3RV

Les grandes étapes pour gérer efficacement ses déchets sur le chantier.

Planifier, trier, faire le bilan : voilà en trois étapes comment récupérer un maximum de matériaux pour les valoriser.

© Céline Lecomte

Première étape : planifier

À l’étape de la planification de votre projet, faites l’inventaire le mieux possible des matériaux que vous aurez à envoyer au recyclage, de ceux que vous pourrez réutiliser et de ceux que vous n’aurez pas le choix d’envoyer au dépotoir. Cette estimation se fait en fonction du type de travaux que vous allez entreprendre. Les travaux de démolition entraînent beaucoup de résidus de type béton, gypse et bois. Des travaux de finitions quant à eux seront plutôt chargés en cartons et plastiques. Cette étape vous permettra de prévoir l’espace que vous devrez consacrer à l’entreposage des matériaux. Il sera aussi plus facile alors d’évaluer le nombre de conteneurs dont vous aurez besoin et de savoir si vous aurez beaucoup de voyages à faire au centre de tri ou au dépotoir. Très important également : identifier les centres de tri et les récupérateurs qui pourront prendre les différents matériaux que vous aurez à traiter. Cette étape vous servira à choisir la solution la mieux adaptée à votre cas : louerez-vous un seul conteneur que vous trierez par la suite, apporterez-vous vous-même les matières valorisables à un centre de tri ou à un écocentre? Ferez-vous affaire avec une compagnie de collecte des matières qui vous fournira un service clé en main? Évaluez les coûts de chaque scénario en fonction du nombre de conteneurs à louer et du nombre de voyages à effectuer. Consultez le Répertoire québécois des récupérateurs, recycleurs et valorisateurs de Recyc-Québec pour trouver les compagnies de récupération et les centres de tri de votre région.

Deuxième étape : trier

Une fois le chantier commencé, assurez-vous que les espaces consacrés au tri des différents matériaux sont bien identifiés. Si vous travaillez avec une équipe, veillez à ce que chacun sache où mettre quels matériaux. Aussi, le tri peut parfois en rebuter certains, il pourra être opportun de rappeler les raisons qui vous poussent à gérer vos déchets de chantier avec soin pour convaincre vos partenaires d’y mettre du leur pour la réalisation de ce défi. La communication est la clé pour une gestion des déchets de chantier réussie. N’hésitez pas à afficher vos consignes ou à rappeler vos exigences lors des réunions de chantier.

Astuce pour une meilleure gestion du chantier. Préparez et faites signer un contrat de gestion des déchets assurant que tous les sous-traitants, salariés et propriétaires respecteront vos exigences de traitement des déchets sur le chantier.

Troisième étape : faire le bilan

Il est très encourageant de voir ses efforts récompensés. Faire le bilan de ce que vous avez pu trier, recycler, réemployer permet de savoir si le défi a été réalisé et aussi de mettre le doigt sur les améliorations que vous auriez pu apporter à votre gestion des déchets. Si vous visez la certification LEED® Canada pour les habitations, il vous sera demandé d’évaluer le pourcentage de déchets envoyés au dépotoir versus ceux qui ont été valorisés (recyclés ou réemployés). Pour ce faire, pensez à comptabiliser le nombre de voyages effectués. Si vous faites appel à une compagnie de ramassage, demandez-lui un rapport spécifiant les quantités (ou pourcentage) de matériaux valorisés versus ceux qui n’ont pas pu être valorisés. Certaines compagnies de location de conteneurs offrent un service clé en main. Vous mettez tous vos matériaux dans le même conteneur et la compagnie s’occupe de faire le tri pour vous en plus de vous faire un rapport détaillé caractérisant vos rebuts et vous informant sur ce qui a été recyclé, valorisé et jeté.

 

 

 

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.