Isolation Insonorisation Étanchéité

Enveloppe et humidité : faut que ça sèche !

L’installation de pare-vapeur est indispensable, mais où le placer ? D’autres matériaux ne peuvent-ils pas remplir la même fonction ? Vous trouverez ici les réponses à vos questions.

Enveloppe et humidité : faut que ça sèche !
© anonyme, Creative Commons

C’est un aspect fondamental que vous pourrez mieux maîtriser en lisant la fiche sur l’étanchéité : l’humidité vient majoritairement de l’intérieur de votre maison (vapeur issue de la douche, de la cuisine ou tout simplement dégagée par les occupants…). Elle est redoutable pour l’intégrité de vos murs, si elle ne peut pas s’échapper. Elle doit impérativement avoir une issue.

Les parois sont un cocktail d’isolants et d’éléments qui ont tous un comportement différent en présence de vapeur d’eau. Le tout est de s’assurer que la vapeur d’eau aura toujours une échappatoire, d’un côté ou de l’autre du mur. Il faut donc s’assurer que les composantes de la paroi soient, depuis le revêtement intérieur jusqu’au revêtement extérieur, de plus en plus perméables, pour que la vapeur d’eau dans le mur puisse s’échapper. Généralement, le pare-vapeur, qui empêche la vapeur d’eau issue de la maison de pénétrer dans les murs, est placé derrière le gypse, côté intérieur de la paroi. Il doit être placé de manière continue avec des joints étanches.

On se résume : côté intérieur de la maison, on pose le pare-vapeur pour limiter le passage de la vapeur d’eau dans les murs. Côté extérieur, on doit permettre à la vapeur d’eau qui a réussi à s’infiltrer… de sortir !

La perméabilité définit la capacité d’un matériau à se laisser traverser par la vapeur d’eau. Un matériau poreux aura une grande perméabilité, un matériau plastique aura généralement une perméabilité plus faible.

Deux bons exemples

Exemple bonne isolation
© Stéphane Braye pour Écohabitation

 

Exemple bonne isolation
© Stéphane Braye pour Écohabitation

Les isolants que vous choisissez doivent être perméables à la vapeur d’eau. Leur perméabilité doit toujours être supérieure à l’élément qui le précède, ou du même ordre de grandeur afin de laisser le mur respirer (ou « perspirer »).

On peut néanmoins faire remplir la fonction de pare-vapeur à un isolant, si sa perméabilité est suffisamment basse.

Un mauvais exemple

Exemple mauvaise isolation
© Stéphane Braye pour Écohabitation

Un mauvais exemple peut être le suivant : un polystyrène extrudé côté extérieur combiné avec un pare-vapeur côté intérieur est un mauvais choix, car les deux sont imperméables, la vapeur d’eau sera donc emprisonnée dans le mur !

Autre exemple, en bio-construction, si on recouvre les ballots de paille d’enduits cimentaires des deux côtés, l’humidité restera enfermée dans les murs et les mettra en péril.

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.