Mur en briques d'adobe
Mur en briques d'adobe
Crédit photo : Association Le Gabion

INTRODUCTION

La terre, matière première naturelle, est utilisée par l'homme dans la construction depuis des milliers d'années. La grande muraille de Chine, les pyramides aztèques et les casbah marocaines sont toutes bâties en terre. Sa transformation en matériau pour l'habitat ne nécessitant que peu d'énergie et sa disponibilité quasi immédiate lui confèrent encore aujourd'hui un succès incontestable. On estime que 30 % des habitations dans le monde sont constuites à base de terre.

La terre:

Avantages

Absorbe et restitue l'humidité.
Régule la température par inertie thermique.
Très bon isolant phonique.

Avantages-
écologiques

Utilise peu d'eau en phase de transformation.
Est une ressource locale abondante et renouvelable.
A des vertus thérapeutiques, soigne les affections de la peau, détruit les bactéries et les acariens.
N'utilise que 3 % de l'énergie employée dans une construction en béton.

Inconvénients

La main d'œuvre nécessaire à toute construction en terre est souvent importante : même une petite structure représente 15 tonnes de terre à travailler.
Il faut aussi bien avoir conscience que le financement de ce type de maison
n'est pas conventionnel, en effet il vous sera difficile d'obtenir un prêt hypothécaire pour ce genre d'habitation.

Les types de constructions en terre crue

Le pisé
Mélange généralement constitué de 30 % d'argile et 70 % de sable, compressé dans des coffrages, à l'aide des pieds ou d'une dameuse. La terre est tassée par couches de 6 pouces environ, sur une largeur de 20 pouces. On obtient donc un mur porteur d'une charge de 30 à 90 psi (2 à 6 bars) lorsqu'il est encore frais, et pouvant atteindre de 450 à 800 psi (31 à 55 bars) et plus avec l'ajout de ciment. Dans le contexte québécois, où les températures sont extrêmement froides, on intègre entre 2 épaisseurs de pisé de 10 pouces une couche de mousse isolante rigide d'environ 4 pouces.
La bauge (terre-paille)
Un mur porteur à base de bauge se façonne en déposant de la terre crue mêlée à de la paille, cette dernière permettant d'améliorer sa cohésion et sa résistance. 
Le torchis
Un mélange terre-paille ou terre-chanvre coulé entre des banches. La pâte obtenue est montée entre les éléments d'une structure en bois ou en brique (à la main ou à la truelle) et dotés d'une armature interne (planchettes, branches).  Cette technique est surtout utilisée pour les maisons à colombage.
La brique de terre crue compressée (BTC)
La brique de terre compressée est un béton de terre composé de gravier, de sable et d'éléments fins (limons et argiles). On utilise ensuite des presses pour comprimer la brique : manuelles ou motorisées, à transmission mécanique, hydraulique ou pneumatique. Le joint que l'on utilise pour assembler les briques est généralement constitué d'un mortier de chaux, sable et terre (argile). La capacité de charge de ce type de mur est d'environ 700 psi (48 bars) lorsqu'il est juste fini, peut atteindre 1000 psi (68 bars) une fois séché, et entre 2500 à 3900 psi (172 à 268 bars) mélangé à du ciment
N.B. Les normes recommandent une capacité de charge de 300 psi (20,6 bars).
La brique d'adobe
La brique d'adobe est un mélange d'argile, d'eau et de débris végétaux comme de la paille, des copeaux de bois, de la sciure, du chanvre ou encore des poils d'animaux. On remplit des moules en bois de cette pâte, que l'on enlève après quelques jours, puis qu'on laisse sécher au soleil pendant environ 15 jours.
Les sacs de terre
La construction en sacs de terre s'inspire de la construction en pisé : on remplit de terre compactée des sacs de polyéthylène ou polypropylène (utilisés notamment pour le conditionnement des grains). Le mélange peut être constitué de divers matériaux comme de l'argile, du sable, du béton, etc. On obtient ainsi une structure porteuse où les rangées de sacs sont fixées entre elles grâce à du fil barbelé, et à laquelle on applique n'importe quelle type d'enduit. Cette technique a été développée par l'architecte américain Nader Khalili.

 

 

AVANTAGES

INCONVÉNIENTS

Le pisé

  • mur solide et autoporteur
  • très bon isolant phonique
  • très sensible à la pluie, à l'humidité, et au mécanisme gel-dégel
  • formation pratique indispensable pour les auto constructeurs
  • mauvais isolant pour les rebords de fenêtre

La bauge

  • qualité plastique du matériau
  • pas besoin de coffrage (pisé), ni d'armature (torchis)
  • nécessite beaucoup de main d'œuvre
  • installation des murs très longue

Le torchis

  • plus solide que la terre crue seule
  • séchage rapide
  • financièrement plus économe que les autres types de terre crue
 
La Brique de Terre Comprimée (BTC)
  • mur facile à mettre en oeuvre
  • qualités d'inertie thermique et d'assainissement
  • fabrication des briques longue et fatigante
  • fragilité : au moindre choc la brique se brise ou s'effrite
  • se détériore sous l'effet du gel
La brique d'adobe
  • recommandé et plus adapté pour des cloisons, murs intérieurs
  • la fabrication exige beaucoup de terre et de main d'œuvre
Les sacs de terre
  • résiste à toutes sortes de temps, intempéries
  • mur massif très solide
  • peu recommandé pour des régions froides

 


CONSEILS

  • Lors de l'extraction de la terre, on peut réserver la couche de surface pour le jardin ou le potager. Une terre végétale ne convient pas à la construction car trop impure.
  • On prélèvera donc ensuite la terre profonde : il est préférable d'avoir un mélange à granulométries variées, c'est-à-dire constitué de particules de tailles diverses (c'est ce qui est préconisé pour les briques de terre compressées ou BTC). On a ainsi plus de chance d'obtenir des murs solides et porteurs.
  • En ce qui concerne la qualité de la terre, il existe un test très simple qui permet de se faire une idée de sa tenue: le test de la boule. On lâche une boulette de terre compacte au niveau de la ceinture sur un sol dur.
  • On peut aussi envisager de faire vérifier le sol en laboratoire pour ce qui est de la qualité des murs porteurs: perméabilité, stabilité, compaction, rétrécissement, etc.
  • L'utilisation de la machinerie lourde est recommandée pour accélérer un chantier.
  • Pendant le mélange, il est possible de stabiliser la matière en utilisant des additifs tels que la chaux, le ciment ou la pouzzolane (cendre volcanique avec une teneur forte en silice).
  • Il est important de prévoir un dépassement du toit pour toute construction à base de ciment-terre, afin de protéger les murs extérieurs du contact avec l'eau.

Le pisé

  • Lors de la préparation de la terre, le sol doit être filtré pour casser les gros morceaux.
  • Il est recommandé de disposer d'un coffrage robuste, bien ancré au sol, et d'environ 3 pieds de hauteur pour minimiser le nombre de déplacements.
  • La compression initiale de la terre doit être d'environ 6 à 8 pouces, par la suite on compresse manuellement (dame à main) ou à l'aide d'un fouloir pneumatique.
  • Mettre des cadres autour de toutes les ouvertures (en bois, pierre, béton), surtout pour les linteaux. Attention aux infiltrations d'eau !
  • On peut aussi ajouter du renforcement d'acier pour les structures porteuses dans les fondations.
  • Il est préférable d'éviter de peindre la partie extérieure : cela empêchera le mur de respirer. Il est recommandé d'utiliser un enduit en terre.

La bauge

  • Piqueter la surface du mur (extérieure), incruster des éclats de pierre, permettra une meilleure adhérence de l'enduit.

Le torchis

  • Pour fabriquer des grandes quantités de torchis, utilisez une bétonneuse. On fait d'abord un mélange argile + eau pour obtenir une bouillie liquide, on ajoute ensuite de la paille ou du chanvre afin de ramollir le tout, puis de la terre et de la chaux pour le durcissement.
  • Il est préférable de consolider l'assise du mur notamment pour limiter les infiltrations : installez des pierres, galets, ou morceaux de briques dans la partie basse.
  • N'oubliez pas de piqueter la surface une fois la pose terminée, cela permettra de favoriser  l'accroche de l'enduit de finition.
La Brique de Terre Comprimée (BTC)
  • Pour la fabrication des BTCs, divers types de presses sont disponibles à l'achat ou à la location : de la presse manuelle qui convient pour un usage personnel et pour auto-constructeurs, jusqu'à la presse motorisée, à transmission mécanique, hydraulique ou pneumatique pour un usage professionnel intensif.
  • Il est indispensable de mouiller chaque brique avant de l'installer.
  • N'empilez pas trop de rangées, préférez l'installation d'un rang ou deux sur une plus grande longueur. En effet, sous le poids des briques le mur est très instable, surtout jusqu'au séchage du mortier. Le ciment comme additif peut réduire le temps de séchage.
  • Face aux dégâts provoqués par le gel, il est recommandé de stabiliser le mélange avec 10 % de ciment.
La brique d'adobe
  • Afin d'éviter que les briques ne s'écrasent pendant la pose, le séchage n'étant pas complet, bourrez bien les joints au mortier afin de limiter la déformation.
  • Il est souvent recommandé d'utiliser cette technique pour la construction d'un mur Trombe (côté sud).
Les sacs de terre
  • Ce type de construction convient mieux pour des régions à climat chaud. En effet, dans le contexte canadien, il est préférable d'utiliser cette technique pour des locaux non chauffés du type garage ou atelier.
  • Il est souvent conseillé d'utiliser un enduit de ciment, renforcé de fibres cellulosiques (papier, carton, …). On obtient ainsi une excellente protection contre les rayons du soleil (qui détériorent les sacs) et le temps tout en laissant le mur respirer.
  • En remplissant les sacs de roche volcanique écrasée on obtient un mur dont les qualités isolantes équivalent à une construction en ballots de paille.

 


EN SAVOIR PLUS

Organismes

Rammed Earth Works
Entreprise américaine de recherche, conseil et développement des technologies modernes de construction en terre.

Earth Unit of Auroville Building Center 
Compagnie basée en Inde visant la promotion, la recherche, la formation pour les techniques de construction en terre.

Cal Earth
California institute of earth, art and architecture

Akterre SARL
Entreprise française de rénovation et neuf, toutes techniques de terre : pisé, adobe, voûtes, coupoles, enduits intérieurs, conseil, formation, recherche, développement.

Association Le Gabion
Assoiciation française de conseil et formation pour professionnels et auto-constructeurs, spécialiste de la terre crue.

Craterre
Centre de recherche sur la terre crue de l'Ecole d'Architecture de Grenoble (France).