Aménagement Urbanisme Transports

Reboisement

Un guide stratégique créé par le Jour de la Terre pour augmenter la canopée et la résilience de la forêt

reboisement, canopée, arbres, biodiversité urbaine
@ wikimedia commons

En collaboration avec le comité reboisement de la Communauté métropolitaine de Montréal, le Jour de la Terre a repensé le reboisement. Le guide oriente sa stratégie pour la région métropolitaine de Montréal, mais les principes généraux peuvent s’appliquer à d’autres municipalités québécoises.

Le but? Présenter différentes techniques, conseils et approches novatrices pour aider les municipalités et décideurs à générer des forêts plus résilientes en meilleure santé. Le fil conducteur du guide est une vision à long terme qui mise sur la diversité, le choix des arbres selon le lieu et le suivi terrain.

Pourquoi un tel guide? Car il existe une relation étroite entre la santé humaine et la forêt urbaine et qu’il est impératif de préparer ces forêts aux changements climatiques présentent et à venir – vents, sécheresses, froids intenses, insectes, maladies exotiques, etc. 

L’agrile du frêne a fait tout récemment beaucoup de ravages au Canada et aux États-Unis. Une meilleure planification du reboisement, tel que présenté par le guide, aurait mis en place des conditions favorables pour gérer cette crise qui s’avère très coûteuse.

Une vidéo de la Ville de Montréal sur l'agrile du frêne.

 

Vous habitez la communauté urbaine de Montréal et possédez un frêne sur votre terrain? Faites-le traiter avant le 31 août! Selon les conditions sont observées, vous avez l’obligation de faire traiter votre frêne en vertu du Règlement 15-040. Une aide financière est disponible. Plus d'informations ici.

 

Certains frênes situés sur votre propriété en bordure de rue peuvent être publics. Dans ce cas, ils sont pris en charge par la Ville. Pour vérifier la propriété d’un frêne en bordure de rue, consultez votre certificat de localisation ou composez le 311.

En plus de nous protéger du soleil et d’embellir notre milieu de vie, les arbres en milieu urbain
  • améliorent la qualité de l’air et réduisent le nombre d’hospitalisations et décès prématurés reliés au smog;
  • diminuent l’effet des îlots de chaleur sur la santé;
  • protègent et améliorent la structure des sols et la qualité de l’eau;
  • diminuent l’érosion et protègent les infrastructures urbaines lors de grandes pluies en retenant l’eau;
  • emmagasinent le carbone minimisant ainsi les changements climatiques;
  • participent au maintien et à l’augmentation de la biodiversité.

Ces nombreux bénéfices qui assurent notre survie et notre bien-être se déclinent en différents services et, des économistes de la Banque TD évaluent certains de ces services écologiques à près de 25 M$ par année pour la seule Ville de Montréal, soit environ 4 $ par arbre, ou 1,88 $ par dollar investi. La contribution des arbres, boisés et écosystèmes forestiers à la qualité de vie des communautés est telle qu’il est commun aujourd’hui de les désigner comme des infrastructures vertes. (Extraits tirés du guide, p.7)

Quelques exemples de ce que l’on retrouve dans le guide:

  • Conditions spécifiques de différents environnements retrouvés en milieu urbain et familles d’arbres associées
  • Stratégies de reboisement basées sur les nouvelles avancées scientifiques
  • Conseils d’ordre général sur les plantations (patrons, calibres, contrôle des végétaux, planification des interventions, etc.)
  • Comment assurer une diversité fonctionnelle dans le secteur à reboiser
  • Exemples de projets inspirants

Ça vous intéresse? Le guide peut être téléchargé gratuitement en cliquant sur l’image ci-dessous. 

@Jour de la Terre _Québec

 

 

Évènements à suivre

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.