Les chaudières à condensation sont des chaudières à gaz récupérant l’énergie de la vapeur d’eau contenue dans les fumées pour améliorer leur rendement. Ce sont des installations murales, de petite dimension.

Le fonctionnement d'une chaudière à condensation

La chaudière à condensation est équipée d’un brûleur au gaz autour duquel se situe un échangeur de chaleur dans lequel circule de l’eau. Lors de la combustion, de la vapeur d’eau est produite. La chaudière à condensation permet de récupérer l’énergie latente de cette eau vapeur en la faisant se condenser. Elle s’écoule ensuite sous forme liquide.

Le fonctionnement de la chaudière à condensation: brûleur  àgaz
Le fonctionnement de la chaudière à condensation                                               © Edouard Geslain pour Ecohabitation

Une chaudière à gaz à haute performance énergétique

Pendant le fonctionnement d'une chaudière,10 % de l’énergie de combustion est contenue dans l’eau des fumées. La chaudière à condensation permet de récupérer une grande partie de cette énergie. On peut ainsi trouver des chaudières avec un rendement de 99%, ce qui en fait un appareil à haut rendement énergétique.

Il est important de comprendre que pour donner une efficacité supérieure à 90 %, la chaudière à condensation doit absolument être raccordée à un réseau d’eau chaude dont la température de retour est inférieure à 55oC, car c’est à partir de cette température que la condensation de la vapeur d’eau est possible. (plus la température de retour est basse, plus la chaudière à condensation sera efficace).

Très important : la chaudière à condensation fonctionne normalement à plus basse température qu’une chaudière classique. Elle ne peut donc pas nécessairement être raccordée à un réseau conventionnel (température de l’ordre de 80oC), mais doit être raccordée à un réseau de chauffage à basse température.

Les avantages et les inconvénients des chaudières à condensation

Les avantages de la chaudière à condensation

Le rendement de ce type de chaudière est très élevé (90 à 97%), ce qui en fait son principal avantage. De plus, l'appareil est relativement compact, ce qui rend aisée son intégration dans une salle mécanique.

Le système est compatible avec l’hydronique (circulation d’eau chaude dans des conduits), et il y peu de perte d’énergie lors de la transmission. Les fumées issues de la combustion sont évacuées à des températures basses et une cheminée n'est plus nécessaire, ce qui réduit le coût d'installation. Les gaz de combustion sont suffisamment froids pour être évacués par un tuyau de PVC ou ABS. 
Mentionnnons aussi que l'échangeur de chaleur de la chaudière à condensaiton est plus résistant à la corrosion.

Les inconvénients de la chaudière à condensation

Les principaux inconvénients de la chaudière à condensation, ce sont bien sûr ceux du gaz naturel. Les systèmes mécaniques nécessitent un entretien régulier pour s’assurer de rester en bon état. Outre les dangers pour la santé présentés par la génération de monoxyde de carbone et d'autres polluants toxiques pouvant engendrer des problèmes respiratoires et autres sur la santé, les risques d’incendie et d’explosion dûs à une fuite de gaz, aux appareils vétustes ou une mauvaise utilisation des appareils sont aussi présents.

Quel est le prix d'une chaudière à condensation?

Une chaudière à condensation coûte un peu plus cher qu’une chaudière classique, mais grâce à sa meilleure efficacité elle permet des économies de gaz, ce qui est non négligeable.

Il faut compter dans les 8000$ à 13 000$ en incluant l' installation. Il est possible d'opter pour une chaudière à condensation qui fournit de l'eau chaude pour la consommation mais le coût de ces chaudières est plus élevé. Comptez entre 1000 et 2000 $ supplémentaires pour cette option. Des subventions peuvent être disponibles pour l'achat de chaudières à condensation.

L'avis d'Écohabitation 

Les chaudières à condensation offrent une bonne performance et permettent d'utiliser pleinement le combustible, ce qui en fait un bien meilleur choix que les chaudières classiques. Par contre, l'utilisation d'énergie fossile pour le chauffage n'est pas du tout l'option la plus écologique qui s'offre aux consommateurs québécois. Afin de faire une réelle réduction de la production de gaz à effet de serre, nous souhaitons plutôt que le chauffage principal des habitations du Québec soit électrique. 

Les chaudières au gaz interdites au Québec?

Avec l'entrée en vigueur de la nouvelle réglementation interdisant le chauffage au mazout et l'interdiction en 2023 de le remplacer par des mode de chauffage issus des combustibles fossiles, le Québec semble se diriger vers une graduelle élimination de l'utilisation du gaz pour le chauffage, du moins non l'espérons! Plusieurs pays européens ont complètement banni le gaz naturel des nouvelles constructions et le Québec pourrait suivre leur exemple dans les prochaines années.

Vous en savez plus sur les chaudières à condensation pour réduire la pollution découlant du chauffage au gaz. Découvrez en plus sur les options de chauffage au Québec dans notre guide de la construction écologique.

Trouvez des professionnels et des produits ainsi que des projets de maisons écologiques exemplaires dans notre répertoire de l'habitation durable.