Réduire son exposition aux champs électromagnétiques (CEM) en adoptant nos trois conseils.

Compte tenu du lien potentiel entre les CEM et le cancer, il est important de prendre des mesures qui réduiront la taille de ce brouillard permanent possiblement cancérigène dans lequel nous évoluons.

Bien qu’il soit difficile dans notre société hyper technologique d’échapper aux champs électromagnétiques (CEM) et aux hautes fréquences transitoires (HFT) sans renoncer totalement à tout appareil électrique, il existe néanmoins diverses méthodes pour réduire notre exposition à ce brouillard.

MÉTHODES SUGGÉRÉES

Transformateur

Aucun appareil muni d’un transformateur électrique (voir les photos ci-joint. Le radioréveil, téléviseur, cinéma maison et moniteur radio contiennent également un transformateur) à l’intérieur d’un rayon d’un mètre des endroits où l’on passe plus de cinq heures par jour (lits, bureau, etc.).

 

 

Ampoule fluocompacte

Aucune ampoule fluocompacte à l’intérieur d’un rayon d’un mètre des endroits où l’on passe plus de cinq heures par jour (lits, ordinateur, etc.).

 

 


Interrupteur

Aucun gradateur posé à la place d’un interrupteur mural pour les lumières.

Si la mise à la terre est sur la plomberie métallique (le cas dans pratiquement toutes les maisons urbaines anciennes) demandez une mise à la terre au sol avec des tiges de cuivre qui respectent le code électrique en vigueur.


CadranSi vous ne voulez pas éloigner votre réveil matin trop loin du lit, optez pour un réveil classique sans alimentation électrique ou munie de piles !

  

 

AUTRES CONSEILS

  • Débrancher les appareils lorsqu’ils ne sont pas utilisés; même lorsqu’ils sont éteints, les appareils consomment une certaine quantité d’énergie et génèrent des champs.
  • Utiliser des écouteurs avec fils plutôt que les technologies sans fil.
  • Privilégiez le plus possible l'utilisation d'un téléphone branché au mur au lieu des appareils sans-fil.

Si la présence de CEM dans votre résidence vous inquiète, il est possible de les mesurer avec un gaussmètre. Vous pouvez vous procurer cet appareil vous-même ou, mieux encore, faire appel à un spécialiste afin qu'il évalue l'ampleur des CEM dans votre résidence.

POURQUOI

Les Québécois détiennent le record mondial d’exposition aux champs magnétiques émis par les courants électriques. Cela s’expliquerait du fait que nos maisons sont chauffées intensivement par l’électricité, une pratique très rare dans les climats froids.

Mais le chauffage n’est pas seul coupable. Les champs électromagnétiques (CEM) et les hautes fréquences transitoires (HFT), qui font partie des CEM, sont aussi créés par un ensemble d’ondes, de radiations et de rayonnements non ionisants produits par de mauvaises installations électriques et par les objets qui nous entourent:

  • Téléviseurs, micro-ondes, sèche-cheveux, aspirateurs, panneaux électriques, réveils matins digitaux, ampoules fluocompactes, cellulaires, wifi, Ethernet sans fil et autres appareils sans fil, etc.
  • Erreurs de câblage
  • Courant qui circule dans les aqueducs métalliques reliés à la terre*
  • Lignes de transmission

La plupart des législations se base sur la limite d’exposition grand public (1 000 milligauss [mG]) afin de légiférer. Or, le risque de leucémie infantile pourrait débuter à partir d’une dose de 1,4 mG en moyenne sur 24 heures et des problèmes chez les adultes pourraient survenir pour une exposition à des doses se situant entre 2 et 3 mG. Des champs magnétiques de cette valeur se rencontrent à 200 mètres d’une ligne électrique en pleine charge, ou bien à 30 cm d’un radio-réveil !

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a reconnu le 31 mai 2011 les liens potentiels entre les CEM et le cancer et les CEM sont classés comme potentiellement cancérigènes depuis 2001 par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) et il est donc conseillé d’adopter le principe de précaution et de se protéger incessamment.

En théorie, les champs tombent à zéro à distance de 1 ou 2 mètres des câbles ou appareils qui les émettent, à l’exception des téléphones sans-fil dont la base émet des ondes continuellement, partout dans la maison. À l’extérieur, il serait prudent de vivre à 250 mètres des lignes à haute tension et à 40 mètres des lignes de distribution locales.

RESSOURCES

Annuaire Écohabitation

Actualités Écohabitation

Réponse d’experts: