Isolation Insonorisation Étanchéité

Construisez avec des panneaux isolants préfabriqués… en paille !

BioMur Distribution se lance dans les panneaux structuraux en paille. Ils viennent d’Ontario mais seront bientôt produits au Québec. Tout sur ce matériau alléchant.

Kate Alvo au travail @ BioMur
Kate Alvo au travail @ BioMur

Kate Alvo est une (charmante) brune de 35 ans installée à Portneuf, où elle a construit elle-même, avec son compagnon, sa maison solaire passive isolée avec de la paille et de la cellulose. Kate a suivi les cours en bâtiment durable du Endeavour Center en Ontario. Et Kate est pas mal heureuse de se lancer dans la distribution des murs, préfabriquées en paille de la compagnie ontarienne (Peterborough) Nature Built Wall Systems, via sa compagnie à elle, BioMur Distribution.

Kate est venue aux bureaux d'Écohabitation pour nous détailler son produit. Voici, ci-dessous, ce que vous devez savoir sur les PSI-Bio.

 

1. La paille, un matériau écologique et efficace

On en dit des choses sur l’isolant paille ! Nid à humidité et à insectes, inflammable, difficile à poser… Outre que la plupart des préjugés sont faux, le panneau préfabriqué supprime la difficulté de la pose et les risques que la paille prenne l’eau sur le chantier, par exemple. Sinon, il est bon de savoir que la paille est un des isolants dont l’impact écologique est le plus faible… Surtout si les ballots de paille viennent de la ferme d’à côté! Enfin, question efficacité énergétique, on se situe au-dessus des exigences du Code de construction pour la paille en général (R30) et pour les PSI-Bio en particulier (R36, d’après les fournisseurs). Pour en savoir plus sur l’isolant paille, lisez donc notre article ici.

Paille versus cellulose : le match

La cellulose, isolant issu du papier journal, est certainement plus isolante que la paille, puisque sa valeur thermique peut atteindre R50. Mais la paille a l’avantage de ne pas avoir à être transformée, et peut se passer de pare-vapeur puisqu’elle relâche naturellement l’humidité. La paille nécessite en revanche plus de chauffage. Reste à calculer l'analyse de cyle de vie pour comparer sans se tromper !

 

2. La composition des panneaux

Ils sont composés de petits ballots de paille, évidemment, et enduits de part et d’autre de ciment-chaux (50% ciment, 50% chaux). Ils sont encadrés, sur les bords, par du bois et du Plywood. La finition peut avoir le look rustique habituel des maisons paille, mais aussi une allure très moderne, lisse et contemporaine, selon le choix du client. Entre chaque panneau est posé un joint d’étanchéité. La dimension des panneaux est détaillée ici.

 @ BioMur
 @ BioMur

3. Des panneaux préfabriqués et structuraux

A la différence des (magnifiques) maisons construites au Saguenay par le Groupe écologique de recherches de la Baie, connus des internautes d’Écohabitation, les PSI-Bio sont conçus en usine et structuraux. La conception en usine apporte les avantages suivants :

  • Pas de risque que le matériau soit endommagé par la pluie sur le chantier
  • Des panneaux uniformes
  • Une pose rapide
  • Moins de déchets de chantier

Les panneaux BioMur sont également structuraux. On peut donc… se passer d’ossature bois !

4. Des panneaux faciles et rapides à installer

« L’installation prend quatre heures par étage », affirme Kate Alvo. Rapide! Il faut « quelques jours de plus pour encadrer les portes et fenêtres entre les panneaux, et pour connecter les murs à la fondation » précise-t-on sur le site de BioMur. Au Québec, seul un entrepreneur accrédité peut poser les murs, mais les représentants de BioMur ou de Nature Built Wall Systems sont présents sur le site pour conseiller le constructeur.

5. Étanchéité : un bilan rassurant

Nature Built Wall Systems a déjà construit une douzaine de maisons et analysé finement l’évolution des murs sur plusieurs années grâce à la pose d’hygromètres. La compagnie assure que l’étanchéité est excellente, et que la paille ne stocke pas l’humidité, ce qui permet de se passer de pare-vapeur. Une spécificité importante qui limite le recours aux produits en plastique issus du pétrole. Une fois encore, cette page vous en dira davantage

6. Des coûts compétitifs

"Une maison construite avec les PSI-Bio coûte le même prix qu’une maison conventionnelle" peut-on lire sur le site. Mais notre ami Mike Reynolds, d’Ecohome (le frère anglophone d’Écohabitation) a calculé ici que les panneaux de murs extérieurs en PSI-Bio coûtaient plutôt moins cher (18$ le pied carré) que son équivalente conventionnelle (16 à 25$ le pied carré)… alors qu’elle est plus performante et plus saine !

7. Conformité au Code de construction: ce qu’il faut démontrer

Au Québec, les propriétaires et constructeurs de maisons paille doivent prouver, chiffres d’une tierce partie à l’appui, que leur future maison est conforme. Mais Kate Alvo souhaiterait que les murs PSI-Bio soient reconnus comme conformes par la Régie du Bâtiment et par Novoclimat, pour éviter de perdre du temps en paperasses. Elle y travaille !

@ BioMur
Maison ontarienne BioMur @ BioMur

8. Bientôt une production locale

Pour l'heure, les panneaux viennent de Peterborough en Ontario, à 470 km de Montréal. Mais Kate Alvo s'est fixé l'année 2016 pour produire les panneaux au Québec, paille incluse évidement. Dépendamment de votre adresse, les panneaux viendront d'Ontario ou du Québec pour minimiser l'empreinte écologique.

 

 

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.