Structures et Fondations

Dalle sur sol ou sous-sol ?

Les constructions neuves québécoises sont très souvent dotées d’un sous-sol. Savez-vous qu’on peut s’en passer, poser la dalle sur le sol, quitte à édifier un étage supplémentaire qui valorisera davantage la maison ? Voici quelques éléments de réflexion.

Dalle sur sol ou sous-sol ?
© Emmanuel Cosgrove

Construire un sous-sol

Pour : 

  • Il se justifie si le terrain est pentu et nécessite un terrassement.

Contre :

  • Risque d’humidité voire d’inondation qui nécessite une imperméabilisation et un drainage sans faille.
  • Espace sous terre, sans lumière et peu agréable à vivre.
  • Moins de valeur à la revente qu’une maison avec un étage supplémentaire. Lequel sera cependant plus cher à construire !
  • Impact écologique élevé : 1 tonne de ciment Portland=1 tonne de gaz à effets de serre.

La dalle sur sol, sans murs de fondation

Pour :

  • Usage parcimonieux du béton
  • Possibilité d’utiliser la dalle apparente comme masse thermique pour accumuler l’énergie solaire et réguler la température.
  • Coûte moins cher qu’un sous-sol.
  • Réduit les problèmes d’humidité.

Contre :

  • Méthode peu courante au Québec : les entrepreneurs habitués à ce type de dalle dans le contexte résidentiel sont rares.

La Ruche, le service d’assistance en rénovation et contruction d’habitats écologiques d’Archibio et Ecohabitation, propose un cahier dédié à « la dalle écologique sur sol »

Le béton, durable mais dont la fabrication est très impactante.
Le béton, durable mais dont la fabrication est très impactante.
© Céline Lecomte

Pensez-y : un béton un peu plus écolo !

Chaque année, deux milliards de tonnes de ciment (le matériau nécessaire au béton) sont produites, et elles sont responsables de 5% des émissions de CO2 mondiales, l’équivalent des émissions de GES de l’aviation ! Pour éviter de contribuer à ce désastre, vous pouvez avoir recours au béton avec « ajouts cimentaires recyclés ». Des rebuts post-industriels, comme les cendres volantes ou la fumée de silice, remplacent un tiers du ciment sans amoindrir les performances du béton final. Demandez-le à vos fournisseurs : ce n’est pas toujours plus cher que du béton ordinaire !

Pour en savoir plus sur le béton, lisez cet article qui fait le point sur le béton à contenu recyclé.

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.