Écohabitation conseille d'utiliser des produit sans COV. Aussi connu sous le nom de formol, l'urée-formaldéhyde est un gaz toxique contenu dans plusieurs matériaux : colle, bois aggloméré, contreplaqué, panneaux de fibres (MDF), mélamine, etc. On le retrouve donc principalement dans les planchers flottants, les comptoirs et surfaces de travail, les armoires, portes et caissons de cuisines ou meubles de salle de bain.

​Pas étonnant que les rénovateurs soient si nombreux à rechercher des éléments architecturaux exempts de ces composés nocifs. Toutefois, ils sont parfois difficiles à trouver. Ainsi, il est possible de choisir des panneaux de particules, ou panneaux d’aggloméré, possédant un seuil d'émission de COV égal ou plus petit que 0,05 ppm (parties par million). Ceux-ci peuvent être laminés, tels que la mélamine et le stratifié.

L’urée-formaldéhyde fait partie de la famille des composés organiques volatils (COV), des substances issues des hydrocarbures qui se propagent dans l’environnement sans bruit et souvent sans odeur, et ce pendant plusieurs années (5 à 7 ans). Ces derniers se libèrent surtout lorsqu’ils sont exposés à un fort taux d’humidité et à une température élevée, des conditions souvent réunies dans la cuisine et dans la salle de bain. Il peuvent causer de l’irritation, de la nausée, des troubles respiratoires, des réactions allergiques, de l’asthme et sont considérés comme cancérogènes par l’Environmental Protection Agency (EPA)

Quelles infos rechercher?

Pour faciliter vos choix, recherchez les produits possédant l’une des certifications suivantes :

  • NAF (no-added formaldehyde)
  • NAUF (no added urea formaldehyde)
  • ULEF (Ultra Low Emission Formaldehyde), soit un seuil d'émission égal ou plus petit que 0,05 ppm (parties par million).

QUELS PRODUITS?

Voici quelques exemples de produits offerts sur le marché québécois :

Vous pouvez consulter notre répertoire de produits pour les trouver.

Il faut distinguer le formaldéhyde, naturellement présent en faible quantité dans certaines essences de bois, de l’urée-formaldéhyde, hautement toxique et grand émetteur de COV. 

ET LA CERTIFICATION LEED®?

Le système de certification LEED®, quant à lui, accepte aussi les panneaux certifiés CARB, phase 1 ou 2, dont le seuil est de 0,09 ppm. Afin de réduire leur présence dans l’air intérieur, le California Air Resources Board (CARB) a élaboré des normes à l’intention des fabricants pour la quantité de COV acceptable dans certains produits. En vigueur depuis le 1er janvier 2011, la phase 2 a établi un seuil de 0.09 ppm pour les panneaux de particules.

LE POINT SUR LES PANNEAUX DE PARTICULES (OSB) VERSUS CONTREPLAQUÉ (PLYWOOD)

Comme éléments architecturaux, difficile d'échapper aux panneaux en bois. Quoique leurs performances soient à peu près similaires en termes de résistance et de fonctionnalité, l’OSB et le plywood présentent toutefois des différences techniques et environnementales.

OSB (Oriented Strand Board)

Connu sous plusieurs noms – Aspenite, ripe pressée – l’OSB est un panneau de bois composé de petits copeaux rectangulaires issus de petits arbres résineux collés avec de la cire et de la résine. 

  • Moins cher, plus dense, plus uniforme, moins lourd et plus facile à installer que le contreplaqué
  • Meilleure utilisation de la ressource forestière
  • Facile de trouver des panneaux d’OSB fabriqués au Québec, mais rarement FSC
panneau OSB

Plywood 

Les panneaux de contreplaqué sont de minces feuilles de bois collées en alternance les unes aux autres.

  • Plus rigides, plus résistants à l’eau et moins nocifs que l’OSB
  • Importés de l’Ouest canadien
Panneau plywood
© Bystander, sous licence CC

Meubles dits « sans formaldéhyde » : attention, étiquettes trompeuses!

Aide à la planification et assistance dans la gestion des travaux

Bénéficiez de conseils personnalisés pour votre projet de construction ou de rénovation écologique: consultez un de nos coachs en rénovation pour être aidé à :

  • déterminer les priorités
  • fixer un échéancier
  • bien choisir votre entrepreneur
  • comparer des soumissions
  • respecter votre budget
  • connaître les subventions disponibles
  • choisir les bonnes techniques de construction
  • privilégier certains équipements de chauffage et ventilation
  • sélectionner des matériaux et produits durables, abordables et sains.

Consulter le service de coaching.