Chaque tonne de déchet acheminée au site d’enfouissement est responsable de l’émission de près d’une tonne et demie de gaz à effet de serre! L’un des moyens les plus efficaces pour réduire son empreinte écologique consiste donc à détourner les divers matériaux de rénovation des dépotoirs.

Premièrement: planifier ses travaux adéquatement

Voici des suggestions sur la manière d’y parvenir:

  • Concevez votre maison en misant sur des plans aux dimensions raisonnables, et adaptés aux standards de l’industrie. Par exemple, misez sur des dimensions aux multiples de 4 et 8 pieds plutôt que 5 et 9!
  • Commandez du bois pré-coupé. Cela vous fera gagner du temps, et la longueur sera probablement plus précise. Certaines cours à bois utilisent même vos plans de construction pour livrer des matériaux de charpente à la longueur désirée.
  • Examinez les solutions de murs préfabriqués. L’assemblage en usine, très contrôlée, peut assurer une haute qualité, une bonne optimisation des matériaux et laisse moins place à l’erreur. Et la gestion des déchets est bien sûr plus efficace en usine que sur un chantier.
  • Calculez vos ouvertures et planifiez l’achat des panneaux de gypse en fonction de cette surface en moins. Remettez les morceaux de plâtre restants à Recycle-Gypse. Vous pouvez aussi les insérer dans les cloisons intérieures: en plus d'éviter l'enfouissement, cette dissimulation améliore l'isolatiom acoustique des murs! Il peut également être très intéressant d’opter pour des revêtements autres, tels que les lambris de bois. Les avantages sont nombreux.
  • Spécifiez les dimensions des revêtements de sol aux fournisseurs afin de recevoir un lot adapté à vos dimensions. Évidemment, il est toujours bon de garder quelques pieds carrés supplémentaires mais il vaut mieux éviter le gaspillage inutile (on compte un taux de perte de 10%).
  • Utilisez des morceaux de laine isolante et des rubans de haute qualité pour isoler et sceller vos ouvertures plutôt que de pulvériser de la mousse en canette. 
© Céline Lecomte

Saviez-vous que l’enfouissement d’une matière organique comme le bois contribue aux changements climatiques? Le manque d’oxygène qui caractérise une décomposition dans un site d’enfouissement encourage une décomposition dite anaérobique (sans oxygène) ce qui résulte en une forte émission de méthane, un gaz qui engendre un impact sur le réchauffement climatique qui est 40 fois supérieur à celui du CO2.

Ensuite: réutiliser ses matériaux de construction ou à défaut, s’en débarrasser intelligemment

  • Réutilisez vos vieilles planches pour en faire des fourrures, en autant qu’elles sont de bonne qualité et de dimensions constante et appropriée.
  • Le bois d’ossature peut être réutilisé s’il est propre et en bonne condition. Le cachet et l’attrait d’éléments réemployés sont inégalés: portes et moulures d’époque, armoires, planchers de bois franc, vitrail, fer forgé de garde-corps et balcons. Si vous avez la chance d’avoir dans votre maison des éléments d’architecture intéressants, évaluez l’intérêt de les conserver. 
  • Affichez vos pièces et matériaux inutilisés sur les sites de petites annonces tel que Kijiji et LesPacs, par exemple. Cloisons sèches, planchers, armoires, fenêtres… on trouve toujours preneur, et le geste libérera de la place à l’enfouissement tout en vous sauvant les frais de l’élimination ! 
  • Triez vos déchets. Les conserver ensemble facilitera le recyclage et le ramassage par d’autres. 
  • Consultez le Répertoire québécois des récupérateurs, recycleurs et valorisateurs de Recyc-Québec pour trouver les compagnies de récupération et les centres de tri de votre région.
  • Isolez les matériaux non recyclables et toxiques afin de procéder à leur élimination plus facilement. Les lampes fluocompactes et les fluorescents peuvent être envoyés dans les écocentres, les magasins IKEA, Home Depot, Réno-Dépôt et RONA. Les restes de peinture et leurs contenants dans les dépôts municipaux, les écocentres, chez les détaillants de matériaux de construction. Pour les autres RDD et matériaux électroniques, consultez les aide-mémoire de Recyc-Québec.
  • Les petits morceaux d’ossature de bois peuvent être taillés et utilisés comme combustible. Sinon, on les emmène au centre de tri, il seront réacheminés à des compagnies qui les transformeront en panneaux de contreplaqué, palettes d’aggloméré moulées, briquettes pour les foyers, litière, granules combustibles, paillis ou encore en panneaux acoustiques.  
© Céline Lecomte

Même si vous suivez à la lettre toute ces recommandations, vous aurez probablement besoin d’un conteneur pour vos projets de construction ou de rénovation. Certaines compagnies de location offrent un service clé en main: vous mettez tous vos matériaux dans le même conteneur et la compagnie s’occupe de faire le tri pour vous en plus de vous faire un rapport détaillé caractérisant vos rebuts et vous informant sur ce qui a été recyclé, valorisé et jeté.

Recherchez des centres de recyclage privés ou municipaux et si vous poursuivez une certification de bâtiment écologique tel que LEED®, le centre devra fournir un rapport sur la quantité de déchets pouvant être recyclée et la quantité ayant été acheminée à la décharge.

Pour en savoir plus, consultez notre excellent Portail Recyclage et gestion des déchets.