Vous aimeriez finir votre sous-sol et ajouter un revêtement de plancher ? Il est important de savoir au préalable à quoi ressemble votre dalle. Les maisons récentes ont généralement un pare-vapeur et un isolant sous la dalle, auquel cas vous pourrez poser un plancher sur la dalle existante sans courir trop de risque.

Par contre, si votre dalle existante est plus âgée, elle ne possède sans doute aucune protection. Mettre un pare-vapeur, un isolant et y poser, coller ou fixer un plancher pourrait représenter une véritable catastrophe. Car si cette technique fonctionne d’un point de vue thermique, un dégât d’eau, une inondation ou un refoulement d’égouts pourrait créer bien des problèmes , rendant votre sous-sol peu résilient et très peu durable. Il vous faudra donc casser la dalle existante, poser un pare-vapeur sur le gravier (qui protégera également contre le radon), assurer un drainage à l’intérieur, s’il n’y en a pas à l’extérieur, installer une colonne de radon, déposer un isolant et couler une nouvelle chape de béton avant de finir le sous-sol.

Mesures à mettre en place avant de finir un sous-sol existant
Mesures à mettre en place avant de finir un sous-sol existant © Point 3D commercial imaging, Unsplash

Dans tous les cas, il faudra éviter de visser la structure dans le béton, pour éviter de percer le pare-vapeur d'une part, mais surtout parce que des vis dans du béton finiront par suinter, rouiller… un vrai désastre potentiel.

Si vos projets incluent de construire des murs par-dessus la dalle, n'oubliez pas de poser des blocs de mousse espaceurs, de manière à limiter le contact du bois, une matière organique putrescible, avec le béton et les potentielles infiltrations d’eau.

Comment finir un sous-sol ? Les détails.

Faire un plancher sur une dalle de béton existante au sous-sol

Vous voulez éviter la détérioration des matériaux au sous-sol, la déformation de carreaux de sol ou l’apparition d’une odeur de moisissure ? L’imperméabilisation de la dalle de fondation empêchera en partie l’eau et l’humidité contenues dans le sol de pénétrer dans le sous-sol. Cela préviendra la dégradation des matériaux et la formation de moisissure, nocive pour la santé (allergies et maladies pulmonaires). 

Même si vous n'avez pas connu jusqu'à présent de problèmes majeurs liés à l'humidité dans votre sous-sol, ils pourraient survenir un jour. En effet, le béton de la dalle, poreux, favorise une infiltration d'eau par capillarité qui pourrait atteindre l'intérieur de la maison dans quelques années. De plus, avec les changements climatiques, les nappes seront de plus en hautes, et les inondations et refoulement d'égouts de plus en plus fréquents. 

Pour ces raisons, il ne faut rien poser (isolant, plancher de bois, revêtement…) sur une dalle non isolée. En plus de perdre de l'espace de plafond, vous risquez de gros problèmes potentiels. Évitez également les matériaux miraculeux (Isofoil et produits alumisés, styrofoam laminé, matelas drainants laminés sur OSB). Ces produits sont inutilement coûteux et n’offriront généralement pas l’effet escompté.

Voici LA bonne manière de procéder pour bien limiter les risques de dégâts au sous-sol :

  1. Casser la dalle existante à l'aide d'une masse, et pour les bétons plus tenaces, avec une scie à béton et un marteau perforateur de plus de 75 lb. Vous pourrez alors effectuer les travaux sous la chape.
  2. Poser un drain français intérieur (en PVC rigide perforé) à partir du puisard. Ne pas oublier le clapet anti-refoulement au-dessus de la pompe à puisard. Entourer le drain de gravier concassé ¾ de pouce.
  3. Mettre en place des mesures de protection du radon - Si vous cassez la dalle de béton, profitez des travaux pour mettre en place des mesures de frein et d’évacuation du radon. Il s’agit d’installer une colonne d’évacuation de 3 à 4 pouces en plastique (du même type qu’une colonne de plomberie) qui commence sous la dalle pour finir au toit. Le trou par lequel passe la colonne dans la dalle doit être parfaitement scellé pour éviter toute fuite. Normalement, ce système passif suffit à évacuer le radon par tirage naturel
  4. Installer un matelas drainant en plastique alvéolé sur les murs de fondation, qui descend au drain, de manière à y acheminer l’eau.
Membrane drainante Delta MS - Dorken
Matelas drainant Delta-MS © Dorken
  1. Poser une pellicule pare-vapeur en continu en déroulant des bandes de polyéthylène et en prenant soin de les faire déborder sur toute la surface des murs du sous-sol. Faire chevaucher les bandes entre elles, en prévoyant environ 6 pouces de superposition (voir les recommandations du manufacturier), puis sceller tous les joints, les feuilles sur les murs et le pourtour avec du scellant acoustique ou du ruban adhésif prévu à cet effet.
  2. Poser un isolant rigide. Le PSE est recommandé, avec un niveau d'isolation de R10. Regardez également du côté des panneaux de laine de roche résistants à la compression
  3. Couler une nouvelle dalle.
  4. Isoler les murs de fondation. Puisqu'il faudra recouvrir le tout de gypse, une option est de monter des murs en 2x4 et de les remplir par exemple de matelas en laine de roche avant de fermer le tout. 
  5. Isoler les solives de rive.
  6. Procéder à la finition du sous-sol. 
Isoler un sous-sol et une dalle existante en procédant de l'intérieur
Isoler un sous-sol et une dalle existante en procédant de l'intérieur © Écohabitation

Pour en savoir plus sur cette méthode de finition et pour différentes considérations en zone inondable, voir cet article sur les rénovations des sous-sols par l’intérieur.  

Plancher sur dalle de béton au sous-sol : cas rare des plafonds hauts (plus de 8 pi)

Si une dalle de béton est déjà en place dans votre sous-sol et que vos plafonds sont hauts (ce qui n'est pas le cas dans 99 % des cas), il est possible de poser une pellicule de polyéthylène hydrofuge (environ 0,15 mm d’épaisseur et plus) directement sur toute la surface bétonnée, en faisant déborder cette membrane sur les murs. Cette étape doit être réalisée avant d’installer un sous-plancher ou un revêtement. Profitez de cette étape pour examiner la dalle, boucher les fissures au besoin, et retirer les aspérités sur le béton de même que les morceaux. Nettoyez la surface avant de dérouler les bandes de polyéthylène (voir point précédent pour les étpaes à suivre).

Notez que cette méthode est tout de même à risque s’il y a un dégât d’eau intérieur (chauffe-eau qui explose, bain qui déborde, remontée des eaux…) puisqu’il n’y a pas de drain de plancher. La matière putrescible sera atteinte, et les dommages sont généralement irréversibles. La méthode précédente est toujours à privilégier. 

Isoler par dessus une dalle existante au sous-sol lorsque les plafonds sont hauts
Isoler par dessus une dalle existante au sous-sol lorsque les plafonds sont hauts © Écohabitation

Finir un plancher de béton au sous-sol ou poser un revêtement de plancher

Même si de simplement finir une dalle est la méthode la plus simple, la plus avantageuse et la plus durable, il se pourrait que vous vouliez poser un revêtement de plancher sur la dalle. On vous présente dans ces articles les meilleurs choix à effectuer :

Finir un plancher de béton dans un sous-sol existant
Poser un revêtement sur un plancher de béton dans un sous-sol existant © Point 3D commercial imaging, Unsplash

Finir une dalle en béton exposée au sous-sol : le plus simple et plus durable

Dans tous les cas, nous vous conseillons de lisser, polir et vernir la dalle, ce qui donnera un bel effet et vous permettra de vous passer d'avoir à poser un revêtement de sol. Ce qui est encore plus avantageux dans le cas d’un plancher radiant, duquel vous pourrez ainsi profiter pleinement. Facile d’entretien et recyclable, le béton peut être teint de toutes les couleurs et prendre l’apparence de la pierre, des carreaux et (même !) du cuir. Notez que les teintures sont souvent à base d’acide qui crée une réaction chimique lors de la coloration. Notez également que le béton produit de la poussière en continu. Il faut donc le protéger avec un bouche-pores à base d’eau non toxique.

Vous pouvez aussi appliquer un densificateur à béton à base de silicate. Les densificateurs sont résistants, durables, non toxiques et peu dispendieux. Ils représentent une révolution dans l’industrie.

Poser un plancher chauffant sur une dalle de béton existante

L’idéal est ici aussi de procéder comme vu précédemment, en cassant la dalle et en réalisant les mêmes étapes. Mais vous pouvez aussi isoler le dessus de la dalle existante, avec 1 pouce au minimum et idéalement plus de 2 pouces, d'isolant rigide (R10). On pose le plancher chauffant et puis on recoule une la dalle par-dessus. Dans ce cas, il faut savoir que vous perdrez de l'espace de plafond. Si vous avez plus de 8 pieds de hauteur au sous-sol, cette option est possible, mais ce n'est généralement pas le cas. 

Vous construisez une nouvelle maison ? Informez-vous sur les nouveaux planchers radiants solaires et les planchers chauffants radiants à air pulsé.

Autres éléments à penser avant de finir votre sous-sol

Niveler un plancher de béton au sous-sol

Pour pallier à de légères imperfections et niveler le plancher, on a généralement recours à un mortier auto nivelant ou auto lissant. Ce type de produit à base de ciment de Portland et d'ajout cimentaire n'a généralement pas d'incidence négative sur la qualité de l'air. 

Par contre, si le dénivelé est majeur (ex. 3 pouces), un produit auto nivelant sera très dispendieux. Il faudrait plutôt mettre de la colle à béton et couler du ciment, idéalement à contenu recyclé, par-dessus, ou encore y aller avec une nouvelle structure, qui sera plus écologique qu’une nouvelle chape, mais non sans risques : on recommande encore d’éviter la pose de bois au plancher et plutôt niveler avec du béton pour une question de durabilité, surtout si la maison est dans une zone hautement à risque de moisissures.  

Niveler un plancher de béton au sous-sol
Niveler un plancher de béton au sous-sol © Brett Jordan, Unsplash

Quel est le meilleur sous-plancher au sous-sol ?

Le meilleur sous-plancher est celui qui n’existe pas ! Éviter le contreplaqué et l’OSB sous toutes ses formes. Garder une dalle sans rien d’organique dessus est vraiment le mieux ! Il n’y a pas de sous-plancher durable en produit de bois, peu importe la sorte, qui soit sans risque.

Vous en savez maintenant plus sur l’isolation d’une dalle existante et l’ajout d’un plancher au sous-sol.

Trouvez plus d'information sur les dalles et les sous-sols dans les articles ci-dessous et dans notre guide de la construction écologique

Trouvez des professionnels et des produits ainsi que des projets de maisons écologiques exemplaires dans notre répertoire de l'habitation durable.