Isolation Insonorisation Étanchéité

Pare-air et pare-vapeur : des barrières efficaces pour protéger la maison des intempéries

Santé des occupants, économies d'énergie, durabilité, confort... Les avantages d'une maison étanche à l'eau et à l'air sont multiples. Apprenez à poser la bonne membrane au bon endroit, de la bonne façon.

pare-air, pare-vapeur, étanchéité de la maison. Pour une protection maximale.
Theophilos Papadopoulos, sous licence CC

On ne parle pas assez de l’étanchéité à l’air et à l’eau, qui joue un rôle au moins aussi important que l’isolation. Écohabitation a même produit un guide complet sur la maison étanche. Malgré toute l’information disponible, on nous pose tout de même très fréquemment des questions sur les pare-air et les pare-vapeur. En poser ou non? Où et comment les poser? Quelles sont les alternatives? Quel type pour quel usage? Les réponses archivées par notre service d'assistance La Ruche sont nombreuses. Tellement nombreuses qu’on a décidé de vous faire un topo récapitulatif!

Il y a parfois confusion entre les fonctions du pare-air et du pare-vapeur. Alors que le pare-air vise à empêcher l’air de pénétrer dans l’enveloppe, le pare-vapeur sert à empêcher la vapeur d’eau de pénétrer dans le mur par diffusion.
 

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

PARE-AIR – POUR SE PROTÉGER DE L’AIR (ET DE L’EAU)

Les fuites d’air se produisent lorsqu’un trou, un orifice ou un parcours de fuite d’air traverse l’enveloppe et que celle-ci est soumise à une différence de pression d’air. Trois phénomènes expliquent la différence de pression qui entraîne des fuites d’air : l’effet de tirage, du vent et de la dépressurisation (aspiration) causée par le système de ventilation.

@  Office de l’efficacité énergétique

On peut mesurer l’étanchéité à l’air via le test d’infiltrométrie, un test qui devrait être obligatoire pour toute nouvelle construction tellement il est important.

Peu importe le phénomène qui cause les fuites, elles peuvent rendre vos factures énergétiques plus salées, sans parler de l’impact négatif qu’un besoin plus élevé en chauffage peut causer sur l’environnement. Les fuites d’air peuvent même entraîner des problèmes de condensation et de moisissure via le transport de l’eau par l’air. 

En effet, bien que l’eau liquide et solide puisse causer des dégâts sérieux, c’est la vapeur d’eau qui est la source de la majorité des problèmes d’infiltration d’eau. Deux mécanismes sont à l’origine de l’infiltration de la vapeur d’eau dans l’enveloppe : le transport par l’air et la diffusion (voir les explications de la diffusion dans la section pare-vapeur, plus bas dans l'article).

© Stéphane Braye pour Écohabitation

Le transport par l’air est de loin le plus important. En effet, l’air qui passe dans chaque petit trou, chaque petite fissure de l’enveloppe, contient une certaine quantité d’humidité (et donc de vapeur d’eau). Si l’air humide entre dans l’enveloppe et ne peut s’en échapper, ou s’il entre en contact avec un matériau à une température inférieur à son point de rosée - la température à laquelle la vapeur d’eau se condense - il y aura une accumulation d’eau.

Le pare-air est généralement fait d’oléfine non tissée thermoliée, connue sous le nom commercial de Tyvek. Il est disponible en grandes feuilles, pour éviter d’avoir à faire de nombreux joints. L’isolant extérieur, lorsqu’il est sous forme de feuilles rigides (par exemple, le polystyrène extrudé ou le polyisocyanurate) ou de mousse giclée (polyuréthane), agit également comme pare-air.

Pour freiner tout mouvement d’air, il faut poser un pare-air, à n’importe quel endroit du mur ou du toit (intérieur, extérieur, ou milieu). L’important? L’étanchéité doit être continue. Toutes les jonctions et tous les trous, même les plus minuscules, doivent être parfaitement calfeutrés et étanchéisés du sous-sol au grenier. Pour réduire les fuites potentielles, il est aussi recommandé de limiter le passage de fils et de la plomberie à travers le pare-air. 
Surtout, on évite la combinaison super-isolation + mauvaise étanchéité; c’est la recette idéale pour accueillir moisissures et problèmes dans vos murs!

Pour savoir comment sceller parfaitement des joints, pourtour de fenêtres et autres endroits problématiques, visionnez cette vidéo produite par DELTA®-VENT.

PARE-VAPEUR – POUR SE PROTÉGER DE L’EAU QUI PÉNÈTRE PAR DIFFUSION

La diffusion est le déplacement de la vapeur d’eau à travers les parois, causée par une différence d’humidité de part et d’autre de l’enveloppe (la vapeur d’eau passe tout simplement à travers le mur). Pour limiter la diffusion, il ne suffit donc pas de boucher les trous, il faut mettre une membrane.

En haut, absence de pare-vapeur. En bas, pare-vapeur intérieur. Il y a risque de condensation dans le mur en l’absence de pare-vapeur. © Daphnée Saint-Pierre pour Archibio et Écohabitation.

Règle générale, le pare-vapeur doit être mis en œuvre du côté du mur d’où provient l’humidité. Dans un climat froid comme celui du Québec, la plupart des experts s’entendent pour dire que c’est entre l’isolant et la finition intérieure (généralement un panneau de gypse) qu’il faut poser le pare-vapeur. La SCHL mentionne plus précisément que le pare-vapeur doit se trouver devant les 2/3 de l’isolant (R). L’humidité de l’intérieur de la maison, notamment celle que nous produisons par nos activités (salle de bains, cuisine…), ne doit pas pénétrer plus loin à l’intérieur des murs.

Bémol : Au sous-sol, on ne pose jamais de pare-vapeur du côté chaud. Voir cette question-réponse de LaRuche pour comprendre pourquoi : ISOLATION D'UN SOUS-SOL PAR L'INTÉRIEUR ET L'EXTÉRIEUR, J'UTILISE UN PARE-VAPEUR OU PAS ? 

Le pare-vapeur peut aussi agir à la fois à titre de pare-vapeur et de pare-air, entre autres lorsqu’on utilise une feuille de polyéthylène, qui est le matériau standard au Canada. D’autres matériaux peuvent également agir à titre de pare-vapeur :

  • Feuilles d’aluminium 
  • Certains types de peinture 
  • Certains types d’isolants d’épaisseur suffisante (généralement 2 pouces de polyuréthane, de polyisocyanurate ou de polystyrène extrudé);
  • Panneaux de revêtement intermédiaire pour l’extérieur («OSB» ou «Aspenite»).

Sceller ou non le pare-vapeur?

Pour le polyéthylène (pare-vapeur), utilisez les rubans Siga Wigluv, Pro Clima Tescon (a fait ses preuves après 10 mois), Siga Sicrall et Polyken Shadowlastic. Vous pouvez aussi vous tourner vers la gamme 1235 de Barnier System, l'AquaBarrier de IKO ou la bande adhésive DELTA®-MULTI BAND M60. 

Dans notre article sur les rubans et adhésifs, nous avons mentionné les rubans (tapes) à utiliser sur les pare-vapeurs. Mais est-ce vraiment utile de sceller convenablement le polyéthylène?

L’avis de la majorité des constructeurs : non. Selon eux, si les pare-vapeurs se chevauchent bien, il pourrait même être possible de ne poser aucun ruban, la vapeur étant freinée directement par le polyéthylène. Elle ne cherche pas à s’échapper (à moins qu’il y ait une boucle de convection derrière la membrane).

L’avis de Denis Boyer, ingénieur expert chez Écohabitation : non. « Il ne faut pas confondre le rôle du pare-air et celui du pare-vapeur. Si un pare-air continu est (bien) installé, il n'y a pas de transport de vapeur par advection via le chevauchement du pare-vapeur ou autres orifices. Évidemment, il n'y a pas de mal à bien sceller non plus. L’intégrité du pare-air est importante, mais pas celle du pare-vapeur. Qui plus est, le ruban est une très faible partie dans l’assemblage total. Cela signifie que si un ruban inefficace est posé sur 4 % de la surface, la membrane sera tout de même efficace à 96 %.»

«That’s why I always laugh at the people that say, “Well, you gotta tape the joints and you gotta be careful not to puncture it.” Give me a break! Now I don’t go out of my way to tell people to rip and tear it, and puncture it and leave gaps in it. And if they’re going to the trouble to tape the joints I’m not going to tell them, “Don’t go there.” It’s just not something I’m going to get bent out of shape about if they do a lousy job.»- Joe Lstiburek. 

L’avis de Joe Lstiburek, GBA Advisor : non. Cet ingénieur reconnu à l’international est du même avis que Denis Boyer. Le flux de vapeur par diffusion est une fonction directe – il est linéaire. Le flux d’air lui, ne l’est pas : il est exponentiel, selon la pression. La quantité de vapeur d’eau qui traverse un matériau par diffusion est très faible par rapport à la quantité d’eau qui peut passer par un trou, ou même une minuscule fissure, s'il y a une différence de pression d’air. Si l’air peut se déplacer, il le fera et amènera avec lui l’eau qu’il contient. En parallèle, la probabilité qu’il y ait un trou dans une membrane est très élevée et la probabilité qu’il y ait une différence de pression l’est encore plus. L’important, si l’on veut éviter le passage et la condensation de la vapeur dans l’assemblage, est donc de prévoir un pare-air parfaitement étanche. Lstiburek mentionne même qu’il est inutile de sceller les pare-vapeur, autant au niveau des joints que des trous ou déchirures – la continuité du pare-vapeur n’est pas importante (l’humidité ne se déplace pas).

Alors, pourquoi Écohabitation conseille-t-il de sceller parfaitement le pare-vapeur (polyéthylène) sur la dalle? Car, dans cette situation, la membrane joue également le rôle de pare-air

À ce jour, il n’y a toutefois aucun consensus scientifique sur la question. La partie 9.25.4 du Code de Construction traite de pare-vapeur, mais nulle mention de rubans ou bandes adhésives. Le CCMC ne semble pas avoir de tests spécifiques aux rubans pare-vapeur non plus.

Votre avis? Partagez dans la section commentaires ci-dessous.

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.