Salle de bain - GESTE 7 - OPTION 3

Installer une toilette sèche (ou à compost)

Le nec plus ultra de l’économie d’eau potable. Mais attention, elle ne convient pas à tous !


Remplacer votre toilette classique par une toilette sèche (à compost).

PIÈCES JUSTIFICATIVES

Afin de recevoir les points liés au geste, vous devez fournir :

  • Facture

OU

  • Photos de la toilette s’il s’agit d’un modèle artisanal

Une toilette sèche ou à compost
© Écohabitation

 

 


            

EAU ÉCONOMISÉE

170 820 litres/années
ou 35 588 chasses de toilette

COMMENT PROCÉDER

Les toilettes sèches, communément appelées « à compost », n’ont nul besoin d’eau; autant d'eau souillée évitée à l'usine de traitement, ou à votre propre champ d'épuration. Les déchets s’accumulent dans un réservoir souvent situé sous la toilette, dans un vide sanitaire ou au sous-sol. Là se trouvent des microorganismes en aérobies qui transforment les matières fécales en matériau sec inodore et riche en élément nutritif. Bien entendu, il faut que le contexte s’y prête.

De même, faites attention à la législation ! Le code Q2-R.8 spécifie que ce type de toilettes n’est permis que pour un camp de pêche ou de chasse, ou encore, pour une maison isolée existante si un élément épurateur, une fosse septique, un champ d'épuration, un puits absorbant ou un filtre à sable ne peut être construit. Pour plus d'informations sur les alternatives écologiques autorisées...

RESSOURCES

Fiche technique : Tout sur...les toilettes écologiques.

La Ruche : Cahier de projet # 7; Cuisine et salle-de-bain

La Ruche : toilettes à compost

Liens utiles:

Annuaire Écohabitation : Toilettes à compost

  • Formation Rénovation Écohabiation
  • La rénovation écologique
  • Eau et maison écologique

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00