Certification LEED

Système d'irrigation (GEE 2)

Réduisez la votre consommation d'eau à l'extérieur du bâtiment grâce à une irrigation économe.

© mccun934, CC

Système d'irrigation (GEE Crédit 2)

But 

Réduire au minimum la demande en eau à l'extérieur du bâtiment, grâce à une irrigation économe en eau.

Crédits

Note : Les points indiqués ci-dessous s'appliquent aux systèmes d'irrigation installés dans le terrain paysagé. Si seulement 50 % du terrain paysagé comporte les mesures décrites ci-dessous, 50 % des points sont attribuables. D'autre part, le système d'irrigation doit être lié à la partie non paysagée du terrain, le cas échéant.

 

2.1 Système d’irrigation à haute efficacité (1 point par mesure, max.: 3 points)                  Concevoir et installer un système d’irrigation à haute efficacité (en se basant sur les plans d’aménagement paysager, y compris les mesures adoptées en vertu de AÉS 2), conformément à l’une ou l’autre des caractéristiques suivantes :

a. Programmateur : Installer un programmateur ou un contrôleur qui met en marche les valves de chaque zone d’arrosage au meilleur moment de la journée.

b. Concevoir et installer un système d’irrigation à couverture allant d’un gicleur à l’autre.

c. Installer un robinet d’arrêt central.

d. Installer un compteur divisionnaire pour le système d’irrigation.

e. Utiliser l’irrigation goutte à goutte pour au moins 50 % des plates-bandes de l’aménagement afin de réduire le plus possible l’évaporation.

f. Créer des zones distinctes pour chaque type de plate-bande, selon les besoins en eau.

g. Installer des dispositifs de régulation de pression pour maintenir la pression optimale et empêcher la pulvérisation.

h. Utiliser des buses à haut rendement dont l’uniformité de distribution est d’au moins 0,70. Il peut s’agir de gicleurs rotatifs conventionnels, de gicleurs rotatifs à multijets ou de gicleurs à haute efficacité, mais l’uniformité de distribution doit être démontrée par la documentation du fabricant ou vérifiée par des essais indépendants.

L’uniformité de distribution d’un système d’irrigation par goutte-à-goutte est de 0,80.

i. Clapets de non-retour dans les têtes de gicleurs.

j. Installer un détecteur d’humidité ou un contrôleur qui retarde l’arrosage en cas de pluie. Par exemple, il existe des contrôleurs d’évapotranspiration « intelligents » qui

reçoivent des signaux par radio, téléavertisseur ou Internet indiquant au système d’irrigation de ne remplacer que l’humidité perdue par la chaleur, le vent, etc.

 

ET/OU

2.2 Inspection indépendante (1 point)

Faire inspecter le système d'irrigation en état de fonctionnement par une tierce partie. L'inspection devra notamment porter sur les éléments suivants :

a. Toutes les têtes d’arrosage fonctionnent et ne couvrent que les zones prévues.

b. Tous les interrupteurs ou robinets de contrôle fonctionnent adéquatement.

c. Tous les programmateurs ou contrôleurs sont disposés adéquatement.

d. Tous les systèmes d’irrigation sont situés à au moins 600 mm (2 pieds) de l’habitation.

e. Le jet d’arrosage n’atteint pas l’habitation.

 

OU

2.3 Réduire la demande globale en irrigation d'au moins 45 % (maximum de 4 points, cf tableau ci-dessous)                                                                                                                       

Concevoir l’aménagement paysager et le système d’irrigation de manière à réduire la consommation globale d’eau pour l’irrigation. Les estimations doivent être calculées et préparées par un professionnel de l’aménagement paysager, un biologiste ou un autre professionnel qualifié, selon la méthode décrite ci-dessous.

Note : Un projet doit obtenir tous les points de AÉS 2.5 pour obtenir les points de ce crédit.

 

Réduction estimée de la consommation d’eau aux fins de l’irrigation

 Points de GEE 2.3

Points d’AÉS 2.5

Total des points
45 – 49 % 1 6 7
50 – 54 % 2 6 8
55 – 59 % 3 6 9
60 % ou plus 4 6 10

 

OU

2.4 Système d’irrigation n’utilisant pas de l’eau potable (4 points)                                       

Concevoir et installer un système d’irrigation qui utilise uniquement de l’eau non potable (eaux pluviales ou eaux grises) recueillie sur le site.

 

Note : « Les systèmes d’irrigation temporaire utilisés pendant l’établissement des plantes sont permis, à la condition qu’ils soient enlevés au plus tard un an après leur installation. 

 

 

Les pratiques actuelles d’irrigation utilisent de très importantes quantités d’eau : de l’ordre de 30% de la consommation totale d’eau potable d’un québécois moyen, soit un total d’environ 44 000 Litres d’eau par année, ou 44 tonnes d’eau! L’aspect environnemental de cette consommation est très préoccupant : nous utilisons des quantités extrêmes d’une eau qui a été traitée et rendue potable, pour la gaspiller et l’utiliser de façon non-efficace. En effet, nos besoins en irrigation peuvent être grandement réduits simplement en choisissant des plantations qui consomment moins d’eau, sont mieux adaptées à leur environnement et résistent mieux à la sécheresse (gazons écologiques, plantes indigènes). De même, une eau non potable est aussi efficace pour l’irrigation : il faut alors privilégier la récupération de l’eau de pluie, des eaux grises, ou bien de l’eau recyclée. Enfin, il est nécessaire de valoriser chaque goutte d’eau utilisée pour son irrigation en optimisant l’efficacité de l’arrosage : limitation de l’arrosage excessif, limitation de l’évaporation, limitation des fuites et des pertes d’eau.

La collecte des eaux pluviales : une solution pertinente et récompensée

Installer un système d'eau de pluie peut apporter de nombreux points LEED, et pas seulement dans le crédit ci-dessus! Voyons cela plus en détail :

  • Cr. AÉS 4.3 - Gestion du ruissellement provenant de la toiture : jusqu'à 2 points
  • Cr. GEE 1.1 - Système de collecte des eaux pluviales : jusqu'à 4 points
  • Cr. GEE 2.4 - Système d'irrigation n'utilisant pas de l'eau potable : 4 points

On peut donc valider jusqu'à 10 points grâce à l'installaton d'un système de récupération d'eau de pluie. Les systèmes qui récupèrent 100 % de l'eau de pluie et le réutilisent à l'extérieur et à l'intérieur de la maison peuvent même prétendre à la validation d'un point supplémentaire comme concept novateur (Cr. IPC 3).

A bien noter: pour valider ce point pour l'irrigation, il faut prouver que l'eau non potable recueillie servira à l'irrigation et ne sera pas simplement stockée... Il est intéressant de prévoir quelques mesures d'irrigation haute efficacité parmi celles de la solution ci-après afin de faciliter la validation finale.

© USDAgov,CC

Installer un système d’irrigation à haute efficacité : une solution simple, facilement adaptable et peu coûteuse

Cette mesure est sans doute la plus facile et la moins onéreuse pour irriguer son terrain selon les critères LEED.

Tout ceci ne vous paraît pas aussi simple qu’on le dit? Rassurez-vous, Écohabitation est allé magasiner un exemple de système d’irrigation simple et peu onéreux pour mieux comprendre ce que tout cela peut signifier…

Robinet d'arrêt central

Robinet d’arrêt central

≈8 $

Arrosage automatique

Système d’arrosage automatique + Minuterie 4 zones

≈ 99 $

Tuyaux perforés 3 tubes

3 Tuyaux perforés à 3 tubes de 15 m

≈ 3 x 16 $ = 48 $

Total :

155 $

 

Il est possible d'obtenir jusqu'à 2 crédits de performance exemplaire en dépassant le maximum de 3 points au crédit GEE 2.1 (cf. IPC 3)

Ressources documentaires

 Consultez la méthode pour les calculs des réductions de consommation d’eau extérieure du Crédit 2.5 AÉS et/ou du Crédit 2.3 GEE de la certification LEED Canada pour les habitations.

 À l'attention des professionnels en aménagement paysager, voici le Calculateur de la certification LEED Canada pour les habitations concernant le pourcentage de réduction de la demande en eau extérieure.

Le taux d'évapotranspiration de référence (ET0) doit être calculé pour la région spécifique en pouces par mois, pour le mois de juillet qui correspond généralement au mois où les besoins en eau sont les plus élevés. Il est assez difficile d'obtenir ce taux, nous vous conseillons donc de consulter le site http://www.agrometeo.org/ , qui donne une moyenne ETo=8.47 po/mois pour les années de 2011 à 2013.

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00