La série LEED in Motion, dont voici ici le dernier rapport, fournit un portrait global de l’état de la construction résidentielle certifiée LEED.

La certification LEED constitue le système d'évaluation de la performance du bâtiment écologique le plus utilisé au monde. La série LEED in Motion a pour objectif, à l’aide de chiffres et de tableaux, de fournir aux lecteurs une information exhaustive et pertinente sur la construction durable. Ce dernier rapport démontre la façon dont les maisons certifiées LEED, qu’elles soient unifamiliales ou multifamiliales, transforment le marché résidentiel et la vie des gens à travers le monde. Le rapport mentionne également les histoires de « LEEDers » qui pavent la voie grâce à leur engagement indéfectible.

Le rapport souligne entre autres la contribution :

Emmanuel Cosgrove sous les projecteurs

Voici l’entrevue qu’Emmanuel a donnée à « LEED in Motion ».

Qu'est-ce qui vous a amené sur le terrain des bâtiments verts et spécifiquement, les maisons vertes ?

Une longue histoire familiale de construction, combinée avec mes antécédents académiques en environnement, m’a naturellement conduit à la construction verte. J'ai commencé comme entrepreneur vert dans les années 90, et j'ai obtenu ma scolarité en 2001. J’ai été heureux de voir LEED habitations émerger quelques années plus tard.

Quel a été le projet résidentiel écologique le plus percutant sur lequel vous avez travaillé ?

En tant que fournisseur de services LEED habitations, je dirais que le projet le plus percutant a été d’éduquer et de convaincre les constructeurs sur la manière de se conformer aux exigences minimum du programme. Nous avons réalisé plus de 500 projets composant plus de 5 000 unités au Québec, chiffres stimulés par des incitatifs que nous avons créés avec les municipalités et les institutions financières.

Quel est le message que vous pensez que tous les propriétaires doivent avoir sur l'efficacité énergétique ?

En 2019, cela n'a aucun sens de ne pas construire efficacement. Dans notre dernier projet de sensibilisation, nous nous attaquons à l’un des marchés les plus décourageants des environnementalistes : les banlieues. Nous avons démontré que même là, une maison de ville à haute efficacité énergétique associée à un véhicule électrique peut permettre de faire économiser à une famille 3 000 $ par année, malgré des coûts initiaux plus élevés et ce, en plus de réduire plus de 12 fois les émissions de gaz à effet de serre.

Comment voyez-vous l'évolution de l’habitation verte ? Qu'y a-t-il sur la table et comment y arriver ?

J'observe définitivement une évolution vers un développement poussé des mesures de durabilité dans une perspective d’avoir des bâtiments résilients aux changements climatiques. Je considère que plusieurs ont fait le tour des possibilités d'efficacité énergétique et qu'une fois que vous avez une maison passive avec un peu de PV, nous avons tout vu. L'avenir réside dans la construction de bâtiments durables sur une période de 200 ans et ce, en veillant à ce que ceux qui ont des plaques LEED finissent par être identifiés par les autorités locales, avec des plaques, comme étant des constructions historiques.

La version originale en anglais de cette entrevue se trouve à la page 27 du rapport « LEED in Motion ».

 

Les incontournables du rapport

1. La croissance des unités résidentielles certifiées LEED dans le monde

2. Les 10 pays les plus performants

3. Les unités résidentielle LEED dans les pays et territoires