Les vacances à la maison, un second confinement automnal: voilà à quoi l’emploi du temps de beaucoup de Québécois a ressemblé. Nous sommes nombreux à avoir profité de la situation pour mettre les mains dans la terre: les pépinières, complètement dévalisées depuis le printemps, ont fait une bonne année! Nos articles sur les serres ont eu d'ailleurs eu beaucoup de succès! Nous vous avons partagé les 7 principes pour une serre abondante, et 3 modèles de serre à faire soi-même.

Justement, comme bon nombre de Québécois, après avoir agrandi son potager au printemps, Matthew Cosgrove, le père du directeur d’Écohabitation, a profité de l’arrivée de l’automne pour construire une serre dans son jardin. Très résistante, ne nécessitant aucun chauffage et relativement facile à construire, la serre a fait ses preuves! Nous avons demandé à Matthew de partager son expérience.

Planifier la construction d’une serre : choisir les plans, les matériaux

Résident en Outaouais, où la neige est particulièrement abondante, Matthew Cosgrove devait construire une structure vraiment résistante, et tant qu’à faire, qui durerait des années sans nécessiter d’entretien. Son choix s’est porté sur les plans de Hoop House de Mother Earth News, un magazine américain bimensuel fondé en 1970.

Plan d'une serre tunnel à faire soi-même
Hoop House © Mother Earth News

Une serre tunnel classique, avec des arceaux peu coûteux faciles à monter

Il s’agit d’une serre tunnel classique construite en tuyaux de PVC, souples et solides. Parfait pour les régions froides où le vent souffle fort! Pour la base de la serre, des tuyaux courts et larges sont plantés dans le sol à intervalles réguliers, puis ils sont vissés et boulonnés à un grand cadre rectangulaire fait avec des 2x6. Dans ces tuyaux d’environ 1 pied de haut sont insérés des tuyaux plus fins, jointés au sommet de la structure pour former les arceaux. On recouvre le tout d’une toile en polythène résistant aux UV.

Matthew a choisi des tuyaux de PVC Schédule 40, blanc, utilisés habituellement pour des conduits d’eau. Les tuyaux de PVC gris, utilisé par les électriciens pour inclure les fils, sont aussi pratiques, puisqu’ils peuvent s’emboiter les uns dans les autres. Les tuyaux de PVC blanc devront être raccordés avec des pièces spécifiques.

En fonction de la largeur et de la hauteur désirées, on utilise le même nombre de tuyaux, il suffit de les choisir plus longs et d’un diamètre plus grand. Voici la quantité de tuyaux recommandé par Mother Earth News :

Serre de 10 à 12 pieds de large :

  • Tuyaux de ¾ de pouce de diamètre pour les arceaux et de 1 pouce pour la base
  • 19 pieds de tuyaux

Serre de 12 à 14 pieds de large :

  • Tuyaux de 1 de pouce de diamètre pour les arceaux et de 1 ½ pouce pour la base
  • 23 pieds de tuyaux

Serre de 14 à 16 pieds de large :

  • Tuyaux de 1 ½ de pouce de diamètre pour les arceaux et de 2 pouces pour la base
  • 27 pieds de tuyaux

Ces dimensions prennent en compte un espacement de 36 pouces entre les arceaux. Dans les régions venteuses et particulièrement enneigées, il est conseillé de monter des arceaux tous les 24 pouces.

Matthew a décidé de construire une serre de 12 pieds de large et de 18 pieds de long, mais en modifiant la structure : « J’ai préféré donner plus de hauteur à la serre. 6 pieds de haut à l’intérieur, ce n’est pas très confortable, surtout quand il fait très chaud! Ma serre offre donc une hauteur libre de 9 pieds à son sommet. »

Voici les matériaux qu’il a achetés à la quincaillerie:

  • 14 tuyaux de 1 pouce ¼ de 12’ de longueur pour les arceaux
  • 4 tuyaux de 2 pouces pour la section à terre
  • Environ 80 pieds de 2x6 pour les cadres au sol et pour les portes. Privilégier le bois traité ou le cèdre (pour résister à l’humidité). Avec les ruptures de stock de vois de construction, Matthew a dû se rabattre sur l’épinette.
  • Environ 60 pieds de 2x4 pour maintenir les arceaux ensemble
  • Environ 120 pieds carrés de bâche pour serre en polyéthylène de qualité supérieure résistant aux rayons UV. Au choix : garanti 4 ans ou 8 ans. Ne pas choisir de polyéthylène classique utilisé comme pare-vapeur, qui sècherait après une saison
  • 2 panneaux de contreplaqué de ½ pouces d’épaisseur, pour la porte et façades avant/arrière
  • Quelques 2x3 pour visser les portes
  • Des boulons et vis

Pour un total de 700 $ environ!

Montage de la structure de la serre tunnel

Après avoir identifié une zone orientée plein sud et à l’abri du vent, à côté d’épinettes, Matthew a posé un géotextile à terre, pour empêcher que les mauvaises herbes poussent. Il est possible de poser du gravier sur le géotextile mais Matthew a préféré garder le géotextile comme sol à l’intérieur de la serre.

Construire une serre super productive, matériaux pas chers

Après avoir monté le cadre de bois, il joint les tuyaux de 1 pouce ¼ de diamètre deux par deux pour former les arceaux. Avant d’en insérer les extrémités dans les tuyaux plantés dans le sol, il faut recouvrir de ruban adhésif type Duct tape la partie des tuyaux qui sera en contact avec la bâche de plastique. Le PVC, lorsqu’il est en contact avec du plastique, fait une réaction chimique qui peut endommager la bâche. Peindre les tuyaux est aussi une alternative.

Construire une serre super productive, matériaux pas chers

« Quand on utilise des tuyaux de PVC Schedule 40, gris, conçu pour protéger les conduits électriques, le jointement de 2 tuyaux pour former un arceau est facile : il n’y a pas besoin de morceaux supplémentaires, puisqu’ils ont un embout en cloche pour l’emboîtement. Comme j’ai utilisé du PVC blanc, j’ai fixé les 2 tuyaux avec un raccord, puis collé et vissé la jonction pour solidifier la structure. »

Construire une serre super productive, matériaux pas chers

Les arceaux sont maintenus en place avec des 2x4 posés à l’horizontale, tout autour de la serre, et la structure aux deux extrémités de la serre est bâtie en 2x3. Un côté accueille une porte construite en contreplaqué, et l’autre une fenêtre récupérée.

Construire une serre super productive, matériaux pas chers
Construire une serre super productive, matériaux pas chers
Construire une serre super productive, matériaux pas chers

Au total, entre la recherche du site idéal, des plans, de l’achat des matériaux et de la construction, Matthew a compté 2 à 3 jours de travail.

Construire une serre super productive, matériaux pas chers
Construire une serre super productive, matériaux pas chers

Grâce à cette serre, on peut gagner 3 mois de culture supplémentaires chaque année

Cette serre tunnel toute simple anticipe la saison des cultures d’un mois et demi en début de saison et la prolonge aussi d’un mois et demi à l’automne!

Une température intérieure idéale pour la croissance des légumes et fruits

Dès que le soleil sort, la chaleur monte vite dans la serre! En octobre, alors que les températures se situent entre 5 et 10 degrés, il fait facilement jusqu’à 25 ou 30 degrés dans la serre, les jours ensoleillés.

Pour stabiliser la température intérieure, Matthew a placé un baril rempli d’eau, profitant de cette masse thermique supplémentaire.

Le contraste de température entre l’intérieur et l’extérieur crée de la condensation à l’intérieur : «  il y a énormément d’humidité dans la serre, les plantes aiment ça! C’est simple, la toile dégoutte toute la journée quand c’est ensoleillé. ».

Pas de chauffage!

La serre a été conçue de manière minimaliste : sans chauffage, avec une seule épaisseur de bâche de plastique. « Si la serre est chauffée, Il est préférable de doubler le polyéthylène pour créer un espace d’air qui jouera le rôle d’isolant. Ici, j’ai posé seulement une couche car je n’ai pas l’intention de faire pousser des plantes tout au long de l’année. Peut-être que j’installerai un petit chauffage d’appoint au printemps pour aider les semis à démarrer au printemps prochain. »

Première saison de plantations

La serre a été achevée en septembre, ce n’était donc pas le moment idéal pour faire des semis à grande échelle, mais malgré le gel de la mi-septembre, les légumes sont vigoureux! « Nous avons tout de même semé de la laitue, déjà prête à manger tous les jours. Sinon, on a transplanté des plants de chou frisé, bien résistant au froid. Ils ont déjà bien poussé, et ils devraient continuer jusqu’en décembre. Sinon, on a du basilic, du persil et d’autres fines herbes, ainsi que des plants de tomate et des fleurs. »

quelles plantes cultiver en serre, prolonger la saison des récoltes
quelles plantes cultiver en serre, prolonger la saison des récoltes
quelles plantes cultiver en serre, prolonger la saison des récoltes

Matthew conclut avec humour: « On va voir comment ça va résister à l’hiver! ». Rendez-vous l’an prochain! Vous avez construit votre propre serre et vous désirez aussi partager votre expérience? Écrivez-nous!