Plafonds: choisir entre une finition de gypse et de bois Plafonds de bois de la Maison Edelweiss ©Ecohome

Plafonds: choisir entre une finition de gypse et de bois

Belle tendance de décoration, le bois est un matériau naturel qui réduit de beaucoup les étapes de finition et la poussière!

Écohabitation 20 février 2018 12:05
Mike Reynolds, traduit par Lydia Paradis Bolduc, révisé par Paola Duchaine

Le but de cet article est moins de vous dissuader d'installer des panneaux de gypse, que de vous encourager à choisir des plafonds en bois si vous hésitez à le faire.

Travailler avec le bois plutôt que le plâtre est plus amusant; enfin, c'est ce que je pense. Mais c’est aussi un produit naturel qui peut être facilement manipulé. Léger, il est facile à tenir à bouts de bras que la cloison de gypse lorsqu’on le fixe.

Quand vous faites la coupe, il faut surveiller les courbes dans le bois, les nœuds potentiellement problématiques et sélectionner les meilleures planches. Quand vous posez le lambris, vous pouvez sélectionner des couleurs et des motifs de grain qui s’assemblent bien, de sorte qu’il y ait une certaine unité artistique. Ça rendra même la tâche plus agréable!

Bien sûr, il s’agit de mon opinion personnelle. Et cela dit, j’aime bien poser des cloisons de gypse, à l’occasion... Mais, en tant que constructeur, il ne m’est jamais arrivé de m’exclamer « Génial, aujourd’hui nous suspendons des cloisons sèches au plafond! ». Je suis par contre toujours heureux lorsque le client opte pour du revêtement de bois embouveté.

Esthétique

J’ai clairement pris mon parti: j’aime les plafonds de bois. Je trouve qu'il est bien plus plaisant de regarder, même distrait, un plafond de bois plutôt que de perdre son regard dans une surface monochrome à la teinte coquille d’oeuf.

Les plafonds peints sont généralement de couleur claire, ce qui peut donner l’impression que la pièce est plus grande. En raison de sa teinte légèrement plus foncée, il est possible qu’un plafond de bois crée l’illusion d'une pièce plus petite, de sorte que l’attrait pour ce type de finition peut être moindre dans une pièce réduite. Un sous-sol ou une maison avec beaucoup de divisions intérieures peu lumineuses, par exemple. Mais l’impact sera à peine perceptible dans les aires ouvertes, sur des plafonds cathédrales ou encore dans une pièce où il y a beaucoup de lumière naturelle. 

Installation

Installer des cloisons sèches est plus rapide que de poser du lambris de bois, semblerait-il à prime abord. Mais vous avez encore besoin de tirer les joints (au moins trois couches plus les retouches), de les poncer, de dépoussiérer, de poser l'apprêt puis de peindre le tout. Et vous aurez plus de chance de trouver une licorne parlante qu’un travailleur avouant qu’il aime accomplir ce genre de travail, à bouts de bras, au-dessus de la tête.

Bois de pin non traité vieux de 14 ans © Ecohome

La cloison sèche est cependant le matériau de revêtement intérieur le plus commun, surtout dans des développements résidentiels, du fait des économies initiales par rapport au bois et du genre de « travail à la chaîne » qu’elle implique. L’équipe des cloisons achève une maison en peut-être une journée ou deux, puis une autre équipe vient tirer les joints et poncer le tout, et une troisième équipe s'occupe de la peinture.

Pour une maison personnalisée, construite par un entrepreneur indépendant, la pose du gypse est normalement effectuée par une équipe distincte, car il s’agit d’un métier en soi. N’importe qui peut tirer des joints, mais pour un travail rapide et efficace, il faut s’immerger totalement dans le métier. J’ai moi-même tiré des joints dans le passé, dans des endroits peu visibles où l’esthétique avait moins d’importance. Juste assez pour réaliser que je suis vraiment mauvais à la tâche! Je lève donc mon chapeau à ces artisans qui peuvent rendre un mur parfaitement lisse en trois couches (alors que mes quatre tentatives ont généré un mur ressemblant à une tentative de stuc raté).

Lorsque vous comptabilisez le temps de déplacement des équipes qui viennent réaliser le travail dans une seule maison plutôt que de le réaliser à la chaîne dans un grand développement, par exemple, les économies monétaires résultant du choix du gypse peuvent s'envoler assez rapidement.

Peintures et finitions

Vous devez appliquer un apprêt et une peinture sur les cloisons alors que le bois ne nécessite aucune finition! Certaines personnes choisissent de le teindre ou de le sceller avant de le poser au plafond, mais je ne suis pas de ceux-là. En effet, ça signifie plus de produits, plus de travaux, plus d’émanations, et vraiment pour des raisons peu notables.

Le plafond n’est virtuellement pas exposé aux rayons UV, de sorte que le changement de couleurs sera vraiment très lent et très minime. Et comme personne ne le touchera, vous n’aurez jamais besoin de le laver. Tout cela pour dire qu'appliquer une huile, teinture ou scellant sur un plafond de bois est totalement inutile. Certaines personnes font ce choix, probablement pour obtenir un fini plus brillant ou une couleur plus riche. Mais même là, cela ne fera que freiner le virement de la couleur, cela ne l'empêchera pas.

Typiquement, vous verrez un plafond de pin non traité virer de quelques tons de jaunes au fur et à mesure des années, mais vous vous en rendrez bien moins compte que si c'était un plancher, même s'il avait été traité avec un vernis ou une huile naturelle.

Les planchers de bois vernis, par exemple, présenteront une décoloration au bout de quelques mois. Vous pourrez voir une nette différence entre les parties exposées et celles recouvertes d’un meuble ou d’un tapis. Sans exposition directe au soleil, un plafond en bois vieilliera lentement et uniformément.

Bois d'eau récupéré sur les plafonds de la maison Edelweiss  © Ecohome

Coloration du bois

Si vous êtes intéressé par le look du bois, mais que vous aimeriez mélanger les teintes un peu, voici quelques exemples de plafonds mixant les éléments sombres, claires, et même très blancs qui attirent le regard sur le bois tout en laissant transparaître le grain et le caractère. 

 

Qualité de l’air

Avec le bois

Le seul problème de qualité de l’air relié au bois non traité est issu de la poussière dégagée lors de la coupe. Mais c’est l’un des moindres de vos problèmes respiratoires sur un chantier de construction. De plus, la coupe peut être faite à l’extérieur pour garder l’espace de travail à l’intérieur plus propre.

Avec le gypse

Chaque morceau de cloison sèche coupée va générer une fine poussière, mais c'est bien peu comparativement à ce qui va être produit au sablage et au ponçage suivant le jointement. C’est vraiment désagréable pour la personne qui effectue le travail, mais également pour toute personne qui devrait être dans la même pièce. Reproduire l'entraînement de Monsieur Miyagi’, luster, frotter, toute la journée ferait un Karaté Kid de n'importe qui; mais à part ça, il n'y a rien d'amusant.

Coûts

J’ai effectué une comparaison globale (sans les taxes et les frais de livraison des matériaux) entre l’installation de lattes de bois et celle de gypse, basée sur une surface de plafond de 1 000 p2. Les coûts varient entre les tarifs locaux des matériaux et de la main-d’œuvre, ainsi que de la hauteur et de la complexité des travaux, mais l’estimation donne tout de même une bonne idée.

Selon les devis de mes fournisseurs locaux, un plafond en pin V-joint coûte environ 1 700 $ en matériaux (avec 5 % de déchets pondérés pour la coupe) et nécessite une équipe de trois travailleurs (un coupeur, deux installateurs) travaillant environ deux jours. À 40 $ de l’heure, le coût total s’élève à environ 3 600 $.

Un plafond de gypse coûte environ 500 $ en matériaux (cloisons, rubans, jointement). Il faut deux travailleurs pour environ une journée de travail pour la pose, un tireur de joints sur trois jours et une journée pour poncer le tout. Le coût total pour la main d’œuvre et les matériaux sont de 2 400 $, mais la peinture n’a toujours pas été appliquée.

Pour une couche d’apprêt et deux couches de finition, il faut compter environ huit pots de peinture et au moins une journée et demi de travail. Au même tarif de 40 $ de l’heure, et en supposant que le pot est au coût de 40 $ (prix moyen d’une peinture sans COV), on obtient un coût total s’élevant à 3 200 $. Une différence de seulement 400 $.

Impacts environnementaux

Plafond de bois
 

Les impacts environnementaux dépendent du choix des matériaux. Si vous optez pour des panneaux de gypse synthétique légers, des produits de jointement à faible teneur en poussière et des peintures sans COV, vous protégerez la santé des travailleurs et des occupants, réduisant ainsi l’empreinte carbone et la quantité de pollution produite comparativement à des panneaux de gypses moins dispendieux. 

Des choix similaires peuvent être réalisés avec le bois. Vous pouvez utiliser des planches de grange récupérées, du bois certifié FSC ou même du bois récupéré des fonds de rivières. Si vous n'appliquez pas de couche de finition sur le bois, cela réduira également les impacts négatifs sur la santé et l’environnement.

Une chose est certaine: une fois le travail terminé, il sera toujours plus rapide et plus simple de nettoyer une pièce où l’on vient de poser un plafond de bois plutôt qu’un plafond de gypse.

Commentaires (0)

Rechercher...