Dalle sur sol ou sous-sol ? © Emmanuel Cosgrove

Dalle sur sol ou sous-sol ?

Écohabitation 16 mars 2012 04:56
Céline Lecomte

Les constructions neuves québécoises sont très souvent dotées d’un sous-sol. Savez-vous qu’on peut s’en passer, poser la dalle sur le sol, quitte à édifier un étage supplémentaire qui valorisera davantage la maison ? Voici quelques éléments de réflexion.

Construire un sous-sol

Pour : 

  • Il se justifie si le terrain est pentu et nécessite un terrassement.

Contre :

  • Risque d’humidité voire d’inondation qui nécessite une imperméabilisation et un drainage sans faille.
  • Espace sous terre, sans lumière et peu agréable à vivre.
  • Moins de valeur à la revente qu’une maison avec un étage supplémentaire. Lequel sera cependant plus cher à construire !
  • Impact écologique élevé : 1 tonne de ciment Portland=1 tonne de gaz à effets de serre.

La dalle sur sol, sans murs de fondation

Pour :

  • Usage parcimonieux du béton
  • Possibilité d’utiliser la dalle apparente comme masse thermique pour accumuler l’énergie solaire et réguler la température.
  • Coûte moins cher qu’un sous-sol.
  • Réduit les problèmes d’humidité.

Contre :

  • Méthode peu courante au Québec : les entrepreneurs habitués à ce type de dalle dans le contexte résidentiel sont rares.

La Ruche, le service d’assistance en rénovation et contruction d’habitats écologiques d’Archibio et Ecohabitation, propose un cahier dédié à « la dalle écologique sur sol »

Le béton, durable mais dont la fabrication est très impactante.
Le béton, durable mais dont la fabrication est très impactante.
© Céline Lecomte

Pensez-y : un béton un peu plus écolo !

Chaque année, deux milliards de tonnes de ciment (le matériau nécessaire au béton) sont produites, et elles sont responsables de 5% des émissions de CO2 mondiales, l’équivalent des émissions de GES de l’aviation ! Pour éviter de contribuer à ce désastre, vous pouvez avoir recours au béton avec « ajouts cimentaires recyclés ». Des rebuts post-industriels, comme les cendres volantes ou la fumée de silice, remplacent un tiers du ciment sans amoindrir les performances du béton final. Demandez-le à vos fournisseurs : ce n’est pas toujours plus cher que du béton ordinaire !

Pour en savoir plus sur le béton, lisez cet article qui fait le point sur le béton à contenu recyclé.

Commentaires (1)

Isabelle Gagnon 16 août 2018 13:17

Bonjour,

Pour notre maison neuve, nous avons opté pour une dalle chauffante à l'eau. Nous vivons déjà dans un bâtiment avec une dalle chauffante et nous avons pu en mesurer les avantages et les inconvénients. Nous aimerions mettre un plancher de bois par-dessus le béton dans certaines pièces et laisser le béton apparent dans les pièces où nous pourrons profiter de sa masse pour un meilleur gain solaire. Nous nous demandons comment le bois affectera la performance de la dalle chauffante, si c'est une bonne idée ou non...

Merci! Isabelle

Rechercher...