Quel bois privilégier, la pruche ou le thuya (cèdre blanc) pour le revêtement extérieur d'une rallonge de maison?

Jérôme-Alexis Tremblay 5 janvier 2018 15:32

 

Bonjour, j'aimerais faire mes propres planches pour le revêtement extérieur d'une éventuelle rallonge de maison. J'ai accès à plusieurs grosses pruches qui me permettrait d'avoir suffisamment de matériel sans abattre plus d'un ou deux arbres. Je pourrais également choisir du thuya occidental mais leurs diamètres est vraiment plus petits ce qui m'obligerait à en abattre davantage et d'avoir des planches de moins belles dimensions. Je comprends que le thuya est un bois particulièrement adapté à cette utilisation mais l'utilisation de la pruche me faciliterait la tâche. Pouvez-vous m'aider à trancher la question? De plus, avez-vous des conseils ou des références pour m'aider dans toute cette aventure, tant au niveau des dimensions souhaitables des planches, du processus de séchage, etc.

 

Réponses (1)

Écohabitation 10 janvier 2018 13:38

Bonjour, 

Pour faire un choix de revêtement le plus écologique possible, il faut opter pour une essence de bois locale. Ainsi, la pruche de l'Est, un bois abondant au Québec, est préférable au cèdre rouge qui provient de la côte ouest. Le cèdre blanc est à cet égard une autre bonne option, quoique plus dispendieuse que la pruche, il résiste encore mieux à la pourriture et aux intempéries. On l'utilise d'ailleurs souvent pour les bardeaux de toiture. C'est un très bon choix au point de vue écologique car il ne requiert aucun traitement chimique. Le cèdre blanc n'exige pas de produits d'entretien mais peut être rehaussé avec une huile ou une teinture.

N'oubliez par que pour tout achat de bois, il faut privilégier le bois certifié FSC.

Pour des recommandations de traitements protecteurs écologiques, voyez notre réponse à la question suivante :Quel enduit écologique mettre sur les murs extérieurs en bois de pruche de ma maison ?

Bonne journée,

Rechercher...