3RV

Récupération de matériaux

La « récup' » évite d’envoyer vers les centres d’enfouissement des matériaux qui peuvent encore être utiles. En plus, vous économisez. Mode d'emploi et avertissements avant de vous lancer.

Maison entièrement construite avec des matériaux récupérés, Japon
Maison entièrement construite avec des matériaux récupérés, Japon © Focx Photography sous licence Creative Commons

Les avantages de réutiliser des matériaux de construction sont nombreux : économie, cachet, meilleure qualité d’air. En effet, l’odeur du « neuf » que l’on décèle sur des comptoirs ou armoires est attribuable à l’émission de composés organiques volatils (COV), provenant de finis, de colles, de peintures, etc. Les COV se dissipent au fil des années, c’est pourquoi des matériaux ou meubles récupérés en contiennent beaucoup moins, voire pas du tout.

Récupération de matériaux : quelques précautions à prendre

La récupération de matériaux n’est pas de tout repos. Visionnez la série télévisée « les citadins du rebut global » pour vous en convaincre. Deux préalables s’imposent pour faire de la récup’ : avoir du temps et un espace de stockage suffisamment grand et si possible à l’abri des intempéries. La recherche de matériaux à travers les centres de tri, les « cours à scrap » ou chez les revendeurs spécialisés peut prendre du temps et il vous faudra les entreposer quelque part avant de commencer le chantier. Un conseil : commencez votre recherche bien avant le début des travaux. Aussi, attendez-vous parfois à devoir « retravailler » des matériaux avant qu’ils puissent être réutilisables : enlever des clous peut être long et fastidieux, mais cela s’avère indispensable dans bien des cas. Aussi, un ancien bain sur pattes peut avoir bien du cachet, mais pourra nécessiter un traitement avant de pouvoir être utilisé (voir la section consacrée à la restauration d’un bain avec un traitement à la peinture d’époxy). Dernière chose avant de vous lancer : surveillez la qualité des matériaux que vous récupérez pour ne pas introduire de ravageurs dans la maison (termites par exemple).

Préservez vos vieilles pièces : attention au plomb!

Le cachet et l’attrait d’éléments réemployés sont inégalés : portes et moulures d’époque, armoires, planchers de bois franc, vitrail, fer forgé de garde-corps et balcons. Si vous avez la chance d’avoir dans votre maison des éléments d’architecture intéressants, évaluez l’intérêt de les conserver. Une mise en garde importante s’impose : la présence du plomb dans la vieille peinture est un problème sérieux qui mérite toute votre attention. Si vous avez des doutes, n’essayez pas de décaper vous-même des pièces qui pourraient être recouvertes de peinture au plomb. Deux solutions existent dans ce cas : le décapage industriel (voir le chapitre suivant) ou recouvrir vos pièces d’une autre peinture sans les décaper au préalable. Voir aussi la question-réponse en ligne sur ce sujet sur le site Internet de la Ruche.

Le décapage industriel des vieilles portes et moulures

Vous ne voulez pas perdre vos belles boiseries ou vos portes d’époque? Envoyez-les dans un atelier de décapage. Les coins et arêtes se trouveront peut-être un peu arrondis, mais les pièces conserveront tout de même un charme d’époque. Cherchez un atelier de jet de sable proche de chez vous dans les Pages jaunes. Mentionnez que vous aimeriez faire décaper du bois, puisque ces ateliers travaillent plus souvent avec des éléments métalliques. Aussi, assurez-vous de faire affaire avec une entreprise qui protège ses ouvriers des émanations (port de masques) et qui gère convenablement ses eaux de lavages et sables usés hautement chargés en produits toxiques.

Où trouver des matériaux récupérés?

Planchers récupérés d'un ancien hôtel et objets faits de matériaux récupérés, Mexique © CM Ortega sous licence Creative Commons

Vous vous demandez où trouver des matériaux récupérés dans votre région? Sachez d’emblée que les ressources en la matière sont éparpillées et qu’il vous faudra probablement magasiner à plusieurs endroits. Les « cours à scrap » offrent ce type de matériaux, tout comme les écocentres ou certains revendeurs spécialisés. Les sites d’annonces classées contiennent aussi leur lot de petits trésors et sachez que vous pouvez aussi trouver des matériaux ciblés en créant des alertes sur des sites comme Kijiji ou LESPAC.com. Dès que quelqu’un mettra une annonce contenant un des mots clés que vous aurez configuré, vous en serez informé par courriel. Furetez aussi sur des forums spécialisés comme le portail Voir Vert. Une autre mine d’adresses utiles est le répertoire québécois des récupérateurs, recycleurs et valorisateurs élaboré par Recyc-Québec. Vous y trouverez entre autres des listes de récupérateurs classés par région. Enfin, l’annuaire d’Écohabitation fournit des listes de revendeurs de matériaux récupérés ainsi que des entreprises spécialisées en gestion et récupération des déchets.

Un exemple en vidéo : où trouver du bois récupéré à Montréal?

Consultez la réponse en vidéo. Une production de l'organisme Archibio.

Déconstruire pour reconstruire

Déconstruire une maison ancestrale et la rebâtir ailleurs vous offrira des matériaux avec beaucoup de cachet en abondance. Pour en savoir plus, voir la section « planifier pour réduire ». 

Isolation avec des coeurs de portes récupérés, Maison Tournesol (Estrie) © Écohabitation

Utiliser des cœurs de portes récupérés pour isoler sa fondation

Les cœurs de portes sont des rebuts industriels : ce sont des entailles faites dans les portes extérieures, à l’emplacement de leur futur vitrage. Ce matériau offre des caractéristiques d’isolation intéressantes et peut donc être utilisé pour l’isolation de la fondation. Voir la vidéo réalisée par Archibio pour en savoir plus.

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.