Santé Entretien et Qualité de l'air

5. Le radon, l'eau et les puits

Parce que le radon peut aussi pénétrer dans la maison par l’eau qui l’approvisionne...

Le radon, l'eau et les puits
© Wikimedia Commons

Les recherches ont démontré que de boire de l’eau contenant du radon était beaucoup moins nocif que de le respirer

Si le risque principal d'exposition au radon se situe dans l'air intérieur d'une habitation, le radon peut aussi pénétrer dans une maison par l’eau qui l’approvisionne. Il faut savoir qu’un taux de radon de 10 000 Bq/m3 dans l’eau ajoute en moyenne 1 Bq/m3 dans l’air (le radon étant libéré dans l’air lorsque cette eau est amenée à pression atmosphérique). Ainsi, il est possible de faire pénétrer dans la maison des taux substantiels de radon en effectuant des activités banales comme prendre une douche, faire la vaisselle, cuisiner, etc.

Heureusement, il existe des moyens efficaces pour détecter la présence de radon dans l'eau des puits. Il s’agit de trousses d’échantillonnages spécifiques pour l’eau que l’on peut se procurer aux mêmes endroits que les trousses pour l’air.  

Il existe également des systèmes de traitement hydrique par aération qui permettent d'éradiquer 99 % du radon avant que celui-ci ne soit libéré dans la maison. Ils sont à poser à l’entrée d’eau de la maison. 

La compagnie Radon Solution a installé ce système pour la première fois à Chelsea en 2010. Grâce au traitement, le taux de radon présent dans l’eau de la maison, initialement de 3 285 000 Bq/m3, a chuté à 7 000 Bq/m3. Ainsi, le radon libéré dans l’air de la résidence est passé d’environ 325 Bq/m3 à 0,7 Bq/m3! Rapide à installer et demandant une maintenance périodique assez simple, ce système a de ce fait prouvé son efficacité.

À l’heure actuelle, il y a peu de connaissances sur le radon et les puits. Il n’y a donc aucune directive officielle à ce sujet, mais Santé Canada recommande de prendre des mesures si la concentration dans l’eau dépasse 2000 Bq/L (soit 2 000 000 Bq/m3 ou encore 200 Bq/m3 produites dans l’air).

 

SOMMES-NOUS TOUS À RISQUE?

Des problèmes de radon peuvent survenir lorsque l’eau potable provient d'un puits, dans certains cas où l’eau provenant de la nappe phréatique contenue dans un aquifère souterrain n'est pas en contact direct avec l’atmosphère. Dans ces conditions, le radon reste emprisonné pour ne ressortir qu’une fois l’eau puisée. 

Si votre eau provient du système de distribution municipal, comme cela est généralement le cas au Québec, la présence de radon dans l’eau ne constitue pas un risque. De fait, l’eau qui alimente les grandes agglomérations provient d’ordinaire de grands bassins d’eau à l’air libre (rivières, lacs); le radon peut donc s’en échapper.

Attention... 30% des Canadiens sont approvisionnés en eau souterraine. Si vous habitez une petite municipalité, il est possible que l’eau du réseau provienne de ces réserves souterraines… Ce qui pourrait être problématique.

Évènements à suivre

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.