Planchers

4. Matériaux à éviter

Nombreux revêtements de plancher sont polluants (émissions de COV), très peu durables et difficilement recyclables. Il faut les éviter à tout prix!

Fiche planchers : matériaux à éviter, moquette, plancher flottant, COV
Moquette, Wikipedia Commons

A. LE STRATIFIÉ (LAMINÉ, OU PLANCHER FLOTTANT)

Le cœur des planchers flottants (aussi appelés stratifiés, ou laminés) est fait de fibres de bois très peu durables collées ensemble avec une résine qui peut renfermer de l’urée-formaldéhyde. Sur ces cœurs sont collées des couches décoratives qui sont elles-mêmes recouvertes de vinyle. Mieux connus sous le nom de plancher flottant, ce genre de sol n’est pas durable, émet des COV et n’est pas recyclable. Ces planchers sont difficiles, voire impossibles, à réparer en cas de bris.
 

B. LES TAPIS MUR À MUR (MOQUETTE)

Souvent faite de produits pétroliers ou de fibres synthétiques non biodégradables, la moquette contient généralement de nombreuses substances chimiques toxiques : teintures, liants, agents antitaches, adhésifs et produits ignifuges. Moins durable que les autres revêtements, elle émet des COV, n’est pas recyclable, retient la poussière et les allergènes et favorise la prolifération de microbes. Un tapis peut être fait de matières recyclées ou naturelles mais, même ainsi, il nécessite une mousse agglomérée ou uréthane (thibaude) qui permet d’absorber les chocs.

N.B. On parle bien ici de moquette mur à mur, posée au sol. Les petites carpettes et tapis amovibles ne sont pas proscrits. 
 

C. VINYLE

Ce matériau de polychlorure de vinyle (PVC) est parmi les plus répandus dans l’industrie de la construction et constitue l’ingrédient principal de nombreux revêtements de sol. Peu coûteux, il est très polyvalent et plusieurs l’adoptent, mais il présente une très forte énergie grise, est polluant, non durable, toxique lors de sa fabrication ou son incinération, et est difficilement recyclable.
 

D. BOIS TROPICAL

Le bois tropical est synonyme de déforestation des forêts primitives… Son bilan carbone est très lourd et ses impacts sur la biodiversité sont majeurs et irréversibles. Vraiment, il faut s’en passer (à moins d’en trouver du récupéré ou recyclé). Des teintures et essences locales, torréfiées si nécessaire, permettent de donner au bois local la couleur exotique recherchée. 

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.