Boire à la santé de l'environnemment à La Cale

Mots d'ordre ? Écologique, local, en vrac et relève artistique ! Pour ces huit entrepreneuses.eurs compilant de nombreuses années en restauration et dont les forces et intérêts se complètent, ouvrir un tel endroit c’est une façon de participer plus activement à créer des lieux chaleureux, soucieux de l’avenir de la planète et de la culture québécoise.

© La Cale

Concrètement, La Cale offrira des bières de micros et des spiritueux d’ici, une fenêtre culturelle sur la relève artistique québécoises (spectacles d’humour et de musique, théâtre, impro, lancements littéraires, vernissages…), une cuisine basée presque complètement sur des ingrédients saisonniers d’ici. Et tout ça, sans produire de déchets! Comment ont-ils réussis le défi?

Pour Josh Gendron, un des propriétaires, c'est plutôt simple : « Il suffit de refuser les items à usages uniques, tel quel les pailles et les pics à glaçons. Mais la clé réside surtout dans l’association à des fournisseurs qui acceptaient de livrer en vrac dans nos conteneurs. On va également produire sur place ce qui peut l’être, comme le jus et les sodas et prioriser les formats en fût. Du côté du menu, il sera pensé en vue de minimiser les pertes, et ce qui reste sera composté ou recyclé ! ». 

La Cale ouvrira ses portes à Montréal au printemps 2019, pour nous aider à consommer (tout en festoyant) l’esprit tranquille tout au long de l'année. On est tellement content chez Écohabitation, qu’on compte bien en faire notre endroit privilégié pour nos 5 à 7 (nombreux).  

Pour les connaître un peu mieux, la vidéo YouTube

Pour le lieu et la date d’ouverture, restez à l'affût en les suivant sur Facebook et Instagram! 

info@la-cale.com | 514-360-0634 | Montréal
facebook.com/lacalepubzerodechet

Des épiceries sans emballage

©independent.co.uk
©plasticpollutioncoalition.org

Au Québec, plusieurs épiceries ont décidé de surfer sur la vague du zéro déchet. Gaspillage, suremballage… pourquoi emballer de plastique une banane ou une orange?

Minimiser ses déchets lors de l’achat de produits est une des solutions, parmi tant d’autres, pour réduire son empreinte écologique de manière substantielle. Outre les gaz à effet de serre et autres gaz toxique émis dans l’atmosphère, envoyer les déchets à l’enfouissement, c'est un impact ultra néfaste sur la qualité des sols, de l'eau et sur la biodiversité, sans compter les quantités industrielles d'énergie grise dépensées très inefficacement lors de la production.

Dans ces épiceries sans déchets, on apporte des pots, sacs et contenants qu’on pèse, puis qu’on remplit de divers éléments en vrac – fruits ou légumes frais, produits secs, produits d’hygiène et nettoyants, et même poissons et viande – avant de passer à la caisse. Pas plus compliqué que ça !

Montréal, Québec et certaines grandes villes telles que Victoriaville, Drummondville, Mont-Laurier, Longueuil, Brossard et Joliette, pour n’en nommer que quelques unes, possèdent plusieurs adresses. Parcourez le web pour les dénicher. 

Vrac sur Roues, une épicerie zéro déchet en ligne, vous livre même le tout en vélo! Zéro déchets, zéro carbone!

Pour en savoir plus sur le zéro déchet en épicerie, une vidéo produite par Radio-Canada 

Défi Zéro Déchet dans Rosemont

Dans l'arrondissement de Rosemont-La-Petite-Patrie, 50 familles ont été sélectionnées pour réduire leurs déchets… pendant huit mois! Dans le cadre du projet pilote, les participants vont bénéficier d’un accompagnement gratuit – conseils, formations et matériel – pour réussir ce changement de mode de vie.

Pour en savoir plus sur le Défi

defizerodechet.ca