Salle de bain - GESTE 3

Ventilateur

Un appareil qui consomme peu pour augmenter la durabilité de la pièce et pour réduire la facture énergétique et les risques sur la santé.

Ventilateur
© Creative Commons, Dyck Ken

Ce geste permet l’obtention de 12 % des points dans le cadre du projet Salle de Bain de la certification Rénovation Écohabitation. Afin d’obtenir vos points pour ce geste, il faut répondre à toutes les exigences de l'une ou l'autre des options suivantes :

OPTION 1 : Installer un ventilateur silencieux ENERGY STAR© homologué HVI

En optant pour un ventilateur efficace à extraction localisée, vous évacuerez l’air vicié vers l’extérieur et réduirez ainsi l’humidité et le taux d’exposition aux polluants intérieurs dans la salle de bain. En savoir plus...

OPTION 2 : Poser une bouche d’extraction traitée par un ventilateur récupérateur de chaleur (VRC) central

En optant pour une bouche d’extraction traitée par le ventilateur récupérateur de chaleur central avec contrôle mural, qui permet de mettre le VRC en débit maximal pendant une période donnée, vous réduirez l’humidité et le taux d’exposition aux polluants dans la salle de bain. En savoir plus...
 

POURQUOI

L’excès d’humidité confinée dans cette pièce étanche peut entraîner des niveaux élevés de polluants et de moisissure qui sont nuisibles pour la santé et les matériaux. Une ventilation efficace est donc un aspect essentiel dans la salle de bain. 

Selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), dans un foyer sur quatre, au moins une personne souffre d’allergies, d’asthme ou autre problème respiratoire. Un taux d’humidité plus élevé que 50 % et la qualité de l’air (poussière, gaz, cigarette, produits chimiques, particules animales, etc.) sont souvent pointés du doigt. Après l’élimination des contaminants à la source, les retirer de l’air ambiant est la meilleure stratégie à adopter.

Installer un système d’extraction dans la salle de bain qui évacue l’air vicié vers l’extérieur contribuera à rendre les lieux confortables, à réduire les risques de moisissure, à limiter l’exposition des occupants aux polluants, à améliorer la durabilité de cette pièce confinée (peinture, meubles, gypse, etc.) et à contrôler les odeurs. Un ventilateur peu bruyant augmentera les chances que vous et votre famille utilisiez le système, et ce tout en réduisant votre facture énergétique globale. 

Selon la SCHL : « Les meilleurs ventilateurs ne consomment qu'environ 20 watts alors que les modèles plus anciens consomment jusqu'à 80 watts ».

Lors de l’installation, évitez le plus possible les coudes et les parties flexibles dans la canalisation. Les tuyaux souples offrent deux fois plus de résistance au passage de l’air que les tuyaux rigides et chaque coude de 90 degrés équivaut à dix pieds de tuyau droit !

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00