C'est souvent la réalisation d'un rêve, le projet d'une vie, une affaire de coup de coeur. Mais faire construire une maison doit aussi être un investissement avisé... et rentable. C'est à ce moment du projet que la calculatrice et le portefeuille embarquent... et qu'il est nécessaire de prendre les conseils d'un expert! Pour offrir les meilleurs conseils à ceux qui veulent faire les bons choix d'investissement, Écohabitation a spécialement monté une formation en étapes pour les guider dans cette aventure, Je construis ma maison écologique: le parcours.

Respecter son budget de construction: conseils de l'expert Patrick Ranger

Au cours de cette formation, une journée complète sera consacrée à la gestion du budget sous un nouveau jour. Voici un petit avant-goût des conseils de notre expert Patrick Ranger, expert en évaluatuation formé en administration des affaires et en gestion de l’information, directeur général chez Belvedair. Alors, quels conseils pour respecter son budget lors d'un projet de construction ou de rénovation?

1. Être rigoureux dans le suivi budgétaire

Cela parait évident. Mais on préfère le souligner en partant, car les dépenses pour une construction ou une rénovaiton majeure sera probablement votre plus gros budget à vie. Plusieurs dizaines (voir centaines) de dollars sont en jeu, alors ce n’est pas tout d’établir un budget détaillé: « pour le respecter, il faut suivre toutes les dépenses en cours de construction/rénovation pour veiller à ce que les budgets établis soient maîtrisés », expose Patrick Ranger.

2. Miser sur la conception intégrée

« On parle souvent de conception intégrée lorsqu’il s’agit de construction écologique, mais attention, il ne suffit pas simplement d’asseoir des professionnels ayant des expertises complémentaires autour d’une table pour que la magie s’opère », annonce le chargé de projet en construction. 

« Plusieurs concepteurs vous diront qu’il faut d’abord faire des plans pour ensuite aller en appel d’offre pour choisir l’entrepreneur général. De notre expérience, cette méthode conduit à l’échec financier. Au contraire, l’entrepreneur général doit être choisi avant de dessiner, afin d’évaluer les coûts dès les premières phases conceptuelles et pendant toutes les étapes de la conception, tel un gardien de votre budget. »

Aussi, l’entrepreneur mandaté pour veiller au respect de votre budget porte une véritable responsabilité lorsqu’il vous livre des estimés, car il devra plus tard construire en fonction de ces prix.

L’entrepreneur général doit évaluer les coûts dès les premières phases conceptuelles et pendant toutes les étapes de la conception, tel un gardien de votre budget. Photo de Nik MacMillan sur Unsplash.

3. Bien choisir son entrepreneur

L’entrepreneur sera ainsi choisi sur la base de sa réputation et de sa compétence, plutôt que de tenter de comparer des soumissions une fois les plans réalisés : « il vaut mieux choisir un entrepreneur en évaluant ses compétences et son intérêt, que choisir une soumission », nous explique Patrick Ranger. Comme à l’embauche d’un employé, on ne se base pas seulement sur le CV : en rencontrant l'entrepreneur, on fait connaissance, on vérifie si le courant passe bien... et on clarifie les zones grises de la soumission avant de lui attribuer le contrat ». Et tant qu'à faire, optez pour un entrepreneur qui a de l'expérience en construction écologique!

Patrick conclut en précisant: « N'oubliez pas qu'il est très rare de pouvoir comparer des pommes avec des pommes. Les inclusions et exclusions des soumissions diffèrent généralement beaucoup trop, ce qui les rendent impossible à comparer.

4. Ne faire aucun compromis sur l’enveloppe du bâtiment.

À la construction, la priorité devrait toujours être mise sur les composantes qui sont difficiles à changer. « Lorsqu’il faut faire des choix difficiles en matière de budget, nous recommandons de choisir des finitions plus sobres. Sous-estimer les postes de dépense importants est une erreur trop courante, alors que les fondations, excavations, infrastructures, taxes, permis, arpenteur, etc. représentent probablement plus de la moitié du budget! » explique l'un expert en évaluation. 

Il est donc décisif d'adopter une vision sur le long terme: « Dans le futur, lorsque votre capacité financière augmentera, il vous sera possible de rehausser les finitions. Les matériaux d’enveloppe doivent donc être de qualité dès le départ, alors que les finitions intérieures peuvent être rehaussées facilement plus tard.

Lors de la revente, la valeur d'une maison bien isolée et bien construite avec des matériaux durables aura moins dépréciée. De plus, elle aura coûté moins cher d’énergie et d'entretien. Ne jamais perdre de vue que les finitions intérieures peuvent passer mode, se défraîchir, ou simplement trouver moins d’acheteurs ayant des goûts similaires ».

5. Ne pas établir son budget sur un prix au pied carré

Estimer un prix par pied carré de plancher, sans égard à la forme et la superficie de la maison ni aux finitions mène souvent à des dépassements de prix.

« J’ai vu des projets estimés à 200$ du pied carré, ce qui est généralement réaliste si on calcule la maison seulement. Mais certains concepteurs ne comptent pas le sous-sol pleine hauteur et ses finitions dans la superficie de la maison pour estimer son coût! Certes, il y a 30 ans, lorsque la plupart des nouvelles maisons avaient des tailles et matériaux similaires, on pouvait estimer au pied carré. Aujourd’hui, avec toutes les possibilités de formes, de fenestration, de terrasses et de finitions, le coût au pied carré n’est pas crédible » explique Patrick. 

« Aujourd’hui, avec toutes les possibilités de formes, de fenestration, de terrasses et de finitions, le coût au pied carré n’est pas crédible. Il faut calculer rigoureusement chaque composante du projet ».

6. Planifier, planifier, planifier

C'est justement le programme de la journée de formation du Parcours dédiée au budget que vous passerez avec Patrick Ranger. Pour mettre toutes les chances de votre côté, l'expert vous outillera pour que vous soyez en mesure d’établir votre budget... et de le respecter!

Voici le programme de la journée 2 du Parcours de formation

Accompagné d'un expert en évaluation de projets résidentiels, apprenez comment vous financer et profiter des subventions disponibles. Apprenez également comment soumissionner et comparer les soumissions entre-elles. De plus, découvrez tous les éléments à considérer dans votre budget pour éviter bien des surprises!

Et celui de la journée 8, pour vous assurer de passez du rêve à la réalité

Accompagné de nos experts en évaluation de projets résidentiels, vous aurez en avant-midi un récapitulatif des éléments les plus importants vus durant le parcours, ainsi que plusieurs trucs et astuces. Vous pourrez ainsi réviser ou valider vos choix, les appliquer à votre budget final et revoir vos priorités le cas échéant. En après-midi, consultations personnalisées pour être prêts à passer à l'action!

Découvrir le Parcours de formation

Et profitez du rabais de 400$ pour une durée limitée...