C’est le 21 juin 2016 que l’Association québécoise pour la maîtrise de l’énergie (AQME) a lancé son programme de Financement Innovateur pour des Municipalités Efficaces (FIME), un programme qui permettra aux citoyens de trois municipalités de bénéficier d’un financement intelligent dédié à la rénovation éco-énergétique de leur résidence.

Lancement du programme FIME

 

Le programme FIME 

Le fonctionnement du programme FIME est simple : un citoyen emprunte un montant directement à sa municipalité, afin de réaliser des rénovations éco-énergétiques sur sa résidence, puis il rembourse son emprunt à même la taxe foncière perçue par la municipalité.

Écohabitation est emballé par cette initiative et estime qu’il s’agit d’un programme très porteur, où tout le monde y gagne. Selon Emmanuel Cosgrove, directeur d’Écohabitation, « le coût relativement bas de l’énergie au Québec crée un contexte où il est difficile d’apporter des améliorations en efficacité énergétique à nos habitations, puisque la période de retour sur investissement est souvent plus longue que la période où l’on compte demeurer dans sa résidence. Avec un programme de financement intelligent comme FIME, c’est l’habitation, et non les propriétaires, qui emprunte le montant nécessaire aux améliorations. Le remboursement est attaché à la résidence et la dette est transférable aux acheteurs lors d’une transaction. Grâce aux factures d’énergie moins élevées, ce sont les économies d’énergie et d’argent qui remboursent le prêt contracté auprès de la municipalité ».

Écohabitation fournira, dans le cadre de FIME, un service d’accompagnement personnalisé aux citoyens. L'organisme informera les participants des bons choix pour réduire leurs factures de façon bien réelle. « L’accompagnement du propriétaire par des professionnels de la rénovation éco-énergétique facilite la démarche pour le citoyen et assure que les mesures les plus optimales sont mises en place pour la réduction des consommations énergétiques. FIME est un outil de grande pertinence pour les secteurs municipal et résidentiel », remarque Mario Fortin, maire de la Ville de Plessisville, l’une des trois municipalités participant au projet pilote.

Les entrepreneurs qui souhaitent travailler sur des projes de rénovation dans le cadre du programme sont quant à eux invités à suivre une formation FIME pour acquérir les connaissances qui leur permettront d’optimiser les travaux.

Lancement FIME
De gauche à droite : Emmanuel Cosgrove, directeur général d’Écohabitation, Mathieu Gillet, vice-président développement de l’AQME, Jean Lacroix, président-directeur général de l’AQME, Martin Damphousse, maire de Varennes et ambassadeur du volet municipal de l’AQME, Mario Fortin, maire de Plessisville, Alexandre Bélisle, maire de Verchères © AQME

Rendu possible grâce à l’appui financier de Ressources naturelles Canada, ainsi que celui du Fonds municipal vert de la Fédération canadienne des municipalités, le programme FIME est une initiative de l’AQME (L'AQME a maintenant fermée ses portes). 

Le potentiel de changement que présente FIME est aussi reconnu par Martin Damphousse, maire de la Ville de Varennes et ambassadeur du volet municipal de l’AQME : « On commence à voir du développement de produits intelligents pour les municipalités, des produits répondant aux enjeux de subsidiarité. »

Pyramide rénos éco-énergétiques
Pyramide Écohabitation des choix de écoénergétiques pour la rénovation.
© Écohabitation

« Si le produit semblable de financement PACE, popularisé et développé depuis plusieurs décennies aux États-Unis, vise des technologies comme les panneaux solaires, ici au Québec le programme a été repensé pour viser plusieurs mesures qui réduisent vraiment les coûts énergétiques. », explique Emmanuel Cosgrove.

À la demande des municipalités ayant participé au projet en 2016, Écohabitation a décidé de prendre en charge le projet et de terminer son développement. Le programme se nomme maintenant JeRénovÉco et il sera accessible dans quelques municipalités du Québec au printemps 2022.