Plusieurs personnes nous ont contacté au cours des derniers mois pour nous faire part de leurs incertitudes et irritation face à des vendeurs insistants de THERMOPOMPES, de PANNEAUX SOLAIRES et programme de SUBVENTIONS douteux.

De même, plusieurs ont été victimes de sollicitation téléphonique incessante de la part d'un pseudo vendeur d’Écohabitation. Non, il ne s'agit évidemment pas de notre organisme. Écohabitation ne fait JAMAIS de sollicitation téléphonique, ni de porte-à-porte, pas plus qu’il ne vend de matériaux de construction, équipement de chauffage ou panneaux solaires.

Voici ci-dessous les principaux stratagèmes utilisés par ces compagnies frauduleuses pour vous vendre des produits ou services qui semblent trop beaux pour être vrais…

Thermopompes miraculeuses

Plusieurs vendeurs malhonnêtes semblent utiliser la même ruse dans le cas de vente de thermopompes. Ceux-ci proposent une inspection de vos installations puis vous soumettent une soumission promettant des économies d’énergie astronomiques et bien évidemment non-fondées scientifiquement. Par exemple, une réduction de 75 % de votre facture énergétique à l’installation d’une thermopompe…

La performance d'une thermopompe est variable et dépend de nombreux facteurs : la grandeur de l'habitation, la qualité de l'isolation et de l'étanchéité, le type de portes et fenêtres, la température extérieure, etc. La rentabilisation d'un panneau solaire dépend elle aussi de vos besoins, de la demande de vos équipements, de l'emplacement et la superficie des panneaux, etc. Donc, si on vous promet des pourcentages d'économies d'énergie sans avoir fait une analyse poussée de votre maison, ces données ne peuvent qu'être inexactes.

Image money, sous licence CC

Panneaux solaires qui font économiser des milliers de dollars annuellement

Les mêmes discours mensongers et truffés d’exagérations sur les performances et économies réalisées grâce à la pause de panneaux solaires ont été rapportés. Encore une fois, le représentant promet des réductions drastiques de votre facture énergétique à l’installation de panneaux solaires.

Dans le cadre d’un reportage de La Facture diffusé par Radio-Canada, Louis-Olivier Batty, porte-parole d’Hydro-Québec est formel : « Si on regarde le contexte québécois, où les tarifs d’électricité ne sont pas chers, non, ce n’est pas rentable au Québec actuellement de faire de la production à partir des panneaux solaires pour une résidence. »

Écohabitation corrobore les dires de M. Batty : « Pour le moment, à moins que l’habitation soit située loin des réseaux de distributions d’Hydro-Québec, on pause les panneaux photovoltaïques plutôt par conviction que pour la rentabilité » Emmanuel Cosgrove, directeur général d’Écohabitation.

Pour avoir l'heure juste sur la pose des panneaux solaires au Québec, visionnez ci-dessous notre capsule vidéo : Tout sur… la production solaire photovoltaïque.

L’argument des programmes gouvernementaux

Certaines compagnies utilisent l’argument des aides financières ou prétendent travailler pour des programmes gouvernementaux afin de vous vendre des produits ou services. Sachez qu’aucun programme gouvernemental tel que RénoVert ou Rénoclimat ne fait de la sollicitation directe à domicile.

La vigilance est de mise! 

Prenez le temps de bien vous informer sur les produits et services qui vous sont proposés en porte-à-porte, par téléphone ou même sur les réseaux sociaux. Méfiez-vous des vendeurs itinérants qui ne se nomment pas, utilisent des numéros de téléphone cachés ou qui tentent de vous vendre quelque chose sous-pression et de conclure rapidement une vente.

1. Renseignez-vous sur la compagnie

  • Vérifiez si le vendeur détient un permis délivré par l’Office de la protection du consommateur valide et vérifiez si ce commerçant a des plaintes à son dossier.
  • Assurez-vous que le commerçant possède un numéro RBQ.
  • Demandez le nom et les coordonnées du représentant ou vendeur.

2. Méfiez-vous des belles promesses

  • Le produit miracle n’existe pas.
  • Si les économies du représentant semblent trop belles pour être vraies, c'est qu'elles sont probablement fausses.
Image modifiée de 401(K)2012, sous licence CC

3. Comparer les prix

  • Nous suggerons de toujours faire un minimum de trois soumissions. 
  • De façon générale, le prix d'une thermopompe d’entrée de gamme se situe entre 1 800 $ et 2 400 $ et une thermopompe haut de gamme entre 3 000 $ et 4 000 $, installation incluse.

4. Ne jamais signer d'entente trop rapidement

  • Prenez le temps de bien réfléchir avant de signer une entente ou un contrat, rien ne presse.

5. Trouver un fournisseur de produits ou de services fiable

  • Consultez notre Annuaire pour trouver un fournisseur, fabricant ou détaillant digne de confiance.

Pour porter plainte

L'Office de la protection du consommateur, cliquez ici.

Communiqué de la RBQ - Pratiques illégales dans le domaine des thermopompes : La RBQ met en garde les consommateurs, cliquez ici.

Le centre antifraude du Canada (CAFC) et tentez de leur donner le plus de détails possible.

 CAFC : 1-888-495-8501 (numéro sans frais)

Un dossier y a été ouvert et nous espérons que justice suivra son cours.


Le ministère de l'Énergie et des Ressources demande également l’aide de la population : « Si vous croyez être victime de sollicitation frauduleuse, voici ce que vous pouvez faire :

  • Communiquez avec le service à la clientèle du ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles par téléphone au 1 866 266-0008 ou par courriel à services.clientele@mern.gouv.qc.ca;
  • Inscrivez-vous sur la liste nationale des numéros de télécommunication exclus en composant le 1 866 580­-DNCL (3625) ou en visitant le site lnnte-dncl.gc.ca. Ainsi, vous ne devriez plus recevoir d'appel de sollicitation. »

Selon l'Office de protection du consommateur: « Un commerçant s’est présenté chez vous et vous avez accepté son offre ? Vous pouvez annuler ce contrat, sans frais ni explication, dans les 10 jours suivant celui où vous avez reçu votre exemplaire signé du contrat. »

Pour lire l’expérience de tentative de fraude qu’a vécue une résidente de Bois-des-Filions, c’est ici…

Un reportage de CTV sur le sujet...