en savoir plus et a posé quelques questions à Patrick Ranger, de Belvedair, et Karine Oscarson, de Planetair.

Écohabitation – De quelle façon souhaitez-vous rendre disponible à tous la certification « neutre en carbone » pour les maisons?

Patrick Ranger : Nous souhaitons que ce protocole de quantification devienne un standard accessible à tous. Il nous reste toutefois beaucoup de travail à faire avant de pouvoir l'utiliser à grande échelle. Notre priorité est donc de réaliser d'abord quelques projets pilotes afin de clarifier le protocole et créer une procédure de calcul claire, la plus précise possible. Nous croyons beaucoup en la carboneutralité pour lutter contre les changements climatiques. Aussi, nous croyons que c'est par l'analyse du cycle de vie que nous pourrons emmener la construction écologique à un autre niveau.

Écohabitation – La certification « neutre en carbone » est-elle réservée uniquement aux nouvelles constructions, ou peut-elle s'appliquer rétroactivemet à des précédents projets de Belvedair dont la construction est terminée?

Patrick Ranger : On peut l'appliquer rétroactivement à des projets déjà construits, à condition de connaître les matériaux utilisés pour la construction, la consommation d'énergie et toutes les autres données requises pour l'analyse.
 

Écohabitation – Quel surcoût les propriétaires peuvent-ils s'attendre à payer pour obtenir la certification carboneutre pour leur maison?

Patrick Ranger : Nous croyons qu'il en coûtera environ 1 000 à 3 000$ pour la plupart des maisons que nous construisons, pour réaliser les calculs et compenser les émissions. Mais pour l'instant, ce ne sont que des estimations. Nos projets pilotes nous permettront de préciser ces estimés.
 

Écohabitation – Où sont situés les projets de compensation proposés par « Gold standard »? Gold Standard propose-t-il de la compensation locale au Québec?

Karine Oscarson : À la fois à l'international et au Québec. Afin de garantir la qualité et l’impact des crédits compensatoires que nous vendons, Planetair achète uniquement des crédits Gold Standard, la norme la plus stricte dans le domaine des réductions d’émissions de carbone au moyen de compensations volontaires. Cette norme exige que les projets d’énergie renouvelable et d’efficacité énergétique impliquent également le développement durable de la collectivité locale (augmentation du niveau de vie, transfert des connaissances, création d’emploi, réduction de la pollution, etc.). Pour les projets internationaux, Planetair s’approvisionne auprès de partenaires en crédits-carbone issus de 12 projets d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique dans les pays en développement. Pour les projets locaux, nous offrons à nos clients les premiers crédits-carbone forestiers, et les seuls à ce jour, certifiés Gold Standard en Amérique du Nord. Cette norme est la plus robuste en matière de projets forestiers. Ces crédits-carbone proviennent de projets de reboisement en zones urbaines et semi-urbaines au Québec.

Patrick Ranger : Du côté de Belvedair, nous privilégions les projets d'efficacité énergétique et de production d'énergie renouvelable. La reforestation, bien qu'elle ait un impact positif indéniable sur l'environnement, ne remplace pas les combustibles fossiles utilisés pour la fabrications de matériaux et la construction des maisons.
 

Écohabitation – À quel moment pourrons-nous voir la première maison carboneutre au Québec?

Patrick Ranger : Nous prévoyons terminer notre première certification dès janvier!

Évènements à suivre

Samedi, 24 Septembre, 2016 - 10:00
Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.