Planchers

7. Insonorisation

Le son peut se transmettre sous forme de vibration, mais généralement, le problème de transmission ne se crée pas tant dans les couches de matériaux que dans les contours et les jonctions. Tout ce qui laisse passer l’air laisse passer le son! C’est ici que les isolants acoustiques et les boudins aux jonctions, aux ouvertures et au niveau des solives de rive prennent tout leur sens.

Fiche plancher : insonorisation, ouvertures, isolants acoustiques
ChrisEngelsma, sous licence CC

Normalement, les planchers sont insonorisés sensiblement de la même manière que les cloisons. Il suffit d’enlever le gypse ou la finition existante au plafond de l'étage, de remplir les cavités d’isolant, d’ajouter des barres résilientes sur les solives et de refermer le tout avec deux épaisseurs de gypse. En fait, il est plus simple d'isoler les plafonds que d'isoler les planchers!

Dans le détail : 

1. LES MATÉRIAUX 

On freinera la transmission du son par le plancher en employant différentes couches de matériaux pleins. Pour réduire l’écho à l’intérieur d’une pièce, on utilisera des matériaux absorbants (tuiles, lièges, rideaux). Notez-bien toutefois, les matériaux sont efficaces à cet usage, mais n'ont pratiquement aucun effet pour l'insonorisation entre les pièces.

Pour les planchers, la cellulose giclée représente l’option avec le plus haut niveau d’insonorisation. Elle est également écologique et fournit une bonne isolation. Puisque sa pose demande les services d’un professionnel, il est aussi possible d’opter pour de la laine de verre ou de roche en panneaux, une bonne alternative que l’on peut poser soi-même. La paille, le chanvre et le coton sont d’excellents isolants phoniques, mais leur pose est trop complexe pour des besoins acoustiques uniquement.
 

2. LES BARRES RÉSILIENTES

Puisque les matériaux transmettent aussi le son via les vibrations, les barres serviront à absorber les sons et les vibrations. Il faut les fixer perpendiculairement sur les solives de plancher, à une intervalle de 16 po (40 cm).
 

3. LES PANNEAUX DE GYPSE

Les produits en fibre de bois (ex. Sonopan), les feutres synthétiques et les coulis de gypse peuvent tous être posés au plancher tout comme au plafond (alors que les autres produits mentionnés ne peuvent être posés qu'au plafond).

Il est possible d’ajouter une deuxième épaisseur de panneaux de gypse au plafond, en prenant soin de ne pas aligner les joints entre les panneaux (idéalement d’une épaisseur de 5/8 po). Cela se révèle assez efficace pour couper les vibrations et le son et ne supprime pas beaucoup d’espace (les panneaux doivent être posés sur les barres résilientes).
 

4. LES SCELLANTS

On scelle tous les joints, pourtours, fissures et ouvertures avec du scellant acoustique.

Attention aux plafonds suspendus et aux tuiles de liège. Ils diminueront l’écho dans la pièce, mais ne sont d’aucune utilité pour réduire le bruit entre les pièces.
 

QUELQUES RECOMMANDATIONS

  • Soulevez légèrement les gypses du plancher pour éviter un contact rigide, puis scellez la base du mur avec un scellant acoustique;
  • Pour une meilleure performance, portez attention aux détails entre le plancher et les murs extérieurs des façades ainsi qu’aux fissures;
  • Posez des barres de résilience d’un seul côté de la structure, jamais des deux;
  • Consultez un acousticien pour maximiser la performance des matériaux incorporés dans le mur;

Si on ne veut ou peut pas ouvrir le plafond, il est possible soit :

  • d’ajouter sur toute la surface de plancher un coulis à base de gypse;
  • de pratiquer des ouvertures circulaires de 6 à 8 pouces de diamètre entre les solives et d’injecter de la cellulose dans cet espace;
  • d’ajouter simplement une 2e couche de gypse sur l’existante;
  • d’ajouter un panneau acoustique (Sonopan ou Enermax) sur le gypse existant, des barres résilientes, puis un second panneau de gypse. Attention toutefois, des études soulignent que cette méthode peut créer une caisse de résonance si les éléments sont mal posés et ainsi augmenter le bruit!
     

À SAVOIR

  • Il est très difficile d’obtenir une bonne insonorisation tout en limitant la perte d’espace;
  • Si le béton n’est pas recouvert, des bruits d’impact se feront entendre;
  • Les produits de liège dits insonorisants servent surtout à limiter l’écho à l’intérieur d’une pièce et ont une capacité relativement faible à freiner les bruits extérieurs;
  • La mousse polyuréthane n’est pas réputée pour ses propriétés insonorisantes.
  • Une membrane géotextile posée sur le contreplaqué est efficace côté insonorisation.

L'APCHQ a écrit un dossier complet sur l’acoustique (pour les nouvelles constructions) : Dix compositions de murs mitoyens soumis à des tests acoustiques. On y trouve différentes coupes avec matériaux, et indices ITS (qui concernent ici les sons aériens uniquement - pas les bruits d'impacts) et les coûts de réalisation et des matériaux.

Pour en savoir plus : SCHL 

Évènements à suivre

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.