Aménagement Urbanisme Transports

Vivre écolo en pleine ville

Cela surprend toujours ceux qui découvrent l’écologie : oui, vivre en ville peut être un choix éminemment respectueux de la planète. Le mode de vie écolo-urbain est même le plus simple à mettre en oeuvre. A quelques conditions toutefois. Mode d’emploi.

ProductiveHouse
© ProductiveHouse dans Montréal

1. Vivez sans voiture!

C’est possible dans les grandes villes bien desservies par les transports en commun. Montréal est la ville de la province où l’on utilise le moins l’automobile. Sherbrooke se lance dans un plan de développement de ses transports en commun. Vivre sans char, comment faire ? Choisissez un appartement à moins de 15 minutes à pied du métro ou d’une ligne de bus efficace, achetez un vélo (à Montréal, l’entreprise d’insertion SOS Vélos vend de beaux vélos recyclés) ou louez un Bixi, et abonnez-vous à Communauto pour avoir facilement accès à une voiture dès que vous en avez besoin. Mieux encore : à Montréal, pratiquez le « cocktail transport », un service de la Société des transports montréalais qui propose des forfaits Bixi + Communauto+ métro-bus à prix doux.

2. Participez à l'action de votre éco-quartier.

Il y en 30 à Montréal et Québec s’y met à son tour. A Montréal, les responsables des éco-quartiers organisent des ateliers d’éducation à l’environnement à l’école, incitent les habitants à trier et composter les déchets, à verdir les rues, promeuvent les alternatives aux pesticides. Les bénévoles sont très présents. Vous pouvez aussi vous intéresser, toujours à Montréal, à la mise en place des « quartiers verts, actifs et en santé », aménagés pour favoriser le vélo et la marche.

3. Consommez le plus localement possible, et lancez-vous dans l’agriculture urbaine !

Marchés de producteurs, serres commerciales sur les toits et fermiers de famille permettent, surtout l’été, de consommer québécois. Pour compléter ou, idéalement, s’auto-suffire une partie de l’année, plantez votre propre jardin maraîcher ! Même si vous n’avez pas de terre, et ne possédez qu’un balcon ou patio... c’est possible, grâce aux bacs de culture hors-sol. Suivez les judicieux conseils des Urbainculteurs, un organisme implanté dans tout le Québec, qui vend des produits et outils d’agriculture adaptés à la ville. Vous pouvez aussi, si votre municipalité le permet, élever des poules dans votre cour ! Et avant de vous lancer, prenez connaissance des règles de base d'un tel projet !

4. Ecologisez votre maison.

Pas forcément en vous lançant dans un vaste chantier dispendieux, mais en réduisant, petit à petit, l’impact de votre habitation. Améliorez l’isolation des portes et fenêtres, installez des thermostats électroniques pour limiter votre facture d’électricité. Installez des réducteurs d’eau et une chasse d’eau à double débit (voir notre fiche), préférez les électroménagers labellisés ENERGY STAR, les peintures écolos et les meubles usagés en bois plein. Evitez les cuisines en bois aggloméré flambant neuves, qui dégagent des émanations toxiques. Mettez en place la « gestion énergétique » de votre cuisine, ce qui n’est pas si compliqué : poser un couvercle sur l’eau qu’on veut faire bouillir, démarrer son lave-vaisselle quand il est plein. Utilisez des produits nettoyants écolos, qui portent un écologo, ou soyez créatifs ! Vinaigre blanc, bicarbonate de soude, savon à lessive fait maison... Toutes choses qui, petit à petit, vont vous conduire à un mode de vie plus respectueux de l’environnement.

5. Installez-vous dans un écoquartier, écovillage, ou faites du cohabitat!

Ici et ailleurs au Canada, ces quartiers et ensembles d’habitations verts se développent. A Québec, l’ambitieuse « Cité verte » - 800 unités d’habitations répartie dans 14 bâtiments - sera chauffée à la biomasse et collectera les déchets grâce à un système souterrain très efficace. A Montréal, on peut admirer la Maison Productive House qui vise l'absence totale d'émissions de gaz à effets de serre (maison "nette zéro"), se chauffe à la géothermie, au solaire actif et passif, et pratique l'agriculture vivrière. Un certain nombre de futurs développements sur l'île de Montréal envisagent la certification LEED ND, le label en construction écologique le plus exigeant en Amérique du Nord.
La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) initie pour sa part à travers le pays les quartiers EQuilibrium, soit des ensembles de maisons expérimentales particulièrement performantes sur le plan énergétique.
 
Vous pouvez aussi vous informez sur les projets d'écovillage, écoquartiers, cohabitats : regardez l'alléchant projet de Cohabitat Québec, les hameaux ruraux dans Lanaudière, ou au Saguenay... et tous ceux qui fleurissent au Québec actuellement. Au-delà de l'habitation écologique, les résidents de ces développements disposent d’espaces communs (forêt, parc, ou même cuisine, salle de jeux, garde d’enfants, etc) tout en profitant d’un logement autonome. C’est une véritable philosophie de vie.
Vous possédez un terrain et voulez développer un tel projet ? Contactez-nous et bénéficiez de nos services Quartiers Écohabitation.
 

 

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.