Autoproduire son électricité au Québec, photovoltaïque © Sun Trim Photoghraphy, CC

Autoproduire son électricité au Québec : les plus et les moins du système photovoltaïque

Écohabitation 24 novembre 2012 10:52

Environnement, finances, intérêt technologique, aspects pratiques… on fait le tour des avantages et des inconvénients de l’installation de panneaux solaires photovoltaïques pour votre maison. Ensuite, ce sera à vous de choisir !

Protection de l’environnement

Les plus

  • La production de cette électricité est renouvelable, propre, sûr et fiable
  • Son exploitation n’est pas à l’origine de pollutions (pas de rejet de GES ni de bruits) et ne perturbe pas le milieu environnant.
  • Son utilisation limite celle des autres (groupes électrogènes) et leurs inconvénients.
  • Son fonctionnement est silencieux.
  • C’est un moyen de produire de l’électricité renouvelable facilement accessible au particulier.
  • Son rendement relativement faible ne gaspille pas une ressource polluante et limitée, comme c’est le cas avec les énergies fossiles.

Les moins

  • Le recyclage des cellules photovoltaïques en fin de vie pose des problèmes environnementaux.
  • Pour les applications autonomes, les batteries sont très polluantes (métaux lourds) et doivent absolument être recyclées.
  • En cas de mauvais temps prolongé, il faut un chargeur pour recharger la batterie d’accumulateurs à partir du groupe électrogène.

Aspects économiques et financiers

Les plus

  • Repose sur des technologies ayant une marge de progrès et d’innovation importante, donc fort potentiel de développement.
  • L’énergie photovoltaïque est exploitable quel que soit l’endroit où vous vivez, peut s’intégrer presque partout tout en fournissant une large palette de puissances (de 1 à 5000 watts).
  • Solution qui peut être moins coûteuse selon la situation géographique de votre habitat (en site isolé) que celle d’un raccordement au réseau.
  • Durée de vie élevée (plusieurs dizaines d’années) et prolongée si utilisé avec d’autres systèmes complémentaires.
  • Peu de frais d’exploitation et simplicité d’installation et d’entretien.
  • Possibilité de développer graduellement votre système car les panneaux PV et la batterie d’accumulateurs sont modulaires (selon votre budget ou besoins).

Les moins

  • La fabrication du module photovoltaïque relève de la haute technologie et requiert des investissements d’un coût élevé.
  • Énergie actuellement la plus chère par kWh.
  • L’électricité qu’il produit coûte plus cher que l’énergie bon marché des services publics au Canada.
  • Obligation d’utiliser des appareils électroménagers économes en énergie.
  • Les coûts de production restent élevés, de l’ordre de 38 à 46 centimes par kWh.
  • Pour rendre cet investissement pertinent, il faut l’accompagner d’une réduction de la consommation électrique de l’habitation.

Aspects technologiques

Les plus

  • Peut se substituer à des toits ou façades, comme élément de bâtiment en verre produisant de l’énergie.
  • Peut fonctionner avec d’autres systèmes comme l’éolienne.
  • Les centrales photovoltaïques sont simples à installer.
  • De nouvelles technologies permettent d’atteindre des niveaux de performance très élevé (jusqu’à 38%).

Les moins

  • Doit se réserver à des appareils, à des outils et à des dispositifs d’éclairage très éconergétiques.
  • N’est pas recommandé dans certains cas : le chauffage à l’énergie photovoltaïque par exemple.
  • Le stockage en application autonome : améliorer la durée de vie des batteries.
  • Le stockage de l’énergie électrique pose encore de nombreux problèmes
  • Le rendement actuel des cellules photovoltaïques reste assez faible et ne délivre encore qu’une faible puissance.

Aspects pratiques et sociaux

Les plus

  • Les démarches à entreprendre vont en se simplifiant.
  • Il existe de nombreux conseillers.
  • La filière solaire pourrait devenir un vecteur important de l’emploi au Québec.

Les moins

  • Le photovoltaïque est dépendant des conditions météorologiques (des variations journalières et annuelles du rayonnement solaire).
  • Est plus efficace si combiné avec d’autres technologies énergétiques.
  • Les démarches à effectuer pour se raccorder au réseau sont nombreuses et longues (6 mois).
  • Le propriétaire doit contrôler la consommation d’électricité lorsque les bulletins météorologiques annoncent une couverture nuageuse.
  • Il n’assure pas le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire.

Commentaires (0)

Rechercher...