Chauffage Climatisation Énergies

Se chauffer à l’électricité au Québec : plinthes, thermopompes, géothermie, chaudières…

L’hydroélectricité chauffe l’écrasante majorité des maisons québécoises. Voici comment en tirer tous les avantages éco-énergétiques !

Ligne haute tension à Trois-Rivières
Ligne haute tension à Trois-Rivières. © Axel Drainville, Creative Commons

Quel impact environnemental pour un chauffage électrique ?

>> En changeant votre système de chauffage au mazout pour un système à l'électricité, économisez 5 042 kg de CO2 par année
>> En changeant votre système de chauffage au gaz naturel pour un système à l'électricité, économisez 3 480 kg de CO2 par année
 

 

Les plinthes et les calorifères sont partout dans les maisons québécoises. Il existe cependant d’autres moyens d’utiliser l’électricité : l’utilisation de thermopompes, par exemple, permet d’extraire les calories de l’air, de l’eau ou du sol (géothermie). Ces appareils permettent d’obtenir un meilleur rendement énergétique et donc de valoriser l’énergie électrique. On peut classer les systèmes de chauffage électrique en trois catégories :

Électricité Géothermie Thermopompe Air
100 %  électrique

Géothermie

(électricité + calories du sol)

Thermopompe Air

(électricité + calories de l’air)

Plinthes Capteurs horizontal Thermopompe air/air
Planchers radiants Capteur vertical Thermopompe air/eau
Chaudières hydroniques Capteur ouvert Multi-spit
Fournaises à air    

 

Rappelons que l’électricité du Québec est produite à 96% par les barrages hydroélectriques (Source : Ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec et Statistique Canada, 2009). Cette technique, peu émettrice de gaz à effet de serre par rapport aux énergies fossiles, permet de garantir des prix au kWh parmi les plus bas du Canada. Elle est néanmoins controversée car elle est à l’origine d’importants impacts sur le paysage et la biodiversité. Les cours d’eau sont déviés, les forêts sont traversées par les lignes à hautes tensions et les plans d’eau sont soupçonnés de dégager du méthane (issu de la décomposition de la matière organique inondée) en importantes quantités. L’hydroélectricité n’en reste pas moins une énergie fiable et surtout renouvelable.

Au Québec, le chauffage électrique est donc souvent considéré, à juste titre, comme plus respectueux de l’environnement comparé aux chaudières à énergie fossile. Faisons le point sur les différents moyens de chauffage à l’électricité afin que vous puissiez faire le meilleur choix. Naviguez dans la fiche à l'aide du menu placé à droite!

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Évènements à suivre

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.