Eau et Plomberie

Tout sur... le récupérateur de chaleur des eaux grises

Cet appareil permet à la chaleur de l’eau de votre douche… de préchauffer l’eau froide, avant son arrivée dans le chauffe-eau. Le récupérateur de chaleur des eaux grises peut vous faire économiser jusqu’à 40% du coût du chauffage de l’eau! Mais il a ses inconvénients et ses limites. Une fiche complète pour en savoir plus.

Installation du Power Pipe chez Emmanuel Cosgrove, directeur d’Écohabitation
Installation du Power Pipe chez Emmanuel Cosgrove, directeur d’Écohabitation. Photo Paola Duchaine.

Pour lire l’ensemble de cette fiche, consultez le menu à droite de l’écran

Les Québécois sont classés parmi les plus gros consommateurs (ou gaspilleurs) d’eau au Canada[1] Quotidiennement, nous utilisons près de 400 litres d’eau! Mondialement, nous nous situons juste en-dessous des Américains. Un chiffre dont nous n’avons pas de quoi être fier si on se compare, par exemple, aux Européens, qui consomment 150 litres d’eau par jour[2] (chiffre pour la France).

Pour s’éloigner du peloton de tête des grands consommateurs de la ressource hydrique, le premier conseil et non le moindre: modifier ses habitudes! On privilégie les douches (pas trop longues) aux bains, on ferme les robinets lorsque l’on n’en n’a pas besoin, on décongèle les aliments dans le réfrigérateur plutôt que sous l’eau, on démarre le lave-vaisselle seulement lorsqu’il est plein, on répare une fuite immédiatement, etc. Réduire directement sa consommation d’eau à chaque jour diminuera énormément le gaspillage accumulé sur une année!

Pour compléter ces efforts sans sacrifier son confort, plusieurs technologies existent : les pommes de douche économes, les toilettes à débit réduit, les électroménagers Energy Star. Vos choix sont essentiels pour minimiser l’empreinte écologique de votre maison. Par exemple, choisissez une laveuse frontale qui sera efficace pour les lavages à l’eau froide et lors des essorages, ce qui permettra de réduire la consommation d’énergie lors du séchage (il en coûte moins cher d'essorer que de faire évaporer toute cette eau dans la sécheuse!)

En réduisant sa consommation d’eau, on réduit inévitablement l’énergie dépensée pour la chauffer. Dans les maisons canadiennes, c’est 18% de l’énergie qui est utilisée à ces fins. Hydro-Québec estime qu’elle fournit 12 TWh d’électricité au Québec pour répondre à cette demande [3].

On retrouve aussi une multitude d’options pour minimiser cet enjeu. Le récupérateur de chaleur des eaux grises est une solution efficace. Cet appareil s’installe entre les conduits d’eau existants pour permettre à la chaleur de l’eau évacuée de préchauffer l’eau froide avant de se diriger vers le chauffe-eau et/ou l’entrée d’eau froide de la douche. Il est abordable, durable, ne demande aucun entretien et peut faire économiser jusqu’à 40% sur les coûts du chauffage de l’eau!

Le chauffage de l’eau selon les saisons

La température de l’eau en provenance de l’aqueduc est loin d’être constante. Si l’été elle arrive à une température d’environ 15 °C, sa température chute à environ 6 °C les mois d’hiver, et peut même parfois descendre jusqu’à 2 °C au plus froid de la saison (voir le graphique ci-dessous). Pour une même quantité d’eau chaude produite, le chauffe-eau demandera beaucoup plus d’électricité au réseau en février qu’en juillet.

Températures typiques de l’eau en provenance de l’aqueduc durant l’année
Températures typiques de l’eau en provenance de l’aqueduc durant l’année. Source: Bureau de l’efficacité et de l’innovation énergétiques, projet-pilote sur les chauffe-eau solaires domestiques, performance des chauffe-eau solaires installés au Québec - rapport final.

Températures typiques de l’eau en provenance de l’aqueduc durant l’année

Source: Bureau de l’efficacité et de l’innovation énergétiques, projet-pilote sur les chauffe-eau solaires domestiques, performance des chauffe-eau solaires installés au Québec - rapport final.

Voici les résultats approximatifs pour une famille qui prend quatre douches par jour d’une durée de 8 minutes chacune. Si l’eau de la douche sort à 38 °C avec un débit de 9,5 L/min et que l’eau entre dans le chauffe-eau à 15 °C, la famille dépensera chaque jour 8,5 kWh en énergie pour cet usage seulement. L’hiver, à une température d’alimentation de 6 °C, ce sera 11,6 kWh qui seront dépensés quotidiennement, soit une augmentation de 35%! Une bonne raison pour faire d’autant plus attention à sa consommation d’eau chaude durant la saison froide.

Pour lire l’ensemble de cette fiche, consultez le menu à droite de l’écran

[3] Voir document «Présentation Hydro Québec» p.3


Cette fiche technique a été réalisée avec l'appui financier de la Société d'habitation du Québec.

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.