Organisme Écohabitation

Valérie Plante: un programme encourageant pour une ville au service du climat et de ses citoyens

Plusieurs des promesses émises par Projet Montréal s’enlignent parfaitement avec notre mission. Ça nous a donné l’envie de commenter… et d’espérer.

Valérie Plante: un programme au service du climat et des citoyens de Montréal
Montréal. CC0 Public Domain

Valérie Plante a marqué l’histoire en devenant la première mairesse de Montréal. Le marquera t'elle également en réalisant son programme aux saveurs environnementales et sociales bien relevées? Le programme de Projet Montréal présente beaucoup de potentiel. Écohabitation passe aujourd'hui en revue quelques-uns de leurs engagements phares et rédige ses recommandations.

Habitation

Projet Montréal prévoit, entre autres, la construction de bâtiments résidentiels universellement accessibles à taille humaine, l’évaluation des sites appartenant à la ville afin de prioriser le développement des projets communautaires (logements sociaux et communautaires, parcs, bibliothèques, jardins, etc.) et la réalisation accélérée des grands projets desservis par le transport public.

À cet effet, Écohabitation propose que soit abaissé le coût des permis lorsque les plans et travaux démontrent des composantes d’adaptation pour des personnes à mobilité réduite (ex. adaptation de salle de bain ou rampe d’accès).

Projet Montréal entend également encourager la densité autour des artères commerciales afin de faciliter les déplacements actifs et d’assurer leur vitalité. Le parti veut aussi mettre en place des incitatifs fiscaux pour convertir les zones autour des stations de métro et de train de banlieue en des quartiers denses, axés sur le transport en commun.

Pour réaliser cette mesure, Écohabitation suggère que Projet Montréal revoie le zonage de ces lieux stratégiques afin de permettre la transformation de maisons unifamiliales en maisons bi-générationnelles, ou donne l’autorisation pour la construction ou l’aménagement d'annexes résidentielles.

1110, avenue des Pins Ouest, Montréal © Thomas1313, Wikimedia Commons

Pour encourager les bâtiments durables, Projet Montréal a promis d’améliorer les exigences en matière d'efficacité énergétique pour les nouvelles constructions et les rénovations et de promouvoir des technologies renouvelables et l’utilisation de matériaux recyclés et durables dans la construction de nouvelles unités de logement. Les élus entendent également planifier l’orientation des rues pour profiter du solaire passif et évaluer la possibilité d’installer des systèmes de chauffage et de refroidissement urbains dans les nouveaux développements.

Écohabitation propose ainsi que soit:
  • adopté le programme de Financement innovateur pour des municipalités efficaces (FIME) afin de permettre aux propriétaires d’avoir accès au financement pour des rénovations qui améliorent l’efficacité énergétique
  • rendue obligatoire la réalisation des tests d’infiltrométrie par échantillonnage pour la construction de maisons et multilogements neufs
  • encouragés les travaux de rénovations qui suivent les exigences du programme Rénovation Écohabitation
  • utilisé le mécanisme de PPCMOI pour exiger la certification LEED sur des terrains stratégiques tel que l’a fait l’arrondissement Ville St-Laurent
  • bonifié le programme RénoClimat, qui assure des économies d’énergies dans les bâtiments existants, via, entre autres, une meilleure étanchéité
  • facilitée l’adoption du programme DT d’Hydro-Québec, avec un couplage thermopompe/biomasse

Rappelons que le Plan de réduction des émissions de GES de la collectivité montréalaise 2013-2020 prévoit améliorer l’efficacité énergétique, entre autres en éliminant la consommation de mazout, et encourager l’utilisation d’énergies renouvelables à grande échelle.  


Pour permettre aux familles de rester sur l’île, 20 % des unités de condo construites auront au moins 3 chambres à coucher, 12 000 logements sociaux seront offerts aux familles d’ici 4 ans et Projet Montréal remboursera certains droits de mutation immobilière.

Concernant le remboursement des droits de mutation, Écohabitation propose que Projet Montréal priorise le remboursement pour ceux qui achètent de logements dans des quartiers à forte densité (ex. plus de 50 unité/hectare), ou qui présente un Walk Score élevé (fixé à plus de 80, par exemple).

Afin de rendre Montréal plus « verte », les élus veulent prioriser la plantation d’arbre dans les projets de redéveloppement et encourager les citoyens à verdir leurs espaces privés et publics. De fait, ils visent à promouvoir les toits verts et à augmenter la canopée verte de 25 % d’ici 2025.

Écohabitation suggère de faire passer la canopée à 40 % dnas les zones où l’ombre tombe sur des surfaces minérales à forte émissivité et aux zones propices aux îlots de chaleur. On propose également que soit rendue obligatoire la construction de toits verts sur tous les bâtiments à grande surface en construction.

Transport

 Quai de la station de métro Papineau, Montréal © Jeangagnon, Wikimedia Commons

Projet Montréal entend augmenter drastiquement l’offre de transits publics à Montréal. Pour ce faire, les titres seront 40 % moins cher pour les personnes à faible revenu et gratuits pour les personnes âgées et les enfants en bas de 12 ans. Une nouvelle ligne de métro devrait être finalisée d’ici 2028 et 300 autobus hybrides mis sur les routes d’ici 2020. Les élus ont également promis un réseau cyclable plus sécuritaire et accessible en quatre saisons.

Écohabitation salue l’initiative qui devrait réduire de beaucoup les émissions de GES induites par l’utilisation de la voiture individuelle. Nous proposons que Projet Montréal pousse plus loin la mesure en obligeant la pose de bornes de recharges de véhicules électriques pour tous les bâtiments ICI.

Eau

Inondations dans Cartierville, Montréal, en mai 2017 © Exile on Ontario St, Wikimedia Commons

Projet Montréal a promis d'agir sur la question de la gestion de l'eau potable. Quelques-unes de ses lignes politiques:
  • faire la promotion de l’eau en fontaine plutôt que de l’eau embouteillée ;
  • réduire le taux de fuites dans le système d'eau afin de se conformer à la Stratégie québécoise d'économie d'eau potable ;
  • adapter les réseaux d'eau potable et d'eaux usées pour tenir compte des impacts des changements climatiques, notamment les fortes pluies ;
  • éliminer les débordements en installant des bassins de rétention et en augmentant le nombre de surfaces perméables sur le territoire de Montréal.

À ces mesures, pour certaines simples, pour d'autres de véritables chantiers à lancer, Écohabitation propose d’ajouter l’installation d’appareils à débit réduit dans tous les édifices Municipaux en plus de subventionner l’achat de toilettes et robinetteries qui respectent les normes MaP et/ou WaterSense.

Agriculture urbaine

Jardin communautaire à Montréal-Nord © Jiaqian AirplaneFan, Wikimedia Commons

Pour renforcer l’économie et l’autonomie alimentaire, Projet Montréal veut encourager la production locale saine, la production alimentaire citoyenne via les jardins et cuisines collectifs et la création de serres urbaines. Promouvoir la permaculture dans les parcs et espaces verts existants est également plébiscité. L’équipe veut aussi permettre aux citoyens de transformer les espaces asphaltés face à leur propriété et favoriser la biodiversité en privilégiant les plantes indigènes et l’apiculture. Le parti devrait finalement permettre les projets d’élevage innovant et stimuler l’offre d’aliments sains et locaux.

Chapeau! Écohabitation propose que Projet Montréal offre aux citoyens des subventions sur les formations liées à ces sujets.

Déchets

Composte © jokevanderleij8, PIxabay

Afin de réduire le taux de déchets acheminés aux sites d’enfouissement, Projet Montréal veut, entre autres, financer les initiatives de compostage individuel, construire des installations de compost et de biométhanisation, compléter le réseau d’écocentres et fournir des collectes à deux flux (recyclable et non recyclable) dans tous les espaces publics.

La mairesse a également promis d’augmenter les exigences pour la réutilisation des matériaux de construction et de démolition, et encourager la mise en place et l'utilisation d'un service de déconstruction et d'un lieu dédié à la récupération des matériaux de construction utilisés.

Sachant qu’en 2006 les activités de construction, de rénovation et de démolition ont généré plus de 4 millions de tonnes de débris et matériaux résiduels, ce qui représente 35 % du total des matières résiduelles générées dans la province, Écohabitation propose que soient facilités les projets de construction durables. Ceux-ci génèrent en moyenne 40 % moins de déchets que les projets de construction classiques.


Juste après l'élection de Valérie Plante à la chefferie de Projet Montréal en décembre 2016, Arielle Cosgrove, la fille ainée du directeur d'Écohabitation, a eu la chance de s'entretenir avec la mairesse en devenir. En voici un charmant extrait... sur l'habitation!

 

En bref

C’est à l’échelle d’une municipalité que se jouent 50 % des émissions de gaz à effet de serre (Agence efficacité énergétique, QUEST). La Ville de Montréal est donc située à un niveau plus que stratégique pour agir sur la réduction de ses émissions. Aujourd’hui plus que jamais, elle nous fait miroiter un rôle de levier considérable auprès de ses citoyens. Est-ce que la mairesse tiendra ses promesses et deviendra le leader tant attendue qui permettra à Montréal de faire un bon vers un futur meilleur ?

Pour le programme de Projet Montréal, c'est ici.

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Évènements à suivre

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.