Isolation Insonorisation Étanchéité

1. L'isolant de paille

La paille est un matériau naturel, disponible en abondance et peu transformé. Il a fait ses preuves depuis belle lurette!

Tout sur les isolants naturels : 1. L'isolant de paille
Anita Ritenour, sous licence CC

Le foin est quant à lui composé d’une variété de graminées ayant atteint leur pleine hauteur. Coupé vert, il est bottelé pour éventuellement nourrir le bétail.  

À ne pas confondre avec le foin, la paille est une tige sèche issue de la culture des céréales comme l’avoine, le blé, le riz ou le seigle, dont la tête est coupée pour l’alimentation. En général, la paille est utilisée comme litière pour le bétail ou paillis en agriculture. Le reste devient un déchet de l’industrie agroalimentaire.

C’est un matériau naturel, disponible en abondance et peu transformé. Il a fait ses preuves depuis belle lurette pour son excellente performance anti-feu. Il est très efficace, non toxique et ne laisse aucun déchet de chantier. On l’utilise hors-sol, dans les murs. On le retrouve sous forme de ballots et de murs préfabriqués.

SAVIEZ-VOUS QUE? Une construction en ballots de paille résiste mieux au feu que la plupart des autres constructions? Des tests effectués par la SCHL démontrent que les ballots contiennent trop peu d’oxygène pour leur permettre de brûler. Un mur en ballots a pu supporter des températures de 1010 °C pendant deux heures avant d’être détruit par le feu. 

AVANTAGES DE L’ISOLATION À LA  PAILLE

  • Naturelle, renouvelable, récupérée, présente en abondance et biodégradable
  • Non toxique, sans impact sur la qualité de l’air, esthétique et hautement confortable
  • Perspirante (laisse passer la vapeur d’eau, ce qui permet de prévenir la condensation et la moisissure), elle offre également une excellente masse thermique
  • Très faible énergie grise et très longue durée de vie (les maisons en paille atteignent facilement 100 ans et plus d'âge)
  • Matériau local qui minimise le recours au transport
  • Résistante au feu
  • Insonorisante

INCONVÉNIENTS DE L'ISOLATION À LA PAILLE

  • Nécessite une méthode de pose spéciale (avec charpente de bois adaptée)
  • Doit être jumelée à un crépi pour les finitions intérieures et extérieures
  • Non commercialisée
  • Craint l’eau; les murs et les ballots doivent donc être protégés de l’eau en tout temps (autant en chantier qu’une fois la maison construite)
  • Temps de construction plus long que pour une maison conventionnelle et limité aux saisons chaudes
  • Allergène pour certaines personnes

FACTEUR ISOLANT : R2 par pouce

A. BALLOT DE PAILLE

Apparu il y a presque 200 ans aux États-Unis, le ballot de paille pour l’isolation revient sur le devant de la scène. Efficace, naturel, sécuritaire, présent en abondance et ne générant pas de déchets de chantier, le ballot possède une empreinte écologique quasi nulle. Il est tombé dans l’oubli avec l’arrivée de certains matériaux de construction dans les années 1950, pour reparaître au Québec au début des années 1980, via Louis Gagné et l'organisme Archibio.

La paille, issue des récoltes de céréales, est compressée en bottes entièrement sèches. Les tailles sont relativement uniformes :

  • Ballot à 2 cordes : 14 pouces de haut, 18 à 20 pouces de large et 30 à 40 pouces de long
  • Ballot à 3 cordes : 14 à 17 pouces de haut, 23 ou 24 pouces de large et 32 à 48 pouces de long

Figure 1 : Tableau des valeurs moyennes R et RSI pour des ballots de 2 et 3 cordes

Type de ballot          VALEUR R VALEUR RSI 
Ballot 2 cordes posé sur face 29 5,1
Ballot 2 cordes posé sur chant 26 4,6
Ballot 3 cordes posé sur face 33 5,9
Ballot 3 cordes posé sur chant 29 5,1

Source : Serious Straw Bale, Michel Bergeron et Paul Lacinski

Avec la pose sur face (à plat), la maison sera plus isolée, alors que la pose sur chant offre une plus grande superficie habitable. 

On se procure le ballot, généralement ficelé avec de la corde en polypropylène, directement dans les fermes. Son coût varie entre 2 et 5$, selon la saison. On demande au fermier la compression et le poids voulus (lors du bottelage, le fermier peut ajuster la pression de la machine afin d’obtenir les caractéristiques nécessaires). Le ballot doit bien se tenir lorsqu’il est soulevé par les cordes, le poids doit faciliter la manutention et une certaine quantité d’air est nécessaire pour maximiser la valeur isolante.

Une règle fondamentale : garder ses bottes sèches depuis la récolte jusqu’à l’achèvement de l’édifice. 

Bien que la botte soit normalement sèche et saine, on doit toujours s’assurer de sa qualité avant de la poser dans le mur. L’extérieur de la botte pouvant être trompeur, un humidimètre permettra de mesurer son taux d’humidité, lequel ne devra pas dépasser 15%.

Ne pensez pas que le ballot de paille est une solution sans problème puisque naturel et perméable… Il faut doubler de vigilance et bien comprendre la science du bâtiment si l’on veut s’éviter des problèmes.

COMMENT ISOLER EN BALLOTS DE PAILLE

De nombreuses et diverses méthodes de construction existent de par le monde. Parmi les plus connues, on retrouve la technique dite « Nebraska », technique rustique où les ballots de paille font office de murs porteurs et d'isolant. Comme le ballot n’est pas reconnu comme structure portante par le Code du bâtiment, il faut adapter la technique selon les exigences de ce dernier.

Il y aussi les techniques à ossature bois, dont celle développée par le GREB (Le Groupe de recherches écologiques de La Baie).Cette technique novatrice, employée lors de la construction des habitations de l'Écohameau de La Baie, est spécifique. Seuls des matériaux de base naturels et facilement renouvelables, tels que le bois, la paille et le mortier sont nécessaires. Une maison isolée en ballots de paille selon la technique du GREB se compose :

  • Puisque les ballots ne sont pas très flexibles, mieux vaut s’adapter à leurs formes et dimensions que de les tailler sur mesure (procédé complexe et coûteux). 

    d'une charpente de bois massif autoportante. Pour limiter les infiltrations d'eau, les concepteurs du GREB ont opté pour des débordements de toit plus larges que la normale afin de protéger les murs de l'humidité et de l’érosion causée par la pluie.

  • de ballots, érigés loin du sol pour éviter toute montée des eaux par capillarité. Idéalement, la fondation va lever le mur de 8 à 12 pouces du sol et sera séparée des ballots sur le dessus avec une feuille goudronnée ou un liquide bitumineux. Les ballots seront fixés entre eux et sur l’ossature, généralement avec des attaches métalliques.
  • de murs constitués d'une double ossature de bois composée de 2x4. Les ballots de paille sont ensuite installés entre les ossatures de bois, de façon très homogène sans ponts thermiques.
  • de cadres de portes et fenêtres munis de contreventement.
  • de lisses basses de bois, fixées à la fondation, qui protègent la ligne de contact entre la base du mur de paille et la fondation.
  • d’une toiture qui déborde au minimum de 20 pouces.
  • d'un mortier enduit sur les surfaces internes et externes. Celui-ci se coule facilement à l'aide de coffrages de bois rudimentaires. La composition du mortier est simple : sciure de bois, sable, chaux aérienne et ciment.

Ne pas oublier d’insérer des cloisons dans les murs afin d’y faire passer les gaines et prises électriques.

 

Important : Ne pas mettre un enduit cimentaire à l'intérieur et à l'extérieur, puisque cela empêche le séchage dans un matériau très susceptible à l'eau. Mieux vaut mettre un enduit d'argile à l'extérieur et le recouvrir de fini à la chaux. Ceci permettra au mur de sécher vers l'extérieur. 
 

B. LES ISOLANTS PAILLE-CRÉPI PRÉUSINÉS

Il est possible de se procurer des panneaux muraux préusinés en ballots de paille grâce aux manufacturiers locaux Ekohabitat, B.L. Ecoconstruction et Belvedair. L’assemblage crépi-paille-structure est réalisé en usine, ce qui permet de réduire le temps de construction (une semaine pour monter les murs et le toit au lieu des quelques mois requis pour les ballots en technique GREB). 

Prix d’une maison en paille : 18 $* le p2 – globalement inférieur à celui d’une maison conventionnelle.

Une maison en paille n’est pas conçue de la même façon qu’une maison conventionnelle. Le prix inscrit ici inclut la structure, qui vient en panneaux préfabriqués.

Évènements à suivre

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.