Préchauffer l’air frais entrant dans la maison © JC, CC

Le préchauffage de l’air frais

En hiver, l'air neuf qui entre dans la maison par la ventilation est une charge supplémentaire pour le système de chauffage, et induit une consommation d’énergie importante. Comment « préchauffer » cet air pour limiter la déperdition d’énergie ?

Écohabitation 15 novembre 2012 23:36
Stéphane Braye, élève-ingénieur à l'EIGSI à La Rochelle, dominante Énergie & Environnement, et diplômé de Licence professionnelle « Maîtrise de l’Énergie dans le bâtiment » (Montpellier), avec Denis Boyer et Emmanuelle Walter (Écohabitation).

Prenons l’exemple d’une maison type ayant le profil suivant : maison unifamiliale de 140 m² (1500 pi²) avec un système de chauffage électrique. Selon le calculateur de l’agence de l’efficacité énergétique[1] le bilan de chauffage est le suivant :

Les fuites d’air qui correspondent à notre apport d’air neuf (débit d’air extrait = débit d’air entrant) représente 28 % des déperditions de chaleur de notre logement, soit 311 $/an, avec un tarif de l’électricité de 0.0827 $/kWh.

Détail des résultats :

 

$

%

Fuites d'air

311,00 $

28%

Entretoit

90,00 $

8%

Portes et fenêtres

320,00 $

29%

Murs hors-terre

161,00 $

14%

Sous-sol

240,00 $

21%

Total

1 122,00 $

100%

 

On peut donc constater un potentiel d’économie relativement important (28 % pour notre maison type) sur l’apport d’air neuf.

Plusieurs solutions de préchauffage se présentent à nous, que nous allons détailler dans cette fiche. Elles peuvent toutes être utilisées conjointement à un Ventilateur Récupérateur de Chaleur (VRC) pour en optimiser son fonctionnement, permettant de gagner quelques degrés supplémentaires et d’éviter de recourir au mode dégivrage qui est consommateur d’énergie.

[1]Agence de l’Efficacité Énergétique, Québec, consulté le 17 juil. 2012.

Pour lire l’ensemble de cette fiche

  1. Ventilation : il faut de l’air frais dans un logement !
  2. Le ventilateur récupérateur de chaleur, premier maillon de la conservation de la chaleur
  3. Préchauffer l’air avec un « Puits canadien » ou « échangeur d’air géothermique » (EAG)
  4. Le puits canadien pour préchauffer l’air frais : matériaux et composants
  5. Puits canadien : comment le dimensionner ?
  6. Comment rentabiliser un puits canadien ?
  7. Puits canadien : un exemple d’installation en banlieue de Montréal
  8. Préchauffer l’air frais de la maison avec une boucle de préchauffage géothermique passif
  9. La boucle de préchauffage géothermique passif : matériaux et conseils pour l’installation
  10. Préchauffer l’air neuf de la maison avec un panneau chauffe-air solaire
  11. Le panneau chauffe-air solaire pour préchauffer l’air de la maison
  12. Préchauffer l’air de sa maison pour alléger la facture d’électricité : notre récapitulatif

Commentaires (0)

Rechercher...