Planchers

2. Réemployer un plancher

Faire du neuf avec du vieux est toujours l’option la plus écologique. Rafraîchir et revaloriser un plancher ou acheter un plancher récupéré et l’adapter aux besoins des pièces sont donc les meilleurs choix à faire.

Fiche planchers écologiques : Réemployer un plancher
Slaunger, sous licence CC

Faire du neuf avec du vieux est toujours l’option la plus écologique. Rafraîchir et revaloriser un plancher ou acheter un plancher récupéré et l’adapter aux besoins des pièces sont donc les meilleurs choix à faire. Le déchet est réutilisé et cela permet une belle économie de ressources. En plus, ça donne un sacré cachet!

Seul bémol; récupérer un plancher demande beaucoup de main d’œuvre pour sa restauration.

BÉTON

Dans le cas d’une dalle de béton existante, on peut louer une meuleuse à béton (entreprises telles que Lou-tec ou Simplex). Il importe de le souligner : polir un plancher de béton est difficile et demande une bonne expertise. C'est un travail quasi-impossible à réaliser soi-même. Par contre, on peut meuler le béton de façon à rectifier certains défauts, notamment enlever des taches superficielles. Un travail effectué par des prodessionnels (polissage et scellement de la dalle) coûtera entre 8 et 18$ du pied carré.

BOIS ET AUTRES

Il est possible de poncer, sabler et huiler soi-même (avec une huile naturelle) un plancher de bois usé pour lui redonner toute sa splendeur. Notez bien toutefois qu’un bois franc a environ 3/8 de pouces d’épaisseur avant l’embout. On ne pourra donc effectuer plus de trois sablages avant de devoir le remplacer en entier. Le travail de sablage est également difficile à effectuer et on préférera le confier à des spécialistes.

Il est également possible de réparer de petites sections ou de remplir des trous. Les spécialistes possèdent généralement des inventaires de planches en prévision de ces travaux.

On peut aussi récupérer des pierres, tuiles, etc…

OÙ TROUVER DES MATÉRIAUX USAGÉS

© Ecohabitation

Pour trouver des matériaux usagés, on peut regarder sur internet (Kijiji et LesPacs, par exemple), sur notre portail ou chez certains détaillants. Chez ÉcoRéno, rue Papineau à Montréal, on vend parfois des lots de merisier ou d'érable provenant de planchers déconstruits de maisons en démolition. Chez La belle gueule de bois, à Magog, on peut demander un plancher récupéré clé en main, ou un plancher en bois de grange.

Dépendamment de la provenance, on devra enlever les clous et gratter le vieux vernis de l’embout. Le travail peut être fastidieux mais le résultat sera de toute beauté. 

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.