Si l’organisme à but non lucratif a été fondé en 2009, le site Web Écohabitation, lui, fête ses 20 ans ce mois-ci ! En novembre 2000, Yanni Milon, le programmeur génial et Emmanuel Cosgrove, le directeur visionnaire, jetaient ensemble les bases de ce que deviendrait cette puissante plateforme sur l’habitation durable de plus de 5000 pages.

Nous sommes un peu gênés de vous montrer les versions antérieures du site, qui font vraiment figure de dinosaures, mais ecohabitation.com est tout de même presque aussi vieux que le web ! Nous profitons donc de notre vingtième anniversaire pour faire cette petite retrospective. Nous espérons que cela vous fera rire... et vous intéressera !

2000 : la préhistoire d’ecohabitation.com

Nous sommes dans les débuts d'Internet. Aussi, à cette époque, peu connaissent le concept d'habitation écologique. L'histoire du site Web Écohabitation s'écrit donc en parallèle avec la popularisation de la construction et la rénovation plus respectueuses de l'environnement.

Naissance du mouvement pour l'habitation écologique au Québec

À cette époque, le Groupe de recherches écologiques de La Baie (GREB) et Archibio, deux organismes qui jouent le rôle de centrale de la bioconstruction depuis les années 1990, promeuvent le modèle de maison unifamiliale en ballots de paille, souvent construite de manière collaborative.

Nouvelle génération de constructeurs écologiques, Emmanuel et Yanni ont 25 ans. Ils collaborent activement avec les cofondateurs d’Archibio, Michel Bergeron, Francois Tanguay et Claude de Guise. « L'habitation écologique était clairement en marge, assimilée à l'autoconstruction en milieu rural. Seul le programme prédécesseur de Novoclimat, nommé alors Nouveau confort, fait référence au niveau officiel. », commente Emmanuel.

Avec déjà plusieurs projets écologiques à leur actif, Emmanuel et Yanni pensent pouvoir réduire l'empreinte environnementale des bâtiments résidentiels par des rénovations urbaines. Ce modèle commence à remporter du succès auprès du grand public: « Dès 2001, nos réalisations commencent à apparaître dans les journaux, comme le Journal de Montréal, la Presse, la Maison du 21e siècle… » se rappelle Emmanuel.

Années 2000, débuts d'Écohabitation
Années 2000, débuts d'Écohabitation
Archives Écohabitation

Un site Web pour démocratiser l'habitation écologique

Mais les ressources sur l'habitation écologique sont rares. Depuis 1999, Emmanuel est de plus en plus sollicité pour partager ses connaissances et ses contacts : « On passait notre temps à expliquer ce qu’était l’habitation écologique, quels matériaux utiliser, où trouver de la peinture sans COV... ». Plusieurs livres, mais pas de point de rencontre, pas de ressource en ligne, et les forfaits cellulaires étaient très dispendieux à l’époque. Il n'en fallait pas plus pour que les deux fondateurs formulent l'idée d'un site Web sur l'habitation durable, pour partager bonnes adresses et informations techniques.

Yanni, titulaire d’un baccalauréat en informatique, commence à programmer la toute première version du site en novembre 2000. « Le premier site affichait une animation de notre logo qui tournait sur la page d'accueil. Un concept de style jeu vidéo très vintage qui n'existe plus aujourd'hui! Mais cette technologie-là, utilisant Flash Player, n’était pas adaptée à notre objectif. » se remémore Yanni. Le moteur de recherche Google, qui monte en puissance à cette époque, ne référençait pas les sites en Flash. 

Côté contenu, les bases de la platerforme Web actuelle sont jetées: un annuaire des entreprises de l'habitation écologique, conçu par Yanni, et un guide, rédigé par Emmanuel.

Électrocardiogramme du site Web d'Écohabitation depuis 2001
Électrocardiogramme du site Web d'Écohabitation depuis 2001 © Wayback Machine

2004 et 2008 : vers un site Web plus collaboratif

En 2004 a lieu le premier chantier pour offrir plus de fonctionnalités au site Web, dont la structure commence à ressembler à l'actuelle. Évidemment, le design beige n'est plus au goût du jour, mais on vous assure qu'il était dans l'air du temps à l'époque !  

Archive du site web Écohabitation, 2004
Archive du site web Écohabitation, 2004

Programmé manuellement en html, seul le webmaster pouvait faire de la mise en ligne. « La majeure partie du contenu était donc statique, cela représentait beaucoup de travail » commente Yanni, « mais l’annuaire, lui était dynamique: les entreprises pouvaient elles-mêmes remplir le formulaire pour paraître en ligne. C’était une petite révolution dans le temps! ».

Sur le même pricipe, une galerie de projets a été inaugurée, invitant les internautes à publiciser leurs projets en photos et récit : « La contribution des gens sur Internet était difficile à susciter. Nous n'en étions pas au Web collaboratif comme aujourd'hui! » résume Emmanuel. C'est d'ailleurs aux alentours de 2004 que le blog s'est popularisé, utilisé comme un moyen de communiquer. Cette idée est porteuse : elle commence d'ailleurs à renaître dans notre plateforme de projets exemplaires !

Archive du site web Écohabitation, 2004
Archive du site web Écohabitation, 2004

2008 : la certification LEED et les publicités Web font décoller l'intérêt du public

En 2007, Emmanuel achève la rénovation lourde de son triplex sur l'Avenue du Parc, à Montréal, et décroche la première certification LEED for Homes, niveau Platine, décernée au Canada. La nouvelle fait toutes les manchettes possibles et marque une nouvelle ère d’Écohabitation.

La Presse, archive de l'article sur la première maison LEED Platine au Canada
Capture d'écran. Archive de La Presse.
Le Journal de Montréal, archive de l'article sur la première maison LEED Platine au Canada
Capture d'écran. Archive du Journal de Montréal.

Fort de cette certification, dont les démarches ont été faites auprès de l'United States Green Building Council (USGBC), Évaluations Écohabitation devient fournisseur de services officiel mandaté au Québec pour la gestion de la certification LEED® habitation en 2008.

Pour profiter de cette popularité montante, le site Web est enrichi d'un système de programmation pour la gestion de publicités, Open X, pour offrir aux entreprises de l'habitation durable de nouvelles opportunités pour augmenter leur visibilité. Les premiers forfaits de visibilité attirent des entreprises comme Synairgis, qui a depuis fusionné avec Belvedair, ArtCan et TERGOS. Nous remercions ces pionniers de la construction écologique qui, les premiers, se sont associés à l'aventure d'Écohabitation. Depuis cette date, les revenus publicitaires apportés par le travail du responsable des partenariats Andrew Gellert, fournissent un salaire à Emmanuel et Yanni, qui peuvent enfin se consacrer professionnellement à Écohabitation et embaucher leur première employée, Céline Lecomte.

Le site Web compte 75 000 visiteurs en 2009, première année où nous disposons de statistiques.

Écohabitation, Page d'accueil du 7 nov 2008
Archive du site web Écohabitation, 2008

2010 : l’organisme prend son envol, le site web devient sa vitrine

Jusqu'en 2009, l'activité d'Écohabitation se concentre sur son site Web. À cette date, l'organisme à but non lucratif est fondé grâce au soutien financier de la Société d'habitation du Québec. Cette reconnaissance a été déterminante pour Écohabitation : la subvention a permis aux projets de naître, à la renommée de croître et à l'équipe de grandir. Quatre nouveaux employés se joignent à l'organisme : France Thouin, Lydia Paradis Bolduc, Paola Duchaine et Emmanuel Walter. Lydia et Paola, qui oeuvrent toujours à la mission de l'organisme à ce jour, contribuent activement à créer du contenu pertinent et passionnant pour le site Web. 

Écohabitation devient alors un média, s'affirmant en tant que source d'information indépendante, et publie deux éditions du Magazine des Pages Vertes, chacune à 25 000 exemplaires. L'équipe monte aussi son centre de formation pour particuliers et professionnels. Le service d'Assistance en ligne, fondé par Archibio mais hébergé sur ecohabitation.com, attire beaucoup de trafic. La valeur des conseils donnés par les experts techniques de l'équipe et un réseau de professionnels associés est reconnue par les Québécois.

Jean-François Méthé rejoint les rangs d'Évaluations Écohabitation pour soutenir la forte croissance de la certification LEED pour les habitations au Québec. Encore en poste à ce jour, il opère d'une main de maître la gestion de tous les projets, en contact régulier avec les évaluateurs LEED régionaux.

Ce développement porte ses fruits: en 2011, le site Web attire presque 200 000 visiteurs dans l'année.

Le site Web Écohabitation en 2011
Archive du site web Écohabitation, 2011

2012 : un graphisme plus épuré. Exit le beige!

Gros virage en matière de design Web : la mode est à la sobriété, au look épuré. Le fond d'écran beige laisse la place au blanc (à partir de cette date on a moins honte des captures d'écran !).

Plusieurs séries de fiches techniques enrichissent le Guide, grâce au gracieux appui de la SHQ. Emmanuel insiste sur ce fait : « Écohabitation ne serait pas parvenu à de tels résultats sans l’appui de la SHQ ».

L'équipe s'agrandit en 2012, accueillant Camille Ouellette, Benjamin Zizi et Denis Boyer pour de bon, puisque qu'ils apportent toujours leur pièce à l'édifice. Camille, chargée de projets rigoureuse et enthousiaste, mène à bien de nombreuses missions, parfois même depuis la Californie. Depuis 2017, elle est responsable du développement des Kits Écohabitation, les maisons d'architectes écologiques préfabriquées présentées par Écohabitation, aux côtés d'Emmanuel Cosgrove.

Depuis leurs débuts, Denis et Benjamin sont devenus depuis des experts techniques, de véritables piliers pour Écohabitation. Denis Boyer, coordonnateur en efficacité énergétique, réalise de nombreuses études et publications pour le compte d'Écohabitation et Benjamin Zizi partage son temps entre l'expertise technique pour l'organisme et l'évaluation écologique et énergétique LEED Habitations pour Évaluations Écohabitation. Depuis, Guillaume Mignot, spécialiste de l'analyse de cycle de vie des matériaux et du bilan carbone des bâtiments, a rejoint les rangs des évaluateurs écologiques LEED Habitations en 2017. 

Les subventions du programme de financement communautaire ÉcoAction d'Environnement Canada permettent également l'essor de projets de sensibilisation au travers du Québec.

Côté technique, un gros chantier de développement amène à l'embauche d'un nouvel intégrateur Web de talent dans l'équipe, Maxime Boudrias. Le système migre vers une nouvelle version de système de gestion de contenu libre et open-source.

Grâce à l'ouverture de notre boutique en ligne en 2016, il est possible de s'inscrire en ligne aux formations offertes. L'éventail de cours offerts s'élargit petit à petit, grâce à la créativité de Laurence C. Desrosiers en 2012, puis July Paquin en 2016.

Écohabitation commence à compter des membres actifs et en 2017, c'est plus de 1,3 millions de Québécois qui visitent le site Web.

Archive du site web Écohabitation, 2012

2018 : une puissante plateforme de communication et de collaboration

La plateforme Web atteint un niveau de performance et d'efficacité supérieur grâce à Django, un cadre de développement web open source. Le portail devient plus rapide et plus sécuritaire. Parfait pour les presque 20 000 pages du site Web et près de 20 000 utilisateurs inscrits, et ce n'est que le début de l'expansion !

Le vaste processus de refonte est opéré pour coller de plus près aux besoins et désirs des nombreux utilisateurs d’ecohabitation.com. Le résultat : un portail au design épuré, une navigation simplifiée et efficace. 

Site web Écohabitation, média et plateforme sur l'habitation durable
Site web Écohabitation, média et plateforme sur l'habitation durable, en 2020

Une vraie révolution se cache dans la barre de recherche puissante, pensée en fonction de la logique d’un projet en habitation, étapes par étapes : elle était bien nécessaire pour trouver la bonne information parmi les quelques 5 000 pages de contenu !

Ces 12 derniers mois, le portail Web a été visité par 2,4 millions de visiteurs. Cette augmentation détonnante est probablement dûe au contexte du confinement qui a poussé les citoyens à rénover et passer plus de temps sur Internet. Mais elle est aussi certainement liée à l'arrivée dans l'équipe d'un expert en SEO qui fait ses preuves sur le Web depuis 20 ans, Robert J. Pierson. Robert nous prête main forte pour optimiser le référencement de la plateforme et aligner nos projets avec les besoins des internautes.

Grâce aux récents développements Web, soutenus par la grande implication de July Paquin, toutes les formations d'Écohabitation sont désormais offertes en ligne. L'option de visionnement à la demande est de plus en plus sollicitée par les particuliers et les professionnels de l'industrie.

Mathieu Gillet rejoint l'équipe en 2018 pour assurer le volet de consultation pour les Quartiers et Municipalités durables. Déjà actif aux quatre coins du Québec pour accompagner des projets urbains innovants, il contribue à un nouveau projet de financement des rénovations efficaces, bientôt sur ecohabitation.com

De grandes projets, encore en gestation, sont sur le point de voir le jour : la plateforme de projets exemplaires va intégrer les milliers d'entreprises répertoriées dans l'annuaire actuel, pour permettre aux particuliers et au professionnels de s'inspirer des belles réalisations écologiques québécoises et de trouver plus facilement les matériaux et produits utilisés dans les projets exemplaires. De belles opportunités s'ouvrent pour les manufacturiers et entreprises de services de l'industrie de l'habitation durable ! Restez à l'affût, ça se passe début 2021.

L'équipe d'Écohabitation au grand complet est fière du chemin parcouru, et vous remercie de votre fidélité ! La suite reste à écrire, nous espérons que vous ferez partie de l'aventure!

Devenir membre