Depuis des décennies, l’efficacité énergétique des bâtiments est dans le viseur des décideurs politiques et des professionnels. Une nouvelle vision du bâtiment durable s’impose de plus en plus: considérer aussi le poids de l’impact environnemental des matériaux mis en œuvre dans les bâtiments. Privilégier le caractère biosourcé et recyclable, la durabilité et l’aspect local.

Certes, l’impact environnemental de la construction est ponctuel, mais au pays de l’hydroélectricité, l’énergie d’opération se fait de plus en plus légère grâce aux efforts et à l'expertise des professionnels. D’où l’intérêt de l’analyse du cycle de vie, tant en termes de bilan carbone que d’impact environnemental sur les écosystèmes et les ressources non renouvelables.

Le succès du Rendez-vous des écomatériaux, signe de l’intérêt croissant pour l’impact environnemental des bâtiments

C’est selon cette vision du bâtiment que le Rendez-vous des écomatériaux, fièrement porté par la MRC des Sources, a été créé. L’intérêt des professionnels est croissant : Johanie Laverdière, responsable de l’événement, souligne que « depuis la création du Rendez-vous en 2015, nous ne pouvons que nous réjouir des progrès accomplis dans la filière des écomatériaux ».

panneaux isolants thermiques compressés en fibres de chanvre
Panneaux isolants thermiques compressés en fibres de chanvre

Pour sa 5e édition, l’événement international s'est réinventé en une toute nouvelle formule de midis webinaires. Les 17 conférences du programme s'échelonnent sur 9 jeudis midi entre novembre et janvier. Parmi les conférenciers, Charles Thibodeau, expert en analyse du cycle de vie et en génie environnemental, présentera la première DEP d’un isolant biosourcé en Amérique du Nord, réalisée par sa propre firme CT Consultant, le jeudi 12 novembre (en savoir plus et acheter les billets ici).

Doctorant en analyse du cycle de vie sur les systèmes de traitement de l’eau, et postdoctorant en ACV des bâtiments, il a créé CT Consultant pour accompagner les entreprises dans leur démarche de développement durable, d’analyses du cycle de vie et déclaration environnementale de produit (DEP). Son premier mandat consistait à valider et interpréter les résultats de l’ACV de la Maison du Développement Durable (MDD). En plus de ces mandats de consultants, M. Thibodeau est formateur à ÉTS Formation et donne fréquemment des conférences sur ses sujets de prédilection.

Écohabitation, fier partenaire du Rendez-vous des écomatériaux, profite de l’approche de l’événement pour s’entretenir avec Charles Thibodeau au sujet de l’importance de l’analyse de cycle de vie dans le secteur du bâtiment durable, et de l’intérêt des déclarations environnementales de produits dans cette démarche.

Déclarations environnementales de produits: où en est-on au Québec?

Quels sont les secteurs de l’industrie de la construction qui comptent le plus de DEP?

CT. « Les principaux secteurs disposant de DEP sont généralement des produits voués à l’exportation, comme l’aluminium et le bois, et visant le marché du bâtiment durable (LEED). En effet, pour les projets de bâtiments commerciaux et institutionnels visant la certification LEED, très en vogue aux États-Unis, les DEP sont souvent requises pour obtenir des points. Ainsi, la réalisation d’une DEP pour le manufacturier québécois devient un outil précieux pour percer le marché du bâtiment LEED, maintenir ses parts de marché ou même augmenter ses ventes.

Un autre secteur en pleine expansion est celui du vitrage avec plusieurs entreprises québécoises ayant fait faire une DEP de leur produit. »

Fabrication d'une fenêtre en PVC dans l'usine de production
Fabrication d'une fenêtre en PVC dans l'usine de production

Quels sont les secteurs où il manque de DEP pour faire des analyses complètes de bâtiment?

CT. « Les secteurs de niche, ou strictement locaux, qui affichent des petites productions au Québec ont généralement moins réalisé de DEP à l’heure actuelle. On peut ainsi penser aux produits en polymère, aux membranes de protection, à la maçonnerie, à la ventilation et à la plomberie.

Il faut aussi considérer que les DEP produites au Québec prennent en compte l’ensemble des lieux de vente des produits, donc elles tiennent compte du transport pour acheminer ces produits et la fin de vie des produits selon les différents marchés (Québec et exportation). »

Vers un répertoire de DEP pour faciliter l’analyse de cycle de vie des bâtiments

Pensez-vous qu’à terme, il sera possible de réaliser une base de données exhaustive sur les produits québécois, pour pouvoir faire des ACV de bâtiment complètes et locales? Dans combien de temps selon vous?

CT. « La création d’une base de données de DEP uniquement pour le Québec serait bien, mais il faut tenir compte que beaucoup de produits de construction proviennent d’ailleurs au Canada et des États-Unis. Il est plus intéressant d’avoir une base de données qui référence un maximum de produit utilisés usuellement par le secteur de la construction au Québec, mais qui sont produits partout en Amérique du Nord. »

Les principales bases de données de DEP nord-américaines sont :

  • Transparency Catalog
  • La base de données du Groupe CSA
  • SPOT, base de données de produits durables
(les liens sont en bas)
« Il est intéressant de souligner que, dans un futur proche, le gouvernement fédéral compte mettre sur pied une base de données d’inventaire du cycle de vie des produits et matériaux de construction fabriqués au Canada. » Charles Thibodeau, CT Consultant
Usine de production de panneaux de gypse
   Manufacture de panneaux de gypse

Opportunités et freins: quels sont les enjeux autour des DEP au Québec ?

Il y a un manque de connaissance de l’impact environnemental des matériaux de construction, au Québec. Selon vous, est-ce que l’ACV de tout le bâtiment est une information qui devrait être plus considérée par rapport à la performance énergétique de l’enveloppe?

CT. « Effectivement, seuls les architectes spécialisés en matériaux écologiques connaissent les DEP et sont capables de les interpréter. En général, les différents acteurs de l’industrie sont peu familiers avec ces données environnementales, notamment expliqué par un manque de connaissances sur ce sujet. »

« Pour autant, l’analyse du cycle de vie des matériaux peut peser autant, voire plus, que l’efficacité énergétique, dans l’impact environnemental d’un bâtiment. » Charles Thibodeau, CT Consultant

« Ces deux enjeux devraient être traités sur un pied d’égalité dans la lutte contre les changements climatiques et autres impacts environnementaux. En fonction des choix de construction, c’est parfois 75% des émissions de gaz à effet de serre qui proviennent des matériaux, alors que le reste vient de l’énergie électrique lié au chauffage.

En outre, l’hydroélectricité québécoise possède un facteur d’émissions de GES très faible par rapport aux facteurs d’émissions des bouquets énergétiques des réseaux électriques de la plupart des régions du monde. C’est pourquoi l’analyse de cycle de vie permet de cerner en détail les éléments les plus émetteurs du bâtiment, et de mieux comprendre les enjeux liés aux émissions de GES dans la construction. »

Est-ce l’enjeu financier qui freine les manufacturiers à réaliser des DEP de leurs matériaux et produits?

CT. « L’enjeu financier dépend des secteurs ou des types de manufacturiers. Pour les multinationales, ce n’est pas un souci majeur, mais pour les plus petits manufacturiers, ça peut être un frein. Dans ce contexte, les appuis financiers gouvernementaux peuvent donner un bon coup de main! Par exemple, le Ministère des forêts, de la faune et des parcs a lancé une mesure pour subventionner 75 % des coûts d’une DEP d’un produit du bois. Un autre programme finance 50 % de la DEP si le produit est voué à l’exportation.

Les petites compagnies qui n’opèrent pas dans ces secteurs et n’exportent pas sont donc moins favorisées pour la réalisation de DEP. »

Matériaux de construction industriels dans une quincaillerie
Matériaux de construction industriels dans une quincaillerie

Selon vous, qu'est-ce qui pourrait démocratiser le recours aux DEP par les maîtres d'ouvrage et les concepteurs?

CT. « Pour les maitres d’ouvrage et les concepteurs, des formations ciblées pourraient grandement être utiles pour bien expliquer la nature et les bénéfices d’une DEP. Par ailleurs, si davantage de promoteurs immobiliers exigeaient que la grande majorité des produits composant le bâtiment aient fait l’objet d’une DEP, cela pousserait les maîtres d’ouvrage et les concepteurs à les demander aux différents manufacturiers et ces derniers seraient très fortement incités à les réaliser.

En outre, les villes, les institutions gouvernementales ou les grands développeurs immobiliers pourraient exiger des DEP sur les produits présents dans leurs constructions. »

Vous êtes maître d'ouvrage ou concepteur, et vous êtes intéressé par une formation sur les déclarations environnementales de produits? Contactez-nous! Nous serons heureux d'offrir des sessions techniques pour les professionnels sur le sujet.

La déclaration environnementale de produits: un outil pour valoriser la valeur environnementale des écomatériaux

Nature Fibres, le manufacturier de matériaux biosourcés d’Asbestos, a choisi de réaliser une DEP de son isolant en chanvre, NatureChanvre. Quelle a été sa motivation?

CT. « À mon avis, la DEP de l’isolant en chanvre NatureChanvre fabriqué par Nature Fibres à Asbestos pourrait leur servir à augmenter leur vente locale et international. Avec ce bilan environnemental, ils peuvent prouver hors de tout doute que leur produit atteint une performance environnementale enviable face aux produits concurrents. Un isolant biosourcé bénéficie déjà d’une perception environnementale très favorable, mais avec cette DEP, Nature Fibres pourra utiliser des chiffres vérifiés sur les impacts du cycle de vie de leur isolant lors de leurs communications. »

Dans quel PCR (product category rules) a été classé le NatureChanvre?

CT. « Pour réaliser la DEP du Nature Chanvre, le PCR pour les isolants produits par UL Environment a été utilisé. Ce PCR permet d’établir les règles pour la réalisation de toutes les DEP des isolants thermiques utilisés dans la construction en Amérique du Nord. L’unité fonctionnelle, c’est-à-dire l’unité de référence pour présenter les impacts est de « 1 RSI », Ainsi, les impacts des différents isolants pourront être comparés sur cette base de 1 RSI. 

Le produit NatureChanvre se révèle-t-il plus avantageux par rapport à des isolants équivalents?

CT. « Oui, l’isolant NatureChanvre possède des performances environnementales favorables par rapport aux autres isolants, notamment sur le plan des changements climatiques. »

Usine de production de l'isolant de fibres de chanvre Nature Chanvre
Usine de production de l'isolant de fibres de chanvre Nature Chanvre

Participez au Rendez-vous des écomatériaux: 9 midis à la carte!

Ces résultats seront présentés au cours de la conférence de Charles Thibodeau, le jeudi 12 novembre. Il est possible d'assiter à sa conférence uniquement, pour des frais d'inscription de 10 $ + taxes. Mais les conférences qui suivent étant tout aussi intéressantes, n'hésitez pas à les suivre toutes!

Achetez vos billets ici!

Consulter les bases de données de DEP nord-américaines