Planchers

6. Planchers chauffants

Les planchers chauffants fonctionnent à basse température et ils offrent une grande surface de rayonnement, ce qui en fait un système très confortable.

Fiche planchers : plancher chauffant, plancher rayonnant
H. Raab, sous licence CC

Les planchers chauffants peuvent être électriques (avec résistances) ou hydroniques (avec un réseau de tuyaux dans lesquels circule un fluide, normalement de l’eau ou une solution de glycol). Il existe aussi des systèmes faits de matelas de fils que l'on place dans le ciment-colle sous les tuiles de céramique, généralement dans la salle de bain. Par exemple : les deux gammes de Flextherm.

Dans tous les cas, le plancher est composé d’un isolant rigide (polystyrène expansé ou extrudé lorsqu'il s'agit d'un sous-sol ou d'une dalle sur sol), d’un réseau de résistances ou de tuyaux fixés à l’isolant et d’une chape, généralement de béton. Les planchers chauffants fonctionnent à basse température et ils offrent une grande surface de rayonnement, ce qui en fait un système très confortable. 

Les caractéristiques intrinsèques aux matériaux utilisés avec les planchers chauffants (béton, céramique, pierre, ardoise, terre cuite) leur procurent également une masse thermique supplémentaire qui permet de réguler les surchauffes.

Tous deux fonctionnent par rayonnement. Les ondes infrarouges émises par le plancher chauffant permettent de chauffer les corps et les parois environnantes. Cliquez ici pour en savoir plus sur le rayonnement...
 

AVANTAGES DU PLANCHER CHAUFFANT

  • Système très confortable, sans bruit, ni odeur, ni déplacement de poussière
  • Chaleur très bien répartie dans la pièce
  • Pas de système visible : grande flexibilité pour la répartition du mobilier

INCONVÉNIENTS

  • Coût d’installation important
  • Coefficient de performance uniquement de 1 dans le cas des systèmes à base de résistances avec fils, comme dans tout système électrique.
     

CONSEILS PRATIQUES

  • Les résistances ne doivent pas créer de champs magnétiques (à exiger du chauffagiste, de type nouvelle génération)
  • Ne poser ni moquette, ni matelas sur le plancher chauffant
  • Conserver un espace de 3 cm entre le sol et les éléments de mobilier afin de ne pas provoquer un blocage thermique, qui empêcherait la chaleur de circuler
  • Éviter les planchers en bois et les revêtements plastiques pour maximiser le confort
  • Ne poser aucun isolant entre le plancher chauffant et le revêtement (et opter pour un sous-plancher avec la valeur R la plus faible possible)
     

PRIX INDICATIFS

  • Prix de l’installation : 350 à 450$ / 100pi² soit 8000 à 11 000 $ pour une maison de 2400pi².
  • Coût de la main d’œuvre : 1000 à 2000 $
  • Surcoût éventuel : changement de l’installation électrique (changement d’ampérage) dans le cas d’une installation trop ancienne : 1000 à 2000 $ (voir + de 3000 $ si l’installation est loin de la chaudière)
  • Coûts de chauffage annuels : la même que pour tout autre système de chauffage; ce qui est variable est la perte de chaleur de la maison et le coût de l'énergie.
     

PLANCHERS CHAUFFANTS HYDRONIQUES

Si on veut poser un plancher chauffant à l’eau dans une maison neuve, la dalle sur sol et la chape de béton sont tout indiquées; elles aident à distribuer la chaleur. Une autre possibilité est de placer les conduits entre le plancher et le sous-plancher en les maintenant en place grâce à des sous-panneaux prévus à cet effet (contiennent des plaques thermiques en aluminium). Dans le cas où il y a risque de gel dans les tuyaux, il y a risque de gel; on opte donc pour le glycol (ou éthylène glycol) un antigel qui ne détériore pas les systèmes. Sinon, on choisit l’eau pure qui conduit mieux la chaleur que le glycol.

Si on désire poser un revêtement sur le plancher radiant, autre que le béton fini poli, on en choisit un qui conduit bien la chaleur, comme la céramique ou la pierre.

Ces systèmes sont adaptables avec de nombreux modes de chauffage : chaudières, installation solaire, géothermie et thermopompe air-eau.
 

PLANCHERS CHAUFFANTS ÉLECTRIQUES

Si votre dalle est déjà coulée, les planchers chauffants électriques présentent une alternative intéressante. L’installation est réalisée en plusieurs étapes; la première consiste à poser une épaisseur d’isolant sur le sol (afin de ne pas « chauffer la terre »). L’électricien vient ensuite poser les résistances sur une trame. La dernière étape consiste à couler une chape (épaisseur d’environ 2 pouces), ou à déposer un plancher. Les chapes et les planchers vont tous deux recouvrir ces résistances afin de maximiser la surface de rayonnement. Elles permettront également d’apporter une « masse » thermique qui va amortir les changements rapides de température.

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.