Biénergie

Chauffage biénergie: les choix de combustible et d'équipement pour un système optimal

Un système biénergie combine l'électricité avec un combustible. Toutes les informations pour bien choisir sa deuxième source d'énergie et maximiser l'efficacité.

Chauffage biénergie: choisir la deuxième source d'énergie
© torange.biz

Dans un système biénergie, c'est le combustible d'appoint qui prend le relai lors des temps froids pour chauffer l'habitation. Pour faire un choix, il faut tenir compte de son coût, son impact environnemental peut être créé avec différentes combinaisons de sources énergétiques. Il suffit que le système soit centralisé et qu’il puisse être connecté à un combustible et à une source électrique.

Les combustibles en option *

Combustible Coût  Avantages Inconvénients
Gaz naturel: hydrocarbure léger. Énergie fossile donc non renouvelable, mais présente certains atouts. Plus d'infos $$

Combustion la plus propre parmi les énergies fossiles. Faible production de particules polluantes. Rendement élevé

 Ressource non renouvelable. Importante source de GES
Propane: issu du raffinage du pétrole, il provient de l’Alberta. Plus d'infos $$ Rejette plus de particules que le gaz naturel, mais sa combustion reste relativement propre Coût élevé. Issu du pétrole, c'est une énergie fossile non renouvelable
Mazout: hydrocarbure lourd composé de carbone et d’hydrogène. Il est issu du raffinage du pétrole. Plus d'infos $$$ Bon rendement et compatible avec l’hydronique La plus importante source de GES. Ressource non renouvelable
Biomasse (granules): petits cylindres composés de sciure de bois compactée sans agent de liaison. Plus d'infos $ à$$$$ Ne produit pas ou très peu de GES sur son cycle de vie. Bon rendement et compatible avec l’hydronique ...

*Source : Agence Efficacité Énergétique, Québec

Les systèmes électriques disponibles

Système Coût Avantages Inconvénients
Résistance électrique: plinthes, radiateur, air pulsé, chaudière électrique $ Peu dispendieux. Facile à installer Rendement énergétique moyen
Thermopompe à air: extrait la chaleur contenue dans l'air extérieur (oui !) pendant l'hiver et évacue la chaleur de la maison à l'extérieur l'été. Chauffe et refroidit selon les saisons $$ Assure chauffage et climatisation. Fort rendement énergétique.  Durée de vie moyenne (environ 15-20 ans)

Thermopompe géothermique:

Puise la chaleur dans le sol ou les nappes phréatiques. Demande des travaux importants

$$$$ Assure chauffage et climatisation. Rendement excellent. Efficacité indépendante de la température extérieure Très coûteux. Problèmes d’entretien et coûts associés

 

La combinaison gagnante

Le nec plus ultra parmi les choix présentés ici? Le mix granules / thermopompe à air. Les granules sont de loin le combustible le plus écologique! Côté rendement énergétique, les brûleurs aux granules sont aussi performants que ceux au mazout. La thermopompe, quant à elle, est très performante, pour un coût annuel faible. Elle présente également l’avantage de pouvoir climatiser en été, au besoin. La combinaison thermopompe/biomasse est donc idéale… Pour l'adopter, il est possible de changer ou d'adapter une vieille chaudière à combustion pour un modèle à granules!

Pour en savoir plus, lire notre article sur les granules et le chauffage à la biomasse.

 

*La fiche technique est basée sur le programme d'Hydro-Québec, mais les concepts peuvent généralement s'appliquer aux clients d'Hydro-Sherbrooke.

Évènements à suivre

Foire ÉCOSPHÈRE
Samedi, 3 June, 2017 - 10:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.