Cuisine - GESTE 2

Murs et plafonds

Des options écologiques pour vos murs et plafonds afin de réduire l’impact des matériaux sur l’environnement et votre santé.

Les murs et les plafonds
© Hh - À Hauteur d'homme - Cuisine Julie
Ce geste permet l’obtention de 11 % des points dans le cadre du projet Cuisine de la certification Rénovation Écohabitation. Afin d’obtenir les points qui se rapportent au geste, il faut répondre aux exigences des quatre actions ci-dessous :

ACTION 1 : Poser du gypse synthétique

Facile à se procurer, le gypse synthétique (recyclé) est plus écologique que le gypse naturel. En savoir plus...

ACTION 2 : Utiliser des peintures et enduits sains dans la cuisine

En optant pour de la peinture et des enduits sans composé organique volatil (COV) ni alkyde, recyclés ou naturels, vous réduirez l’impact de ces produits sur la santé de votre famille. En savoir plus...

ACTION 3 : Poser un dosseret de cuisine en matériaux non-organiques

En posant un dosseret (backsplash) fait de matériaux non-organiques et d’une hauteur minimale de 6 pouces, vous augmenterez la durée de vie de l’espace cuisine. En savoir plus...

ACTION 4 : Utiliser des matériaux de revêtements écologiques

Si vous utilisez des matériaux autres que le gypse et la peinture sur plus de 10 % de la surface (murs et plafonds), ils devront répondre à nos critères écologiques. En savoir plus...
 

MILIEUX NATURELS
Préservation élevée    

 

SANTÉ
Bénéfice modéré

         

 

POURQUOI

Pour les murs et plafonds, sélectionnez des produits à forte teneur de matériaux recyclés, sains et plus résistants à l’humidité. Vous réduirez ainsi votre empreinte écologique et vous vous assurerez d’un milieu plus sain pour vous et votre famille.

1. GYPSE

Le gypse, pierre naturelle que l’on retrouve sous forme d’albâtre ou de cristaux de sélénite, est très commun et présent en abondance dans les sols. En construction, le gypse est utilisé sous forme de panneaux communément appelés « gyproc ». Mélangé avec de l’eau et des agrégats (sable, vermiculite ou perlite), le gypse placé entre deux feuilles de papier épais donne ainsi un produit durable, peu coûteux, résistant au feu et à l’humidité qui offre également une excellente masse thermique.

Le Canada est le quatrième plus grand producteur de gypse au monde. Il est donc facile de se procurer un produit régional. Il existe même de nombreux panneaux qui présentent de fortes proportions de gypse synthétique (recyclé) - de 96 à 100 %. Voir l'action 1 pour une liste des produits disponibles.

Le gypse synthétique provient majoritairement de l’élimination du dioxyde de soufre provenant des gaz de combustion présents dans les cheminées industrielles. L’avantage de cette désulfuration est triple :
  • Un gypse non pollué directement utilisable comme matière première;
  • Une réduction des pluies acides (le dioxyde de soufre provenant des centrales est la cause principale des pluies acides);
  • L’élimination des sites d’enfouissement de tonnes de rebus.

Portez une attention toute particulière aux panneaux de gypse fabriqués en Chine. En plus de dégager des gaz à effet de serre (GES) liés au transport, ils dégagent du soufre, ce qui peut corroder les fils de cuivre et provoquer des problèmes de santé.

2. PEINTURES ET ENDUITS

Selon l’Environmental Protection Agency (EPA), les peintures et les produits de finition sont responsables de plus de 9 % des émissions de composés organiques volatils (COV) mondiaux. Ils sont, après les automobiles, les plus grands émetteurs de COV

Les COV contenus dans la peinture et les enduits s’évaporent généralement dans les deux à trois jours qui suivent l’application, mais ils demeurent des particules nocives pour l’environnement. Les effets cumulatifs dans l’atmosphère – création de particules d’ozone, nocifs à long terme pour l’homme, les animaux et la flore – sont une raison de plus d’opter pour les peintures non toxiques, sans COV, phtalates, allergènes, etc. ou les peintures naturelles.

3. DOSSERET

Le dosseret est la partie verticale adossée au comptoir, à l’évier et à l’arrière de l’espace de cuisson. Puisque cette surface est fréquemment éclaboussée d’eau ou de nourriture, elle doit être revêtue de matériaux non-organiques durables à l’épreuve de l’eau et des taches. Certains comptoirs sont déjà munis d’un dosseret. Il faudra s’assurer qu’il est d’une hauteur minimale de 6 pouces.

4. AUTRES MATÉRIAUX POUR MURS ET PLAFONDS

Outre le gypse et la peinture, il existe de nombreux revêtements intérieurs qui peuvent enjoliver la cuisine. Il suffit de choisir des matériaux sains, régionaux et à provenance recyclée. Voir les exemples dans l'action 4.

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00