Nature Fibres, la jeune compagnie d'Asbestos, sort de ses lignes de production toutes neuves ses premiers panneaux de chanvre industriel local. Un beau rebondissement économique dans cette ancienne région minière.

Racines régionales

La MRC des Sources y est pour quelque chose: soutenir les entreprises dans le secteur des technologies environnementales fait partie de ses priorités stratégiques depuis plusieurs années. Comme en témoigne le succès croissant de l’événement annuel du Rendez-vous des Écomatériaux, la région voit les choses en grand pour se positionner comme un leader de choix dans le secteur.

En effet, en 2017, la MRC d'Estrie a accueilli à bras ouverts l’entreprise Nature Fibres: en plus du million de dollars accordé par le gouvernement du Québec par l’entremise du Fonds de diversification économique de la MRC, l’entreprise manufacturière a reçu des subventions intéressantes de la MRC. Objectif: manufacturer des produits d’isolations de chanvre localement, de la matière première jusqu'au produit fini, en passant par le défibrage et le nappage.

© Nature Fibres

En plus d'opérer la production à Asbestos, Nature Fibres contribue à maintenir le dynamisme de la zone agricole en offrant à plusieurs agriculteurs de la région un beau débouché pour leurs cultures.


Le chanvre ne demande aucuns pesticides et insecticides et très peu d'eau. Pour la même période de croissance, le chanvre fixe 5 fois plus de CO2 que le bois. De plus, il valorise les terres en friches, car il est cultivé dans le cadre de rotation des cultures.


Ainsi, grâce à des partenaires d’affaires chevronnés et l'appui des dirigeants de la MRC des Sources, Nature Fibres s’est rapidement taillé une place de choix dans l’économie locale et fait la fierté de la région. La jeune compagnie a déjà à son actif 90 projets de construction et de rénovation, tant résidentiels qu’industriels.

© Nature Fibres

Biosourcé et performant

Nature Fibres est la première entreprise en Amérique du Nord spécialisée dans la production industrielle d’écomatériaux. Après un an de construction et de mise en place des équipements, elle a démarré ses opérations en mars 2018. Cet automne, les récoltes locales de chanvre permettront de fournir 75 % de la matière première requise pour la production. « 25 % de notre chanvre viennent encore de France », précise Sébastien Belec, directeur général de Nature Fibres « mais nous espérons que la production locale répondra bientôt entièrement à nos besoins ».

Faible impact environnemental

En plus d’être façonné à partir de matière première locale, le cycle de vie de la laine de chanvre est vraiment favorable. On l’a compris, la matière première est renouvelable.

Côté fabrication: à titre de comparaison, pour produire un panneau de laine de chanvre de l'épaisseur nécessaire pour obtenir une valeur R10, il aura fallu 3,4 kWh d’énergie, alors qu'il en faudra 5,5 kWh pour la cellulose, 15,6 kWh pour la laine de roche et... 48,4 kWh pour le polyuréthane! Pour la même résistance thermique, le polyuréthane requiert donc 14 fois plus d'énergie grise! (source: calculs de Denis Boyer, coordonnateur en efficacité énergétique chez Écohabitation).

En fin de vie, les panneaux et blocs sont réutilisables ou recyclables, ce qui n'est pas le cas du polyuréthane.

© Nature Fibres

Les fibres de chanvre cumulent les atouts

Et la performance du produit est bien sûr au rendez-vous. La laine de chanvre accumule les avantages: elle agit comme un isolant thermique et acoustique, elle résiste très bien aux nuisibles, présente une forte résistance mécanique, et reste ouverte à la diffusion de vapeur d’eau en jouant un rôle de régulateur hygrométrique. Perméable, la fibre de chanvre permet de réguler les flux de vapeurs résultant des différences de températures intérieures et extérieures. Ainsi, le climat intérieur de vos pièces et leur taux d’humidité relative sont régulés de manière optimisée (en savoir plus sur la perméance).

Et pas de gants obligatoires pour la manipuler: la laine de chanvre est facile à mettre en œuvre. 

Applications multiples

Les usines de Nature Fibres transforment le chanvre en plusieurs produits pour multiplier les applications:

  • panneaux d’isolation flexibles et compressibles ;
  • blocs de maçonnerie ;
  • panneaux d'insonorisation semi-rigides ;
  • panneaux décoratifs et d’insonorisation semi-rigides ;
  • feutres de sous-plancher.

Dans la pratique

Le produit le plus vendeur? C'est le panneau Naturchanvre, utilisé pour l'isolation des murs, toits et planchers. Les étapes de pose sont assez simples:

  1. Mesurer l’emplacement des structures à remplir
  2. Ajouter à cette dimension ¾ de pouce pour assurer la mise en place par compression
  3. Couper le panneau avec une meuleuse, une scie circulaire ou un couteau sabre
  4. Poser le panneau en compression par simple pression manuelle
  5. Pour gérer correctement le transfert de vapeur d’eau, installer du côté chaud de la paroi un pare-vapeur en fonction de sa perméance

Le produit s'intègre parfaitement dans la composition d'un mur écologique hyperperformant. Sébastien Bélec propose une utilisation combinée avec des panneaux de fibre de bois, pour des murs d'origine entièrement biosourcée. De l'intérieur vers l'extérieur: finition intérieure / double lattage / freine-vapeur / panneau de fibre de bois / isolant de chanvre et structure bois / panneau de fibre de bois / lattage / finition extérieure. Pour une perméance optimale, Sébastien Bélec conseille le pare-vapeur DB+ de pro clima. Pour d'autres compositions d'enveloppes hyperperformantes écologiques, consultez la publication d'Écohabitation Dessins techniques pour les nouvelles construction (réservée aux membres professionnels).

Denis Boyer, coordonnateur en efficacité énergétique chez Écohabitaion, souligne que ce type de paroi présente l'avantage de permettre le séchage, non seulement de l'humidité contenue dans la structure au moment de la construction, mais aussi de l'enveloppe en cas d'une infiltration ou d'un dégat d'eau.

Des perspectives prometteuses

Grâce à leur prix intéressant, les produits de Nature Fibres devraient intéresser de nombreux constructeurs et rénovateurs : on peut se procurer des panneaux de laine de chanvre de 5,5'' pour 1,90 $ et de 3,5'' pour 1,35 $ le pied carré. « Nos prix se situent entre ceux des laines minérales et les panneaux de polystyrène », commente le directeur de Nature Fibres.

Les produits seront très bientôt commercialisés et accessibles aux particuliers comme aux professionnels: « nous sommes présentement en discussion avec la filiale de BMR afin de mettre nos produits dans quelques centres de rénovation. Le tout serait pour une représentation dans les grands centres » annonce Sébastien Bélec. Interrogé sur le potentiel de développement de sa compagnie, il répond que « le marché des isolants biosourcés se développe rapidement auprès des particuliers, et de plus en plus avec les architectes et les entrepreneurs, de plus en plus conscientisés. La demande vient de partout au Canada. »

Une des vedettes du RDV des écomatériaux

Les 23 et 24 octobre prochains aura lieu la quatrième édition du Rendez-vous des écomatériaux. Nature Fibres y participera bien sûr, car c’est grâce à la première édition de cet événement franco-québécois que l’entreprise d'Asbestos a pu rencontrer les intervenants économiques de la MRC des Sources et entamer les démarches de concrétisation de son projet.

L'événement, dont l'objectif est de favoriser le réseautage d’affaires, attire chaque année plus de participants d'horizons variés: architectes, urbanistes, ingénieurs, élus, organismes publics et parapublics, entrepreneurs, industriels et distributeurs de matériaux de construction.

Les nouvelles technologies environnementales et de l’éco-construction y sont à l'honneur: en plus de conférences et kiosques d'entreprises de ce créneau, les participants pourront assister à des bancs d’essai sur les écomatériaux et aux tests de validation de l’efficacité énergétique des écomatériaux en situation réelle. Nature Fibres y réalisera une démonstration de projection de fibres de bois le mardi 23 octobre. Consultez la programmation complète!

« Cet événement (...) symbolise notre capacité à changer la vocation économique de la région des Sources » commente Hugues Grimard, maire d'Asbestos et président de la Table des MRC de l'Estrie (TME).

En savoir plus

Pour en apprendre davantage sur la technologie et le potentiel économique et environnemental, la MRC des Sources vous invite au Rendez-vous des écomatériaux les 23 et 24 octobre prochains à Asbestos.