Les eaux de pluie, en milieu naturel, sont absorbées en bonne quantité par le sol avant de s'écouler dans les cours d'eau. Le sol occupe un position importante dans la décontamination et la gestion de l'eau. Selon sa nature (propriétés microbiologiques, physico-chimiques et chimiques), il peut transformer, épurer, éliminer, diminuer ou retarder certains polluants.Dans les villes et villages, les aménagements peuvent poser problème en bloquant l'accès au sol et en créant des zones où l'eau aura tendance à s'écouler rapidement vers les plans d'eau.

La perméabilité du sol

On nomme zone perméable une surface du sol qui laisse l'eau s'infiltrer. Favorisée par le système racinaire de la végétation, l’infiltration alimente la nappe phréatique, filtre certaines pollutions provenant des pesticides et des insecticides, désengorge les stations d’épuration municipale. Elle est donc d'une grande importance pour l'écosystème.

Le ruissellement

ruissellement
Julia Chartier

Le ruissellement se produit lorsque le sol n'est pas perméable. L'eau de pluie surcharge alors les canalisations, peut provoquer des inondations, empêche la filtration naturelle des particules nocives de l'eau, affaiblit la nappe phréatique et pollue les rivières.On  nomme zone imperméable : surfaces bétonnées, revêtements en asphalte, terrasses pavées. L'idéal est d'aménager un espace qui freine autant que possible le ruissellement et qui permet l’infiltration des eaux sur place.

Le jardin pluvial

Le jardin pluvial est un aménagement de plantes et de pierres placées dans un endroit stratégique du terrain  pour capter les eaux de ruissellement et permettre au sol de les absorber par infiltration. 

Comment faire?

 SCHL

On peut observer suite à des précipitations la zone où s'écoulent naturellement les eaux de ruissellement. On place le jardin pluvial dans cette zone, en contrebas d'une pente ou, si le terrain est plat, on crée une petite dépression.

Il faut compter au moins 4 mètres (13 pi) d'éloignement avec les endroits fragiles (fosse septique, fondations...). Il est préférable de créer ce jardin dans un sol sablonneux. Si le terrain contient trop d'argile, on peut rajouter du sable ou des gravillons afin de le rendre plus perméable.

SCHL

La profondeur de la dépression doit se situer entre 7,5 cm (3 po) et 15 cm (6 po) en fonction de la capacité d'absorption du sol, du plus argileux au plus sablonneux. Pour une bonne efficacité, le jardin pluvial doit être 1,5 fois plus long que large.

Les plantes les mieux adaptées sont des arbustes, fougères ou vivaces qui résistent aussi bien à la sècheresse qu'à l'humidité. Bien que plus onéreux que les semences, on peut choisir des plantes en mottes ou en pots, ces dernières permettant un résultat immédiat. On fait le choix des plantes en fonction du sol, de l'ombrage, etc. On peut ajouter des pierres afin d'imiter les conditions d'un lit de rivière.Pour plus d'information sur les jardins de pluie consultez cet article.

Les pavés écologiques

Pour toutes les zones du terrain où il est préférable d'avoir une surface durable et solide, par exemple l'entrée et le staionnement où circulent des voitures, ou encore pour créer des espaces accueillant le mobilier de jardin, il est possible d'avoir recours à des pavés verts! Une page de guide complète est dédiée à toutes les options de pavage qui remplacent le béton et de l'asphalte.

les pavés écologiques pour éviter les eaux de ruissellement
Les pavés écologiques absorbent les eaux de pluie pour éviter le ruissellement.                                             

La récupération de l'eau de pluie

On peut se procurer un baril conçu pour la récupération de l'eau de pluie auprès de nombreuses municipalités à un prix modique ou en quincaillerie. Il permettra de d'emmagasiner l’eau qui ruisselle des toitures et de la réutiliser pour l'arrosage ou le nettoyage. Il est même possible d'installer un système d’irrigation qui permettra l’acheminement de l’eau directement aux racines. 

Avantages de la récupération de l'eau de pluie :

  • Évite le gaspillage de l'eau potable
  • Limite le volume d'eau à traiter en station d'épuration
  • Réduit les coûts liés au traitement et à la distribution de l'eau potable
  • Assure une source d'eau d'appoint pour les régions où le réseau principal est peu fiable 

Les arbres et le potager

Tous les végétaux présents sur un terrain contribuent à l'absorbtion des eaux de pluie. Les arbres, en plus de leur ombre et de leur qualités bien connues pour l'amélioration de la qualité de l'air, vont contribuer à l'absorbtion des eaux de pluies par leur grand besoin en eau. La présence d'un potager dans votre cour aura aussi cet effet. Plus il y a de plate-bandes, moins il y aura de ruissellement, alors aussi bien y mettre de bons légumes qui serons aussi frais que possible, sans produit chimique et qui n'auront pas à aller bien loin pour se rendre dans votre assiette! 

Si vous désirez faire de votre aménagement paysager un projet écologique,vous pouvez en apprendre plus sur quelques principes de base à respecter et sur les différentes alternatives au traditionnel gazon.