© Ecorad

Ne remplacez pas vos radiateurs en fonte, restaurez-les!

Écohabitation 24 juillet 2018 12:30
Lydia Paradis Bolduc et Paola Duchaine, révisé par Paola Duchaine

Efficaces autant qu’élégants, les radiateurs gagnent à être restaurés.

En achetant votre duplex construit avant 1950, vous avez hérité d'un système de chauffage à l'eau chaude et de beaux calorifères de fonte à la patine antique ornent de nombreux murs. Vous êtes alors confronté à un choix de taille: conserver ces pièces de collection ou passer à de discrètes plinthes... Vous voulez notre avis? Gardez-les!

Entretien et durabilité

En plus d'être follement vintage, les radiateurs en fonte procurent une chaleur rayonnante très enveloppante. Silencieux, ils réchauffent vos soirées d'hiver avec une performance similaire à celle d’une plinthe électrique, tout en procurant bien plus de confort. Et avec un bon entretien, ils sont très durables… Leur durée de vie peut excéder 50 à 60 ans!

La clé est justement dans l'entretien, car évidemment, ils vieillissent aussi et ont besoin d'amour.

Purger

Premièrement, ils doivent être purgés chaque année, ou s'ils font des bruits inhabituels. L’air que peuvent contenir les tuyaux empêche en effet une diffusion optimale de la chaleur sur tout le réseau.

Lutter contre le tartre

Ensuite, l'entartrage guette ces systèmes à l'eau chaude: des dépôts de calcaire se déposent au fil du temps dans les tuyaux et peuvent diminuer le débit de circulation d’eau, ce qui nuit à l’efficacité du système. En outre, cela peut entraîner une surconsommation d’énergie allant jusqu'à 40% pour conserver la même qualité de confort thermique qu'un système bien entretenu.

Les adoucisseurs d’eau et les polyphosphates introduits dans le réseau peuvent parer au problème en dissolvant les dépôts. Ils peuvent même lutter contre la corrosion dans les circuits. Les appareils antitartres électriques eux, sont constitués de deux électrodes immergées dans l’eau à traiter. Une impulsion électrique crée un courant électrique qui favorise la précipitation des ions en suspension. Un système de captage permet de recueillir les formations de calcaires précipités à la sortie du réseau.

Lutter contre la corrosion 

Comme l’entartrage, la corrosion est un phénomène pernicieux car invisible de l’extérieur. Trois types de traitement préventifs de la corrosion existent : les silicates, qui se présentent sous la forme de solution liquide et forment une mince couche de silice protectrice sur les parois de la tuyauterie ; les phosphates-zinc qui, comme les silicates, forment un dépôt protecteur sur les canalisations ; et le traitement électrolytique par anode en aluminium. Ici, il s’agit de placer une anode en aluminium dans le ballon de production d’eau chaude. La décomposition de l’anode libère un composé (de l’oxyde d’aluminium) qui se dépose dans les canalisations et les protège.

Enfin, les nombreuses couches de peintures qu'ils ont reçues peuvent réduire de 15 % l’efficacité des systèmes... 

© Ecorad

Renouveler leur charme et leur efficacité grâce à la restauration... et l'électrification!

Pourquoi acheminer vos radiateurs aux sites d’enfouissement s'ils peuvent être restaurés? Justement, l'entreprise québécoise Ecorad est née de la constatation qu’on acheminait sans culpabilité une matière solide et encore valable aux rebuts. L’entreprise redonne ainsi vie à des objets qu’elle considère précieux et qui font partie de notre patrimoine. « Ces dispositifs de chauffage désuets, après avoir magnifiquement orné nos maisons anciennes pendant plusieurs générations, méritent encore une place de choix dans nos décors traditionnels ou contemporains » affirment les propriétaires de l'entreprise.

Ecorad propose donc de restaurer les calorifères antiques, grâce à un processus environnemental de décapage des vieilles peintures au jet d’eau (recommandé par Patrimoine Canada). L'intérieur des pièces est nettoyé, et des tests de fuites sont effectués. Enfin, les radiateurs retrouvent une seconde jeunesse avec une finition charbon ou autre en option. L'effet avant-après est garanti!

© Ecorad

Si votre système central fait défaut et que vous voulez éliminer le mazout de votre vie (ce qui est très louable), conservez tout de même vos chefs d'oeuvre en fonte!

La compagnie Ecorad offre la possibilité de convertir à l'électricité les radiateurs en retirant leur tuyauterie et en les remplissant d’un mélange d’eau et de glycol pour conserver son potentiel de radiation. Enfin, un élément chauffant électrique y est inséré. L'appareil fonctionne ainsi sans chaudière!

Il devient alors plus facile de gérer le confort dans la maison, puisque chaque unité devient en quelque sorte une petite fournaise indépendante qui se contrôle par thermostat. Tous les bénéfices du chauffage radiant de masse sans le casse-tête du système central! Plus besoin de tuyauterie encombrante, de mazout ou de gaz, ni même d’entretien...


Quel impact environnemental ?

  • En changeant votre système de chauffage au mazout pour un système à l'électricité, économisez 5 042 kg de CO2 par année

  • En changeant votre système de chauffage au gaz naturel pour un système à l'électricité, économisez 3 480 kg de CO2 par année


Vous recherchez ces petits bijoux? Sachez qu'Ecorad vend des radiateurs recyclés, fonctionannt à l'eau, à la vapeur ou à l'électricité (convertis par leurs soins, donc). Et si vous ne pouvez pas garder vos radiateurs de fonte, la compagnie vous les rachète pour agrandir son inventaire!

Ecorad n’utilise que des matériaux qui sont recyclés à 99 %, ce qui lui a sûrement valu plusieurs prix. Écohabitation salue ce modèle d'affaires durable!

© Ecorad

Restaurer soi-même son radiateur?

Possible de faire ça soi-même? Attention! Si vous soupçonnez qu'une peinture au plomb y a été appliquée, ne les poncez pas à la maison car le risque pour la santé est trop important! Rendez-vous sur cette page de Santé Canada pour en savoir plus: Votre santé et vous - Peintures à base de plomb

Nous vous suggérons plutôt de contacter des détaillants en peinture ou encore de faire affaire avec une entreprise en restauration pour vous assurer que la finition de vos radiateurs soit durable et saine.

Car évidemment, restaurer sous-entend retirer toutes les couches de peintures sur la surface de fonte... Les experts décapent les radiateurs en le vaporisant à très forte pression avec un abrasif. Il peut s'agir de sable de silice (sandblasting), ou encore de bicarbonate de soude. Les risques sont élevés sans protection appropriée. Et le travail doit se faire en atelier, car il est très difficile de décaper un radiateur sans le retirer du plancher.

Il est toujours possible de le poncer à la main, en créant une aire de travail isolée et aérée, et en portant des lunettes, des gants et un masque de protection. Mais s'il y a plusieurs couches de peinture, il sera accablant d'obtenir un travail impeccable de cette manière. De plus, vous produirez beaucoup de poussière (on vous l'a dit, les peintures au plomb sont très toxiques).

Autre avertissement

Les peintures pour moteurs de voitures ne sont pas appropriées pour les radiateurs en fonte car, ironiquement, ces derniers ne sont pas assez chauds ! Pour que ces produits sèchent bien, ils doivent être chauffés à environ 180°C, une température bien plus élevée que celle de vos radiateurs!

Vernir ou huiler?

Pour protéger le radiateur, un apprêt pour le métal à l'uréthane ou une peinture à l'huile conçue pour résister à la chaleur peuvent être utilisés, de même qu'une peinture en cannette (vaporisateur). Toutefois, il ne s'agit pas de produits très écologiques... Et si vous ne trouvez pas de solutions à votre convenance et que vous désirez tout de même en modifier l'aspect, vous pourriez recouvrir vos radiateurs d’une structure conçue à cette fin. Un panneau d'aluminium placé à l'arrière du radiateur reflètera la chaleur dans la pièce.

© bamaminigolf.com

Sources

gmailsigning.com

 

Commentaires (0)

Rechercher...