Municipalites Écohabitation

Ilots de chaleur

Apportez une bouffée d’air frais à votre municipalité

Ilots de chaleur
© Céline Lecomte

Les îlots de chaleur sont caractérisés par des écarts de températures entre la zone urbaine et son environnement immédiat pouvant aller jusqu’à 12 degrés en fonction du moment de la journée. Leur présence grandissante est la conséquence de nombreux facteurs géographiques, climatiques et anthropiques propres aux villes, mais surtout le résultat d’une urbanisation intensive souvent mal maîtrisée.

Variation de température en fonction des différentes zones
© Ministère des Affaires Naturelles, Canada, 2013.

L'étalement urbain et la réduction d'espaces naturels sont dus aux besoins grandissants de l’établissement humain, mais n’ont pas toujours su maîtrise leurs impacts. Aujourd’hui, les villes sont confrontées à de nombreux problèmes qui nuisent à la qualité de vie de leurs citoyens, comme l’augmentation des gaz à effets de serre (GES) ou la dévégétalisation importante des milieux urbains. Problèmes principalement dus à une surutilisation de matériaux imperméables, tels que l’asphalte ou le béton.

CONSTATS

Principales concentrations d’îlots de chaleur au Québec.
Principales concentrations d’îlots de chaleur au Québec.
© Gouvernement du Québec, 2013.

Au Québec, le phénomène des îlots de chaleur urbains est bien connu dans les agglomérations les plus importantes et concerne davantage celles qui se trouvent dans la partie sud de la province, en raison du climat continental humide et des canicules au cours de la période estivale. Les villes moins importantes ne sont pas pour autant complètement épargnées par le problème. Compte tenu des effets néfastes sur leur territoire, la qualité de vie et la santé de leur population, la lutte contre ces concentrations de chaleur devient pour elles un enjeu réel.

Concentration îlots chaleur île de Montréal et municipalités environnantes
Concentration des îlots de chaleur sur l’île de Montréal et les 
municipalités environnantes. © Gouvernement du Québec, 2013.

Il est important que les municipalités prennent des mesures pour informer, prévenir et agir contre l’absorption et la production de chaleur. Il s’agit d’un rôle essentiel dans lequel elles peuvent mettre en place des moyens pour gérer leur aménagement du territoire, à travers des services et des règlementations dont l’objectif principal est la réduction des effets liés aux îlots de chaleur et la promotion du développement durable.

CADRES GOUVERNEMENTAUX

Afin de lutter contre les îlots de chaleur, les municipalités peuvent agir dans le cadre de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme pour modifier leur plan d’urbanisme (PU). À l’aide d’outils de planification, ils peuvent mettre en place de nouveaux règlements afin d’appliquer les mesures proposées. Elles peuvent également agir dans le cadre de la Loi sur les compétences municipales pour adopter des règlements en matière de protection de l’environnement.

Plus concrètement, les municipalités ont la possibilité de prendre des mesures reposant sur la mobilisation et la collaboration de divers acteurs (municipalité, citoyens, professionnels) selon trois catégories :

  1. Des mesures de végétalisation et de gestion des eaux pluviales
  2. Des mesures reliées aux infrastructures urbaines
  3. Des mesures de réduction de la chaleur anthropique

Pour en savoir plus…

  • Vous désirez connaître avec plus de précision la localisation des îlots de chaleur dans votre municipalités? Un outil cartographique est mis à votre disposition par le gouvernement du Québec
  • Le ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (MAMROT) propose un site internet pour aider les municipalités à entreprendre une démarche de développement durable relative aux intérêts ciblés, à l’aide de conseils et d’outils simplifiés. C’est ici

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00