Chauffage Climatisation Énergies

Se chauffer au gaz et au mazout : les chaufferies collectives

Le chauffage en collectivité, un gain économique


Climatisation et Chauffage Urbain de Montréal
Climatisation et Chauffage Urbain de Montréal. © CCUM

Le principe de chaufferie collective est utilisé par la ville de Montréal pour chauffer au gaz une surface de 18 millions de pied carrés. Les enjeux écologiques et économiques ne sont pas négligeables et les aides financières se débloquent. Le principe est de fusionner les installations de chauffages de plusieurs bâtiments en une seule, plus puissante, et automatisée.

Le fonctionnement

Une chaufferie est constituée d'une chaudière de forte puissance (ou de plusieurs chaudières moins puissantes), d'un système d'alimentation et d'un réseau de distribution. L'ensemble est automatisé pour l'alimentation en combustible, gaz ou mazout, en fonction des besoins. Le tout est dans un bâtiment séparé (sécurité, bruit, place). La chaleur est distribuée par de l'eau ou de la vapeur dans le réseau vers les bâtiments bénéficiaires.

Les différentes catégories de chaufferies collectives gaz ou mazout

Les chaufferies collectives fonctionnent au mazout ou au gaz mais les meilleurs sont à gaz et à condensation. Elles ont un meilleur rendement et permettent donc des économies.

Plusieurs puissances sont disponibles en fonction du nombre de bâtiments à chauffer.

Efficacité énergétique

Ce système est dimensionné pour fonctionner en continu, ce qui permet d’économiser de l’énergie contrairement à ce que l’on pourrait penser (pas de temps de préchauffage).

Prix et subventions

Le procédé est intéressant à partir d'une certaine superficie. Si vous êtes propriétaire d’un multilogement, pour les éco-quartiers ou pour chauffer un complexe de plusieurs salles (sport, usine, …), lancez-vous.

Pour des projets municipaux, le gouvernement propose des aides financières pour les chaufferies à la biomasse.

L’avis d’Écohabitation

L'utilisation de ce système est particulièrement judicieuse pour les bâtiments municipaux (église, école, mairie,…). Les chaufferies à la biomasse sont aussi très intéressantes.

Oubliez les chaufferies au mazout, c’est digne des années 40. Pour les chaufferies au gaz, le gaz naturel et un système à condensation sont fortement recommandés.

Avantages

Inconvénients

  • Installation groupée
  • Utilisation de ressources locales
  • Système de distribution imposant
  • Nécessite un local spécial

 

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.