Santé Entretien et Qualité de l'air

Une maison en santé

Une maison écologique doit être également saine. Savez-vous que l’air intérieur d’une maison conventionnelle est deux à cinq fois plus pollué que l’air extérieur? Quelques pistes pour améliorer la situation.

Une maison en santé
© CMHC

Il vous faut être vigilant lors du choix de vos meubles et matériaux de finition. Ce sont eux qui contiennent le plus de substances nocives. Soyez également prudent avec vos appareils électriques, qui dégagent des ondes électro-magnétiques. Voici une liste de risques à connaître...

Les champs électromagnétiques (CEM)

  • C’est quoi le problème ? Ces champs, électriques et magnétiques, sont générés par les réseaux électriques, une mauvaise "mise à la terre" (soit le piquet qui évacue le courant électrique dangereux), les transformateurs de courant, le wi-fi, les fours à micro-ondes, les sèche-cheveux, les aspirateurs, les rasoirs électriques, les réfrigérateurs, les téléphones et antennes cellulaires… L’omniprésence de l’électricité au Québec fait de notre province le territoire le plus exposé aux CEM dans le monde !

  • Quels effets sur la santé ? L’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de reconnaître (31 mai 2011) les liens potentiels entre CEM et cancer. On a par exemple de fortes raisons de croire que le risque de leucémies infantiles est plus grand pour les enfants fortement exposés aux champs magnétiques (transformateurs, réfrigérateurs, défauts d’installations électriques, pylônes…).

  • Que faire pour y échapper ? C’est difficile, les ondes électromagnétiques sont partout. Néanmoins : évitez de dormir ou de passer de longues heures la tête à côté d’appareils électriques allumés (réveils, téléphones, appareils en veille) ; faites inspecter l’entrée électrique (dont la "mise à la terre") de votre maison pour corriger les erreurs de câblage. Dans la chambre : ni cellulaire, ni radio-réveil fonctionnant au courant AC, ni  téléviseur ! Utilisez les oreillettes filaires pour le téléphone cellulaire et ne vous déplacez pas en téléphonant (les ondes émises sont beaucoup plus fortes). Evitez le wi-fi ou au moins éteignez-le quand vous ne l’utilisez pas. Supprimez le four à micro-ondes, surtout s’il est vieillissant ! Et renoncez à offrir un téléphone cellulaire à votre nièce de dix ans et demi. Le cerveau des enfants est particulièrement sensible aux ondes. Si vous faites construire, assurez-vous que vos câbles sont blindés et que les branchements sont installés en parallèle plutôt qu'en boucle. 

Les hautes fréquences transitoires (HFT)

  • C’est quoi le problème ? Les HFT font partie des CEM. Elles sont générées par les lampes fluo-compactes et les appareils électroniques (téléviseur, laveuse, gradateurs de lumière…). Cette électricité à haute fréquence dans les réseaux et peut affecter la santé.

  • Quels effets sur la santé ? Les HFT peuvent provoquer des problèmes de glycémie et de génotoxicité (d’où risque de cancers).

  • Que faire pour y échapper ? Idéalement, il faudrait renoncer au tout-électronique… En attendant, vous pouvez acheter des lampes DELs et non fluocompactes (voir « S’éclairer »), renoncer aux gradateurs de lumières, éteindre complètement les appareils en veille et ne pas dormir à côté de sa télé, même éteinte.

Le radon

  • C’est quoi le problème ? Gaz radioactif, inodore, incolore, situé dans le sous-sol et qui peut s'infiltrer dans la maison via des micro-fissures dans la dalle. Toute maison est à risque.

  • Quels effets sur la santé ? Le cancer du poumon lié au radon provoque 400 décès par an au Québec, et le gouvernement s’en inquiète (Plus d'informations sur le site web du Ministère de la Santé du Québec)

  • Que faire pour y échapper ? On peut faire faire un test de radon dans sa maison pour vérifier sa présence. Pour toute construction d'une maison neuve, il est conseillé d’installer une colonne de dépressurisation passive (300$).

Les moisissures

  • C’est quoi le problème ? Ces petites mousses multicolores qui se nichent au bord de la baignoire sont des signes d’humidité.

  • Quels effets sur la santé ? Outre la dégradation du logement, elles peuvent entraîner des allergies ou des maladies de l’appareil respiratoire.

  • Que faire pour y échapper ? C’est assez simple. Installez une hotte dans votre cuisine, un extracteur d’humidité dans la salle de bains et au sous-sol. Nettoyez et asséchez régulièrement les zones concernées.

Les composés organiques volatils (COV)

  • C’est quoi le problème ?
    Les COV sont des émanations toxiques issues notamment de meubles neufs,  de colles et vernis, de matelas et sommiers, des planchers flottants en bois d’ingénierie, des textiles... On vous en parle aussi ici!

  • Quels effets sur la santé ? Irritations, nausées, troubles respiratoires…

  • Que faire pour y échapper ? Choisir des boîtiers d’armoires sans formaldéhyde, des meubles en bois plein, acheter des peintures saines, ventiler la pièce en travaux.

Le monoxyde de carbone (CO) 

  • C’est quoi le problème ? On trouve le monoxyde de carbone dans les maisons adossées à un garage (gaz d’échappement). Il vient aussi de certaines chaudières au gaz ou au mazout en mauvais état, ou de conduits de cheminées (foyers ouverts) mal entretenues.

  • Quels effets sur la santé ? Inodore et incolore, ce gaz est… mortel ! En cas d’exposition plus légère, on ressent des maux de tête, des nausées, de la fatigue, de la tachychardie, voire de la confusion mentale. Attention : certaines victimes, conscientes qu’elles ne se sentent pas bien, sont tellement désorientées qu’elles ne parviennent pas à quitter la maison ou appeler à l’aide.

  • Que faire pour y échapper ? Evitez tout simplement le garage attenant à la maison ! Si votre appareil de chauffage est à combustible, prévoir un apport d’air extérieur. Vous pouvez installer des détecteurs de CO à chaque étage de la maison. Faites contrôler chaque année votre chaudière gaz ou mazout, le conduit de votre foyer ou de votre poêle. Et installez une hotte dans la cuisine (sauf si votre chauffe-eau au gaz est également situé dans la cuisine). 

Les retardateurs de flamme

  • C’est quoi le problème ? Composés de chlore, de brome, d'azote et/ou de phosphore, on peut trouver ces matériaux anti-feu dans certains matériaux d’isolation ou textiles d’ameublement. Ces éléments chimiques se retrouvent dans l’eau, l’air et les sols.

  • Quels effets sur la santé ? Ces produits sont réellement toxiques, et peuvent occasionner à court-terme des effets cutanés, oculaires, des troubles hépatiques. Ils peuvent également entraîner des problèmes neurologiques sur les enfants à naître, et des effets sur la thyroïde.

  • Que faire pour y échapper ? Les isolants en polystyrène contiennent un retardateur de flamme à base de brome. Les retardateurs de flamme phosphorés et azotés seraient moins nocifs et remplacent peu à peu les bromés. Préférez, par exemple, la laine de roche au polystyrène, ou exigez des panneaux sans retardateur pour les applications sans risque d’exposition au feu.  Évitez aussi les meubles et coussins rembourrés si vous ne connaissez pas la composition du rembourrage.

Les particules 

  • C’est quoi le problème ? Elles viennent de nos souliers et de la poussière.

  • Quels effets sur la santé ? Elles peuvent être chargées de polluants qui s’introduisent dans le corps par inhalation et nuisent à la santé générale des habitants de la maison (problèmes respiratoires). Les acariens, petits insectes invisibles qui se régalent des poussières, créent des substances qui sont souvent plus allergènes que la poussière elle-même.

  • Que faire pour y échapper ? C’est toujours mieux de retirer ses souliers à l’entrée de la maison. On peut aussi installer un bon échangeur d’air ou un ventilateur récupérateur de chaleur (VRC).

Le plomb 

  • C’est quoi le problème ? On trouve ce métal lourd dans l’eau (tuyaux dégradés), la terre (sols pollués), les peintures d’une vieille maison.

  • Quels effets sur la santé ? Très dangereux si ingéré par les petits enfants, le plomb affecte le système nerveux et peut provoquer des déficiences intellectuelles.

  • Que faire pour y échapper ? Analyser la teneur en plomb de son eau ; analyser la terre du potager avant de planter les graines de carottes ; ne pas décaper soi-même la peinture de vieux murs, meubles ou boiseries !
Autres métaux lourds et potentiellement dangereux : mercure, cadmium, arsenic, aluminium, cuivre…

Les plastifiants 

  • C’est quoi le problème ? Le bisphénol A, désormais interdit dans les biberons au Canada, se retrouve dans la résine d’Epoxy et le polycarbonate (plastique transparent qui recouvre beaucoup d’éléments de construction). Les phtalates, qui rendent les plastiques malléables, se nichent dans les planchers en vinyle, le rembourrage, le papier peint, les rideaux de douche…

  • Quels effets sur la santé ? Le bisphénol A peut être à l’origine de cancers ou de dysfonctionnements sexuels, ou porter atteinte au développement du fœtus. Les phtalates peuvent jouer un rôle dans le déficit d’attention, l’hyperactivité, les troubles du développement.

  • Que faire pour y échapper en habitation ? On peut éviter les colles, peintures et finis à base d’époxy et les produits de plastique malléable. Mais pour l’heure, ces produits sont encore beaucoup trop répandus dans les objets de consommation courante.

Choisir ses produits ménagers

L'Observatoire de la consommation responsable (OCR, université de Sherbrooke) a montré dans une étude très complète qu’il existait 40 écolabels de produits ménagers, alors que deux seulement sont officiels en Amérique du Nord ! « Seuls des produits arborent un écolabel officiel vérifié par une tierce partie indépendante et (…) il existe plus de 30 écolabels «maison» dont les critères de certification ne sont pas toujours précisés », mentionne l’étude.

Alors comment faire ?
Les deux labels officiels et (relativement) fiables sont Eco-Logo pour le Canada et Green Seal pour les Etats-Unis. Les produits suivants sont considérés comme corrects : Attitude, BioVert, Écosimple, Lemieux, Parfait (voir à ce sujet cet article complet d’Ecohabitation sur les polluants intérieurs)
 
A éviter absolument
Les décapants à four, les produits antirouille, l’eau de Javel, les vaporisateurs (surtout quand le produit n’est pas écologique).

Nettoyer avec des produits maison

On peut se passer (en partie ou complètement) des produits ménagers du commerce, grâce au vinaigre blanc et au bicarbonate de soude (« petite vache »).

  • Nettoyer vitres ou surfaces. Dissoudre quatre cuillères à table de bicarbonate dans un quart d’eau tiède ou mélanger du vinaigre et du sel.
  • Étendre du bicarbonate sur les tapis 15 minutes avant d’y passer l’aspirateur.
  • Mélanger de l’huile végétale et du jus de citron afin de polir les surfaces (bois, dessus de comptoirs, céramique).
  • Laver les toilettes en saupoudrant du bicarbonate puis avec du vinaigre.
  • Pour déboucher un drain, il suffit d’y mélanger du bicarbonate et du vinaigre, de couvrir le drain si possible, puis de laisser agir quelques minutes (ne pas utiliser cette méthode si un débouchant industriel vient d’y être coulé).
  • Faire son propre savon à lessive.

Merci à Aurélien Semach, étudiant en master de Risques santé en environnement bâti (RISEB) à l'Institut supérieur de la santé et des bioproduits d'Angers (ISSBA, France). Merci à Stéphane Bélainsky, expert La Ruche en hygiène électro-magnétique.

 

Évènements à suivre

Samedi, 24 Septembre, 2016 - 10:00
Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.