Combien coûte réellement la construction d’une maison écologique ?

Faire l’estimation d’un projet de construction est un art. Plusieurs paramètres influent sur le coût : la forme de la maison, la topographie du terrain, la superficie du bâtiment, la qualité de l’enveloppe, les systèmes mécaniques et bien d’autres. Aucun projet n’est identique et une estimation juste relève d’un travail acharné.

Il est toutefois possible d’établir des coûts approximatifs en se basant sur des hypothèses réalistes. Afin de donner un aperçu de ce que pourrait coûter un projet de construction neuve au Québec, une estimation des coûts de construction de trois bâtiments ayant la même architecture, mais dont l’enveloppe et les systèmes mécaniques diffèrent, a été réalisée.

L’objectif est d’illustrer la différence de coût selon l’efficacité énergétique du bâtiment. Trois cas de figure sont présentés :

  • Un bâtiment construit selon les normes en vigueur (Code de construction du Québec 2012) ;
  • Un bâtiment atteignant la certification LEED argent ;
  • Un bâtiment atteignant la certification LEED platine.

Les coûts de construction d’une maison comprennent plusieurs postes budgétaires tels que les frais généraux, l’excavation, le coffrage et le béton, la charpente, l’isolation, le toit, les portes et les fenêtres, les divisions intérieures, la finition intérieure, la mécanique et les frais de gestion de l’entrepreneur général. À ces postes vient s’ajouter le coût du terrain et d’aménagement paysager qui est pris en charge par le propriétaire.

Il est important de noter qu’une maison unifamiliale reviendra toujours plus coûteuse au pied carré que la construction de jumelés ou de multi résidentiel autant au niveau des coûts de construction que des coûts d’énergie durant l’occupation. La densification des espaces permet en effet de partager les coûts de construction entre plusieurs propriétaires et de diminuer les pertes à travers une portion de l’enveloppe de chaque unité.

coût de construction moins élevés pour multi résidentiel
Le partage des coûts de construction d'un multi résidentiel en fait une option moins coûteuse.

Caractéristiques de la maison simulée

La maison simulée s’étale sur 1 830 pi² (ce qui est une grosseur moyenne au Québec) répartis sur deux étages. Les caractéristiques communes aux différentes versions de la maison simulée sont présentées ci-dessous :

  • Structure conventionnelle en bois
  • Revêtement extérieur en bois
  • Plancher au rez-de-chaussée de béton poli
  • Plancher à l’étage en bois
  • Finition intérieure en gypse

Construction fidèle au code

Le code de construction du Québec prescrit plusieurs normes à suivre à l’égard de la résistance thermique des éléments de l’enveloppe, de la superficie de fenestration et des systèmes mécaniques. Pour un bâtiment construit à Montréal (climat de 4200 degrés-jours de chauffage), le bâtiment aurait les particularités qui suivent :

  • Murs en montant de bois 38 mm x140 mm (2x6) avec fibre de verre R20 : RSIT[a]= 4,3 m²·K/W (R24,4)
  • Toiture ventilée : RSIT =7,2 m²·K/W (R41)
  • Dalle sur sol : RSIT =0,88 m²·K/W (R5)
  • Fenêtres double vitrage : Uw[b]= 1,8 W/m2·K, CGCS = 0,5  avec un ratio fenêtres/murs maximal de 30 %
  • Ventilateur récupérateur de chaleur : rendement de 54 %
  • Consommation d’eau : appareils standards

Pour la typologie envisagée, le coût de construction s’élève à environ 371 $ le pied carré, taxes incluses, soit environ 679 224 $ globalement (hormis le coût du terrain). Le coût énergétique moyen correspond quant à lui à environ 215 $/mois.

Maison avec la certification LEED argent

Si l'on souhaite améliorer les performances de sa maison, on peut suivre les directives de la certification LEED. Afin d’atteindre le niveau Argent,  les compositions suivantes sont proposées :

  • Murs : RSIeff[c] = 4,14 m²·K/W (R23,5)
  • Toits : RSIT =10,3 m²·K/W (R58,5)
  • Dalle sur sol : RSIT = 1,09 m²·K/W (R6,2)
  • Fenêtres triple vitrage : Uw= 1,2 W/m2·K, CGCS = 0,4, avec un ratio fenêtres/murs maximal de 25 %
  • Ventilateur récupérateur de chaleur : 65 % d’efficacité
  • Consommation d’eau : appareils efficaces avec débits réduits

Pour la même maison de 1 830 pi2 visant à atteindre une certification LEED Argent construite selon les caractéristiques présentées ci-haut, le coût de construction s’élève à environ 385 $ le pied carré, taxes incluses. Cela correspond à une augmentation de 3,6 % par rapport à une maison construite selon le code en vigueur. Le coût énergétique moyen revient quant à lui à environ 96 $/mois, ce qui représente une diminution de 55 % des frais en énergie par rapport au bâtiment standard. Annuellement, cela représente 1 430 $ d’économies pour un total de 85 700 $ d’économie sur une durée de vie utile du bâtiment de 60 ans.

Le surcoût d’une maison écologique certifiée LEED argent est estimé à 24 630 $ pour un coût total de 703 850$.

Construction d'une maison écoénergétique
Une maison unifamiliale certifiée Leed,                                                Photo Belvedaire

Maison certifiée LEED platine

Si l'on souhaite améliorer encore davantage les performances de sa maison, on peut suivre les exigences de la certification LEED platine ou encore PassivHaus pour réduire au maximum sa consommation énergétique. Les compositions suivantes sont proposées pour atteindre ce niveau de performance :

  • Murs : RSIeff = 7,49 m²·K/W
  • Toits : RSIT =10,3 m²·K/W
  • Dalle sur sol : RSIT = 3,52 m²·K/W
  • Fenêtres triple vitrage : Uw= 1,0 W/m2·K, CGCS = 0,4, avec un maximum d’un ratio fenêtres/murs de 20 %
  • Ventilateur récupérateur de chaleur : rendement de 75 %
  • Consommation d’eau : appareils efficaces avec débits réduits
  • Récupérateur de chaleur des eaux grises

Pour cette version améliorée, le coût de construction s’élève à environ 396 $ le pied carré, taxes incluses. Cela correspond à une augmentation de 6,8 % par rapport à une maison construite selon le code en vigueur. Le coût énergétique moyen revient quant à lui à environ 58 $/mois, soit une diminution de 73 % des frais en énergie par rapport au bâtiment standard. Annuellement, cela représente 1 885 $ d’économies pour un total de 113 100 $ d’économie sur une durée de vie utile du bâtiment de 60 ans.

Le surcoût d’une maison écologique certifiée LEED platine est estimé à 46 200 $ pour un coût total de 725 430 $

Coûts de construction et mensualités

En considérant les mensualités et les taux d’hypothèque en vigueur, quel est le retour réel sur investissement d’une maison écologique ? Afin de répondre à cette question, on pose un taux hypothécaire à 4,79 %[d]. Le tableau suivant présente un résumé des mensualités pour chaque type de bâtiment évalué.

coût consommation maison

On remarque que pour les bâtiments plus efficaces, les mensualités (hypothèque + facture d’énergie) sont plus importantes, malgré l’économie mensuelle sur l’énergie. Toutefois, il est important de tenir compte de l’augmentation du coût énergétique au fil des ans dans cette comparaison.

En effet, en considérant le taux d’indexation annuel des tarifs domestiques d’électricité, fixé à 3 % en avril 2023[e], les mensualités de la maison LEED Argent deviennent moins chères que la maison construite au code 7 ans après la construction de la maison telle que représentées à la figure suivante. Cela signifie qu’avec l’augmentation graduelle des tarifs domestiques d’électricité, il y a un retour sur investissement plus rapide et intéressant avec la maison LEED argent.

coût de la maison en considérant les mensualités
Le prix de l'énergie influence le coût annuel de la maison.

De plus, si la maison est revendue dans le futur, sa valeur sur le marché est potentiellement augmentée en raison de la qualité de ses environnements intérieurs et de son confort supérieur. Le montant de construction excédentaire peut alors être facilement récupéré.

Quels éléments de la construction impactent le plus la facture énergétique ?

Différents éléments de la conception d’une maison peuvent influencer les performances énergétiques de celle-ci. Ces éléments, bien que tous pertinents, n’ont toutefois pas le même gain énergétique.

Par exemple, la qualité des fenêtres est cruciale pour assurer une bonne efficacité énergétique et un confort optimal à l’intérieur. Maintes analyses ont permis de démontrer que l’isolation des murs, bien qu’importante dans une approche d’efficacité énergétique, a moins d’impact sur la consommation énergétique qu’on pourrait le croire. En effet, l’énergie s’échappe principalement par les points faibles de l’enveloppe, soient les fenêtres ou les ponts thermiques. Le choix des fenêtres et l'étanchéité du bâtiment sont donc plus importants que l'isolation elle-même.

Pour illustrer ce point, reprenons les caractéristiques du bâtiment construit selon le code. En gardant la même enveloppe, mais en améliorant les fenêtres en sélectionnant du verre triple (Uw = 1,0 W/m2·K), on augmente de 47 % la valeur de résistance thermique globale des murs (combinaison cloisons opaques et fenestration). À l’inverse, si l'on garde les mêmes fenêtres, mais que l'on augmente la valeur de résistance des murs opaques pour correspondre à celle proposée dans le bâtiment LEED platine, on augmente de seulement 18 % la valeur de résistance thermique globale des murs.

Le rendement des systèmes mécaniques sélectionnés est un autre élément qui impacte beaucoup la facture. En utilisant une thermopompe par exemple, ou tout autre appareil de chauffage efficace, on réduit considérablement la consommation énergétique de chauffage.

Les avantages d’une construction écologique

Dans un contexte de transition énergétique, il est avantageux de construire une maison qui prend en compte les considérations environnementales de notre époque. Cela comprend non seulement de concevoir la maison de façon à réduire la consommation énergétique du bâtiment, mais également de préférer des matériaux biosourcés, locaux et recyclés à des matériaux standards, parfois moins chers mais plus polluants. L’avantage premier d’une construction écologique est qu’elle permet de réduire la consommation énergétique et donc le coût annuel en énergie. Mais au-delà des gains annuels en énergie, une maison écologique comporte plusieurs avantages :

  • Elle est généralement beaucoup plus confortable pour les occupants étant donné qu’elle est plus hermétique et moins soumise aux conditions extérieures. Grâce à des fenêtres performantes, on ne ressent plus la sensation de froid près des ouvertures. La température est également plus uniforme dans le temps et entre les pièces ;
  • L’utilisation de matériaux biosourcés à l’intérieur du bâtiment permet une meilleure gestion de l’humidité, ce qui ajoute au confort des occupants ;
  • L’appel en puissance est grandement diminué pour un bâtiment écologique, ce qui permet de réduire l’impact sur la pointe énergétique ;
  • Les matériaux biosourcés n’émettent pas de COV ou de formaldéhyde.

Écohabitation offre une formation complète pour aider les particuliers à planifier un projet de construction de maison, Je construis ma maison écologique: le Parcours, ainsi que de nombreuses formations sur des aspects spécifiques de la construction. Découvrez toute notre offre de cours pour des maisons neuves ici.

Vous en savez maintenant plus sur les avantages financiers d'une habitation écoénergétique. Trouvez plus de pages sur les coûts de construction ci-dessous et dans notre guide de la construction écologique.

Trouvez des professionnels et des produits ainsi que des projets de maisons écologiques exemplaires dans notre répertoire de l'habitation durable.

[a] Résistance thermique en système international

[b] Coefficient de transmission thermique global maximal

[c] Résistance thermique effective

[d] Ce taux représente une valeur conservatrice selon les dernières années et peut ne pas représenter le marché actuel qui a connu une grande croissance dans les derniers mois. Il est à noter que plus le taux hypothécaire augmente, plus le retour sur investissement d’une enveloppe et de systèmes mécaniques efficaces est long.

[e] Le taux d’indexation annuel correspond à l’augmentation des tarifs domestiques d’électricité à chaque année.