Sous-sol - GESTE 7

Éclairage et charges fantômes

Gérer efficacement les charges fantômes et choisir des ampoules peu énergivores pour un éclairage efficace du sous-sol

Éclairage et charges fantômes
© Creative Commons

Ce geste permet l’obtention de 1 % des points dans le cadre du projet Sous-Sol de la certification Rénovation Écohabitation. Afin d’obtenir les points qui se rapportent au geste, vous devez vous engager à réaliser l’action 1 et l’action 2.

ACTION 1 : Poser des ampoules bien orientées qui consomment peu

En optant pour que 80 % des ampoules présentent au sous-sol soient halogènes orientables, fluocompactes ou DEL, vous réduirez la consommation d’énergie liée à ces appareils, votre facture énergétique et les gaz à effet de serre libérés dans l’atmosphère. En savoir plus...

ACTION 2: Bien gérer les charges fantômes dans une salle de cinéma maison au sous-sol

Gérer efficacement les charges fantômes dans la salle de cinéma maison, en ayant la possibilité de débrancher les nombreux appareils après leur utilisation. En savoir plus...
 
  
GES ÉVITÉS

0,012 tonne 

ou 57,1 km en voiture

    

kWh ÉPARGNÉS
1 919 kWh/année

ou 153,52 $

 

 

POURQUOI

Ce sont de petits éléments, mais leur impact énergétique n’est pas négligeable. En moyenne, un foyer canadien possède 30 appareils d’éclairage, ce qui correspond à une facture énergétique d’environ 200 $ par annéeLes sous-sols sont généralement moins éclairés que les autres pièces de la maison et bénéficient rarement d’une luminosité naturelle, ce qui rend le choix d’ampoules à faible consommation encore plus important.

Aussi, vous ne le savez probablement pas, mais votre maison est hantée. 24 heures sur 24, sept jours par semaine, des « charges fantômes » travaillent à voler de votre électricité et de l’argent de vos poches.

1. ÉCLAIRAGE

Au Québec, l’éclairage représente entre 5 et 10 % de la facture d’énergie totale d’une maison. Selon Hydro-Québec, si tous les foyers québécois remplaçaient une seule ampoule par une ampoule efficace, cela représenterait une économie d’électricité de 54 millions de kWh par année, soit la consommation de 2 700 habitations qui chauffent à l’électricité.

La première étape à entreprendre pour économiser est de prévoir des éclairages bien orientés sur les lieux d’activités (bureau, aire jeux, coin lavage, etc.). Cibler les usages que vous en faites créera une ambiance intime et personnalisée et réduira vos besoins en électricité.

En second lieu, le choix des ampoules peut faire une grosse différence dans votre consommation d’électricité, mais l’éventail des choix s’est élargi au grand dam des consommateurs qui peuvent s’y perdre. Voir les différentes options dans l’action 1.

2. CHARGES FANTÔMES

L’alimentation fantôme, également appelée « fuite d’électricité », « électricité vampire », « alimentation en veilleuse » ou « électricité en attente » permet de garder en marche les horloges, minuteries, voyants lumineux, télécommandes et autres appareils électriques. De même, cette charge assure que l’appareil soit prêt à l’instant où l’on en a besoin.

En fait, tout appareil branché au mur consommera une certaine quantité d’électricité et ce, même s’il est éteint. Une résidence typique a en moyenne 20 appareils et plus qui emploient l’alimentation en attente, soit entre 10 à 15 watts par appareil, ou près de 200 W en continu, ce qui présente jusqu’à 15 % de la consommation annuelle d’électricité.

Globalement, il est estimé que la quantité d’énergie utilisée annuellement par les charges fantômes dans une maison typique équivaut à 1 200 kWh, soit l’équivalent de deux réfrigérateurs fonctionnant continuellement et près de 80 $ en électricité gaspillée.

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Évènements à suivre

Samedi, 24 Septembre, 2016 - 10:00
Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00